Division Nationale 2 par équipes 2019 – 2e we

Division Nationale 2 2019

Deuxième week-end

Il continue à pleuvoir des pierres !

Tous les ans, pendant trois week-ends d’automne, les meilleures équipes françaises vont batailler ferme à l’occasion des divisions nationales, avec un système de montée/descente d’une année sur l’autre. Douze équipes en division 1 (les trois dernières descendent en DN2), seize en division 2 (trois montent en DN1, quatre descendent en DN3), vingt-deux en division 3 (quatre montent en DN2, six descendent en enfer).

Si vous avez lu le compte-rendu du premier week-end, vous savez que notre équipe est mal classée, 14e sur 16 : suivez ce lien si vous ne l’avez pas lu.

Notre objectif reste de nous maintenir en DN2, donc de terminer dans les douze premiers (nous sommes 10e sur 16 à l’indice).

Nous jouons 15 matches de 18 donnes, 5 par week-end.

Je vais vous poser maintenant quelques questions, d’enchère ou de carte, provenant des matches que Jean-Marie et moi-même avons joués.

Saurez-vous faire mieux que les premières séries nationales ou majeures qui ont été confrontés à ces problèmes ? En tout cas, c’est ce que je vous souhaite !

Match 6 : Rombaut (1er à l’indice)

Premier coup de massue !

Donne 3. Sud donneur, Est-Ouest vulnérables.

Vous êtes en Est :

Est
  • 10
  • AV1087542
  • A963
  • -
ONES
-
-14-
-4♠?

Rouge contre vert et avec l’As de Carreau quatrième dans les cinq ou six Carreaux de l’ouvreur, je ne me sens pas d’en remettre une couche et je passe.

ONES
-
-14-
-4♠--
55♠?

Ca change tout ! Votre partenaire est fitté à Cœur et pense amener des cartes utiles, dont très certainement une courte à Carreau, Nord étant visiblement au moins 6-5 et plutôt 7-5 ou 7-6 ! De plus, vous n’avez pas grand chose pour battre 5♠. Vous surenchérissez à 6.

Sud vous contre sauvagement.

Avant de vous dévoiler les quatre jeux, passez en Sud pour indiquer l’entame que vous auriez faite dans l’autre salle.

Sud
  • V542
  • 63
  • 10
  • RD9863
ONES
-
-2♣4-
-5--
55♠66♠
7♣-7X
fin

Le singleton dans la couleur du partenaire vous tend les bras ?

Vous venez de faire un petit jet de 31 imps !

ARD96
-
RDV8754
4
873
RD9
2
AV10752
10
AV1087542
A963
-
V542
63
10
RD9863

En salle ouverte, j’ai donc joué 6 contré +1 sur entame à Carreau : on coupe facilement les trois Carreaux et on défausse le Pique sur l’As de Trèfle : 1860. Un bon coup, pensez-vous ? Que nenni, même entame dans l’autre salle : 7 contré =, -2470, 12 pour eux !

Sur entame à Pique (ou à Cœur), c’est une de chute, 19 pour nous. Post mortem, on argumentera que l’As de Carreau a moins de chances de s’envoler que l’As de Pique et qu’il fallait donc entamer à Pique. C’est exact, mais avouons que tenir ce genre de raisonnement est moins facile à la table, dans le feu de l’action.

Dur dur comme début !

Donne 4. Ouest donneur, Tous vulnérables.

Vous jouez 3SA en Nord :

ARD4
62
V1085
D62
109
RD3
AR76
A1053
ONES
-1-2♣
-2SA-3
-3♠-3SA

Est entame du 9 de Cœur, qui provient soit de 9xx, H9x ou d’une petite séquence H98x(x).

Vous appelez la Dame du mort, qu’Ouest prend de l’As, avant de rejouer le 10. Est surprend du Valet, que vous duckez. Est rejoue le 8 de Cœur, Ouest fournissant le 5.

V98xx en Est, A105 en Ouest. Sinon, Ouest n’aurait pas rejoué le 10.

Dans cette situation, on peut faire un appel de préférence (n’hésitez pas à lire l’excellent libre de Philippe Toffier qui vient de sortir sur le sujet. Pour en lire un extrait et éventuellement le commander, suivez ce lien). Est aurait donc soit appelé à Pique (bizarre), soit voulu dire qu’il n’avait rien à Trèfle (mais il peut aussi ruser…).

Pas évident… Jérôme Rombaut a décidé de défausser un Trèfle.

Il a ensuite joué l’As de Carreau avant de rentrer en main à Pique pour laisser filer le Valet de Carreau… même quand Est défausse (un Pique).

En main à la Dame de Carreau, Ouest rejoue un petit Pique.

Est, évidemment. Sinon, Ouest aurait rejoué le Valet pour écraser le 10 du mort.

Vous décidez d’encaisser vos Carreaux en finissant en main. Est défausse ses deux Cœurs maîtres. Vous tirez la Dame de Pique. Est fournit et Ouest défausse un Trèfle.

Est avait cinq Piques, cinq Cœurs, un Carreau et donc deux Trèfles.

Ouest avait deux Piques, trois Cœurs, quatre Carreaux et donc quatre Trèfles.

4
-
-
D6
-
-
-
???
V
-
-
??
-
-
-
A105

Si le Roi de Trèfle est en Est, il faut jouer Pique.
S’il est en Ouest, il faut laisser filer la Dame de Trèfle : Ouest rejouera dans la fourchette A-10.

Normalement, le Roi de Trèfle a 4 chances sur 6 d’être en Ouest et 2 sur 6 d’être en Est… mais Jérôme Rombaut suit toujours ses inspirations et une impression de table lui fait penser que c’est moi (Est) qui ai le Roi de Trèfle et il décide de jouer Pique.

