Entames de février 2020 – 1

Entames de février 2020

Problème n° 1

Sud donneur / Tous vulnérables. MATCH par QUATRE.

Ouest
  • 9632
  • A74
  • 97
  • A983
ONES
1
-1-3
-3-3SA
fin

Si vous êtes un lecteur assidu de cette rubrique, des articles d’Alain Lévy dans Le Bridgeur ou Jouer bridge ou de son livre sur les entames (suivez ce lien), vous savez que l’entame sous l’As quatrième à Sans-Atout n’a pas la côte et que, dès lors que l’on dispose d’un autre choix, c’est ce dernier que l’on doit privilégier.

Nul doute ici que, si la séquence avait été 1SA 3SA, 100 % de nos jurés auraient côté le 6 de Pique à 10 points, tout en doutant de ma santé mentale pour avoir posé une question aussi stupide.

Mais, sur cette séquence, on peut argumenter que ce n’est pas l’heure de faire un flanc neutre car les Carreaux du déclarant menacent de procurer rapidement six ou sept levées et que, si on le laisse tranquille, il va gagner son contrat. Dès lors, il peut paraître plus logique d’entamer dans la couleur qui offre les meilleures perspectives de réaliser ou d’affranchir rapidement des levées, Trèfle en l’occurrence.

Néanmoins, l’entame à Pique a d’autres atouts : on peut, par exemple, espérer donner la main au partenaire pour que lui joue Trèfle (d’où le choix d’un 6 décourageant, dans le cadre de la quatrième meilleure). Au crédit aussi de l’entame à Pique le fait que, sur cette séquence, le déclarant arrête toujours les Trèfles mais pas toujours les Piques : en effet, avec seulement un arrêt à Pique et pas à Trèfle, on dit 3♠. En revanche, avec un arrêt à Trèfle et pas à Pique, il peut arriver de plonger à 3SA (enchère dite « Inch Allah »), faute d’enchère adéquate pour exprimer sa main.

Au sein de notre jury, l’entame à Trèfle l’emporte ici d’une courte tête :

3 de ♣ : 7 – 8 de ♣ : 2 – As de : 1

Je n’ai aucune envie d’entamer dans mes quatre petites cartes quand j’estime qu’au vu de mon jeu, le déclarant est favori pour avoir au moins huit levées entre les Carreaux et les Piques.

Le plan simple pour battre est de faire 4 levées de Trèfle et l’As de Cœur, soit directement, soit en trouvant la couleur 5e du partenaire avec une opposition à Pique qui empêche le déclarant de faire deux levées dans la couleur. L’entame du 8 permet de ne pas bloquer la couleur dans certains cas où la couleur est 5422 (quand le partenaire fournit maladroitement son honneur dans Vxxxx ou Dxxxx), mais risque trop souvent de tromper le partenaire pour que je la fasse à la table.

L’entame très responsable de l’As de Cœur permet trop souvent de libérer la 9e levée du mort, mais a l’avantage de permettre d’encaisser trois Cœurs et deux Trèfles en hors d’œuvre.

Belgique

9 de ♣ : 8 – 6 de ♠ : 2

La main de Sud est probablement 3163. Je choisis le 9 de Trèfle pour éviter un éventuel blocage si Est a 5 cartes à Trèfle.

3 de ♣ : 6 – 6 de ♠ : 2 – 4 de : 2

Je me serais renseigné sur la signification de 3 : arrêt Trèfle et crainte des Piques ? Alors Trèfle ou éventuellement Cœur, sinon Pique devient un peu plus attractif.

3 de ♣ : 6 – 6 de ♠ : 4

L’entame Pique est plus naturelle mais l’entame Trèfle me semble plus prometteuse en match par 4 pour trouver 5 levées rapidement.

3 de ♣ : 7 – 4 de : 3

Il faut faire des levées rapidement avec la menace des Carreaux, donc mieux vaut entamer où on a quelque chose. L’attaque à Cœur où le déclarant est court peut permettre au partenaire de prendre la main et de contre-attaquer à Trèfle.

3 de ♣ : 6 – 6 de ♠ : 4

Mon cœur balance… Il me semble que, par crainte des Carreaux, l’entame agressive à Trèfle l’emporte d’une courte tête. L’entame à Trèfle deviendrait évidente, à mon avis, si on avait le Roi à la place de l’As.

