La main d’en face – 34

La main d’en face – 34

Votre partenaire annonce deux couleurs.
Promet-il un véritable bicolore ?
Si oui, 5-4 ou 5-5 ?
Son enchère est-elle forcing ?
Autant de questions qu’il importe de se poser avant de choisir quoi lui répondre.

ONES
1-
1♠-3♣

Vous avez reconnu un bicolore à saut de l’ouvreur, forcing de manche. Le partenaire pouvant n’avoir que 5-6 points misérables, l’enchère garantit au moins 19 points H (18 beaux).
Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, elle ne promet pas un 5-5. Comme 2♣, bicolore économique, serait non forcing, il faut bien jumper pour s’assurer une continuation du dialogue, quand on a 19 H et +.
Il peut même arriver de n’avoir que trois cartes à Trèfle (voire deux !!), dans le cas d’une main fittée à Pique, courte à Carreau et trop forte pour un Splinter à 4.
En revanche, je vous déconseille de l’utiliser avec des « bicolores » 6-3 ! Si vous avez six cartes à Cœur dans une main 3613 de 18-21 H environ, ouvrez de 2♣ même si vos Cœurs sont moches.

Est
  • 4
  • ARV87
  • AD2
  • RD54

Pas question de dire 2SA avec un singleton !!

Est
  • AR87
  • AR8752
  • 4
  • AV

On ferait un Splinter à 4 avec 2 points et le sixième Cœur en moins, par exemple. On dira 4♠ au tour suivant pour finir la description de la main.

ONES
1♣
X-1♠2♣
--2

Tout le monde sait qu’avec les deux majeures quatrièmes, on répond 1 sur une ouverture mineure du partenaire, mais peu de gens savent qu’on répond 1♠ sur un contre d’appel (dans la zone 0-7 H). Pourquoi ? Justement pour cette raison : pouvoir annoncer les deux couleurs soi-même de façon économique dans ce genre de situation. Ainsi, le contreur, s’il est 4-3 en majeures, pourra choisir le meilleur atout en restant au palier de 2, ce qui eût été impossible si on avait répondu 1 suivi de 2♠.
Cette séquence ne garantit donc pas un 5-4, mais un 4-4 (même si 5 Piques et 4 Cœurs restent possibles, bien sûr).

Est
  • D875
  • RV85
  • 87
  • 742

Pas question de laisser jouer 2♣ alors qu’un fit huitième en majeure existe forcément dans la ligne, à Cœur ou même à Pique, Ouest ne pouvant pas soutenir à 2♠ sans posséder une contre de deuxième zone puisque notre première réponse pouvait provenir d’un jeu nulllissime.

ONES
1♣-
2SA-3♠

Lorsqu’il ne conclut pas à 3SA sur cette séquence, l’ouvreur a toujours une main irrégulière et une courte, d’après la théorie du singleton (suivez ce lien)… mais le système standard est bien mal adapté car la déclaration d’une nouvelle couleur est naturelle. Le répondant sait donc que l’ouvreur a un singleton… mais à Carreau ou à Cœur ??? Cette ambiguïté rend la suite totalement impraticable et c’est la mésaventure qui est advenue à nos adversaires (1e série Nationale tous les deux) lors de la dernière coupe de France 2019 – suivez ce lien, donne 11 de la finale -, qui ont ainsi « aluni » dans un contrat de 5♣ parfaitement ridicule, alors que 3SA était bien supérieur.

Je vous propose donc de convenir que ces séquences décrivent un singleton et non pas une couleur. Bien entendu, cette convention est hors standard et doit être alertée si vous décidez de l’adopter.

Est
  • 7
  • AR87
  • RV4
  • DV987

Il faut bien sûr avoir de quoi jouer la manche en face de 11 H, soit au moins 14 H (13 beaux).

S’il est fragile à Pique, le répondant dira 4♣ (il sait qu’on en a au moins cinq par inférence), ou 4 dans cinq cartes s’il est 3352.

ONES
1-2♣-
2-2♠

Dans le système standard, cette séquence s’emploie fréquemment avec simplement une force à Pique et un manque d’arrêt à Carreau, ou un unicolore à Trèfle, sans nécessairement quatre cartes à Pique, mais qui restent évidemment possibles. Ce qui complique évidemment la suite puisque l’ouvreur peut parfaitement avoir quatre cartes à Pique. Il faut, en effet, convenir que 2SA chez l’ouvreur montre l’arrêt à Carreau sans quatre Piques, 3♠ quatre Piques sans arrêt à Carreau et 3SA, conventionnellement, à la fois quatre Piques et l’arrêt à Carreau. Non seulement c’est compliqué et facilement oubliable, mais en plus, les développements sont complexes quand le répondant a vraiment quatre Piques et une main de chelem.

Heureusement pour vous, vous êtes passés aux changements de couleur 2/1 forcing de manche et vous êtes beaucoup moins souvent obligés d’annoncer ainsi de fausses couleurs puisque les enchères de 2SA et de 3♣ sont devenues forcing. Ainsi, il devient exceptionnel de dire 2♠ sans posséder réellement quatre cartes dans la couleur (il faudrait une aversion pour les Sans-Atout joué de sa main avec deux ou trois petites cartes à Carreau).

Relisez 2/1 forcing de manche et troisièmes couleurs naturelles ou semi-naturelles.

Est
  • R42
  • D5
  • V97
  • AR875

Si vous jouez les 2/1 FM, dites 2SA plutôt que 2♠.

Est
  • R42
  • D5
  • 7
  • AR87532

Si vous jouez les 2/1 FM, dites 3♣ plutôt que 2♠.

Est
  • RV42
  • D5
  • 72
  • AR872

Dites 2♠ dans tous les cas.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.