ARD4
62
V1085
D62
73
A105
D943
V974
V8652
V9874
2
R8
109
RD3
AR76
A1053

Bingo !
Juste fait à 3SA. Inutile de vous dire que ce coup m’inquiète… mais Luc Hirchwald, dans l’autre salle, jouera toutes ses cartes exactement dans le même ordre que Jérôme : ouf !

Donne 5. Nord donneur, Nord-Sud vulnérables.

Vous jouez 2SA en Nord :

AD2
84
RV1093
RD5
63
RV75
7652
A86
ONES
1SA-2♣
-2-2SA
fin

Est entame du Valet de Trèfle, pour l’As du mort et le 2 d’Ouest.
Vous jouez Carreau pour le 4 en Ouest.

Si vous pouvez jouer deux fois Carreau du mort, il faut passer le Valet, pour couvrir le cas de ADx placés. Sans deuxième accès certain au mort, la carte technique est plutôt le Roi : c’est bon si Est a la Dame sèche, alors que passer le Valet n’est pas efficace si ça pousse à l’As sec, la Dame troisième d’Ouest restant imprenable (toujours faute d’une autre reprise au mort).

Jérôme décide pourtant de passer le Valet, qui fait la levée.

On peut penser qu’Ouest avait ADx à Carreau. Logiquement, il faudrait donc chercher à rejoindre le mort à Cœur pour insister à Carreau. D’un autre côté, si on se trompe à Cœur et qu’Ouest nous rejoue Pique, ça peut mal tourner ! Par ailleurs, trois levées de Carreau peuvent suffire si on récupère une levée majeure. Jérôme décide donc de rejouer Carreau de sa main.

AD2
84
RV1093
RD5
V9854
D32
D4
742
R107
A1096
A8
V1093
63
RV75
7652
A86

De quoi vous dégoûter d’avoir ducké à Carreau dans la foulée !
Mon ami Philippe Caralp, qui nous kibittzait, dit alors à Jérôme : j’aurais joué Carreau pour le Roi… ce à quoi je réponds : j’aurais ducké encore plus vite ! Et vous auriez vu ma tête au tour suivant quand nous aurions marié l’As et la Dame sur la même levée !

Dans l’autre salle, Luc Hirchwald jouera aussi Carreau vers le Valet, mais Est prendra de l’As : fin de l’histoire et égalité sur la donne.

Donne 6. Est donneur, Est-Ouest vulnérables.

Vous êtes en Sud :

Sud
  • V6
  • RD75
  • ARV108
  • R8
ONES
1♠?

Voilà une situation classique : sur une ouverture majeure adverse, quand vous possédez une main 5422 avec quatre cartes dans l’autre majeure, il faut contrer, pas intervenir dans votre mineure cinquième, même si elle est belle. Et tant pis si votre idiot de partenaire vous répond 2 ou 3 dans la mauvaise mineure.
L’intervention à 2 choisie par le jeune Léo Rombaut (16 ans, fils de Jérôme) a déclenché un petit écart en notre faveur mais aurait pu en déclencher un dans l’autre sens :

1083
9
76432
V974
972
AV1043
95
1032
ARD54
862
D
AD65
V6
RD75
ARV108
R8
ONES
1♠2
2♠5Xfin
ONES
1♠X
-2X3
3fin

Deux de chute à 5 contré, 300, alors que 4♠ chute, mais, moins bousculés, les Est-Ouest de l’autre salle s’arrêtent dans une partielle, 140.

Donne 7. Sud donneur, Tous vulnérables.

Vous êtes en Ouest :

Ouest
  • R9876
  • V109632
  • A2
  • -
ONES
1
-1♠-2♣
-2-3SA
-4♣-4
-6♣--
?

3SA : 15-17 avec l’arrêt à Carreau, 1534 ou 2524.

Passe, bien sûr ?
Jean-Marie Pallier n’est pas de cet avis et sort le carton rouge !
Géniale inspiration.

AD532
-
R954
R854
R9876
V109632
A2
-
104
74
V1086
DV1097
V
ARD85
D73
A632

Disons-le tout net, le chelem est horrible et sera justement évité par nos partenaires, qui joueront 5♣ -1. 3 de chute à 6♣ contré, 800, 12 pour nous.

Remarque : il eût été très mal joué de contrer 6♣ de ma part, en revanche. J’ai la chute en main à l’atout, mais aucune assurance de battre 6SA, par exemple. Jean-Marie, lui, n’avait aucune crainte de les voir se replier à 6, ni même à 6SA.

Donne 8 : Léo, pas très inspiré, chute 1SA. 4 pour nous.

Donne 9. Nord donneur, Est-Ouest vulnérables.

Vous êtes en Ouest :

Ouest
  • -
  • DV54
  • ARV108765
  • 6
ONES
1♣2♠-
?

Vous avez une sacrée distribution, mais la chicane dans la couleur du partenaire n’est pas la meilleure nouvelle de l’année. Jean-Marie décide donc de se contenter de 3 puis laisse jouer 5♣ :

ONES
1♣2♠-
34♣-5♣
fin

La théorie lui donne raison puisque 5♣ chute de deux alors que 5 est un contrat horrible.

Horrible… mais sur table avec les Cœurs 3-3 et la Dame de Carreau qui tombe !

A84
R106
3
ARV984
-
DV54
ARV108765
6
RV10972
A32
42
53
D653
987
D9
D1072

Heureusement, on jouera 4 +1 dans l’autre salle, 2 pour eux seulement.

Nous gagnons finalement cette première mi-temps 20 à 15 (au lieu de 39 à 3 si nos partenaires avaient encaissé leur As à 7 contré !)

Cliquez ici pour passer au 3e week-end

Cliquez ici pour lire un autre reportage.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.