As de ♣ : 7 – 3 de ♣ : 2 – As de : 1

Il faut trouver la reprise de main de Nord afin de lui interdire les levées à Cœur.
As de Trèfle afin de conserver la main s’il faut changer le fusil d’épaule.

Ecoutons maintenant les partisans de l’entame à Pique :

Belgique

6 de ♠ : 8 – 4 de : 2

Sud possède certainement l’arrêt Trèfle et j’ai horreur d’entamer sous un As 4ème. Carreau est exclu et il n’y a pas d’urgence, me semble-t-il, à réaliser des levées à Cœur (si nous pouvons en faire). Donc Pique et la 2ème de quatre petites cartes. Toutefois, la stratégie d’entamer un petit Cœur (promettant un honneur) pour essayer de donner la main au partenaire afin que lui puisse attaquer les Trèfles est louable.

6 de ♠ : 6 – 3 de ♣ : 4

Sud tient les Trèfles (il aurait pu dire 3♠ sans tenue Trèfle) et il peut avoir une tenue Pique fragile. Si faire 3 levées de Pique est impossible pour le flanc, mon partenaire peut trouver un switch Trèfle.

6 de ♠ : 8 – 3 de ♣ : 2

Bien que dans ce genre de séquence, le déclarant arrête les Piques, pas toujours les Trèfles, l’entame sous l’As 4ème n’est pas attractive.

Belgique

6 de ♠ : 8 – 3 de ♣ : 2

Le problème des Carreaux : arrêt Trèfle en Nord et arrêt Pique en Sud.

L’entame Pique ne compromet rien et garde la porte ouverte à d’autres options.

6 de ♠ : 4 – 3 de ♣ : 3 – As de : 2 – 4 de : 1

Compliqué… Faut-il partir à l’attaque à Trèfle, par crainte des Carreaux, quitte à enfreindre le sacro-saint principe « pas sous l’As quatrième », rester petit-bras à Pique ou imaginatif à Cœur ?

Allons-y pour Pique, sans la moindre conviction, la carte la plus lisible.

Terminons par un avis original, mais qui vient d’un joueur qui réfléchit beaucoup avant d’entamer et dont l’avis doit toujours être écouté avec beaucoup d’attention.

As de : 4 – 6 de ♠ : 3 – 3 de ♣ : 3

Là, pour démarrer l’année, bonjour !

Si les Carreaux de Nord-Sud sont maîtres, il faut probablement encaisser d’urgence des Trèfles… ou des Cœurs. Si les Carreaux ne sont pas maîtres, je juge à égalité l’entame neutre qui a souvent mes préférences (Pique) et l’entame pour affranchir des levées rapides (Trèfle). L’As de Cœur ménage un peu toutes les options, et un honneur sec en Sud est si vite arrivé ! Ca n’est pas la première, ni la dernière fois, que je m’excuserai pour avoir filé à l’entame sous les yeux ahuris des kibbitz. On fera les comptes à la fin de l’année.

RESULTAT des VOTES

3, 9 ou 8 de ♣ : 58
6 de ♠ : 50
4 de : 8
As de : 7
As de ♣ : 7

AUTOPSIE

Voici la donne réelle :

R5
RV1053
D863
V4
9632
A74
97
A983
A874
D98
4
107652
DV10
62
ARV1052
RD

Comme vous pouvez le constater, le déclarant gagne en rigolant sur entame à Pique et chute sans rémission sur entame à Trèfle, de deux à condition soit d’avoir entamé d’un gros (l’As de Carcy, le 9 de Lafourcade ou le 8 envisagé par Bessis), soit qu’Est réalise, sur l’entame du 3 qui dévoile le doubleton de Sud, que monter du 10 n’a aucun intérêt.

Sur l’entame d’un petit Cœur sous l’As, le déclarant gagne s’il appelle le Roi du mort (normalement, à mon avis) mais chute s’il fait l’impasse à la Dame.

Sur l’entame de l’As de Cœur de Pierre Schmidt, Ouest n’a pas d’autre choix, à la vue du Roi de Pique et du Valet de Trèfle du mort, que de jouer As de Trèfle et Trèfle, seule chance de battre… et ça marche. Bien joué, Pierre !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.