En flanc – difficile – 12

Vous êtes en Ouest. Sud joue 3SA, match par quatre, sur l’entame du Valet de Cœur :

RV5
963
R8643
RV
10986
V
D109
109872
R
2
ONES
--1-
-2-2SA
-3SAfin

C’est votre partenaire qui a les reprises. Ne pas entamer à Cœur serait une fort mauvaise idée !

Est fait la première levée du Roi de Cœur, Sud fournissant le 2.

Sud. En effet, lorsqu’on monte en troisième et que l’on possède deux honneurs équivalents (ou plus), on fournit le plus petit. Avec Roi-Dame de Cœur, Est serait donc monté de la Dame (ou aurait fourni un petit sur votre Valet).
Est. Il est possible que Sud ait décidé de laisser passer avec As-Dame, mais avec R108xx, Est n’aurait pas eu les moyens de capturer votre Valet, à cause du 9 du mort.

A la deuxième levée, Est encaisse l’As de Cœur, pour le 5 de Sud.

Le 2 de Trèfle, en pair-impair. Tout le monde sait que vous n’avez rien et aucun appel à faire. D’ailleurs, si vous voulez faire des progrès en flanc, commencez par mettre dans la première poubelle défausse Italienne et autres Lavinthal, conventions qui vous obligent à appeler, alors que 99 fois sur 100, il ne faut surtout pas indiquer au déclarant l’emplacement de vos honneurs. Votre partenaire, lui, sait quelles sont les impasses qui marchent et celles qui ratent. Pas la peine de prévenir l’adversaire !

A la troisième levée, Est rejoue le 10 de Cœur, pour la Dame de Sud.

Qu’Est a sans doute le 8 et qu’il a écrasé le 9 du mort.

Il est vrai que, à Sans-Atout, lorsqu’on affranchit sa couleur et qu’on peut le faire avec plusieurs cartes, on « peut » (sans que ce soit une obligation) faire un appel de préférence pour indiquer l’emplacement de sa reprise.
Exemple : vous entamez du Roi avec RDV43. Il y a deux petits au mort et votre partenaire fournit le 2 (3 cartes), le déclarant laissant passer. Vous insistez de la Dame, qui fait à nouveau la levée. Au troisième tour, il reste l’As sec en Sud et vous pouvez jouer n’importe lequel de vos trois Cœurs restants.
Dans la position qui nous occupe, Est n’était pas dans ce cas. Son 10 était une carte obligée (pour capturer le 9) et vous ne pouvez donc en déduire aucun autre renseignement.

Qu’Est doit en avoir un pour qu’on ait une chance de battre. C’est d’ailleurs probable, mais pas sûr car il a ouvert en troisième.

Sud joue alors Carreau pour le Roi du mort puis Carreau pour son Valet, que vous prenez de la Dame, Est ayant fourni deux petites cartes.

AVx en Sud, xx en Est. Sud a bloqué sa couleur pour ne pas vous dévoiler la couleur de son As.
Si vous vous trompez d’As, ce ne sera grave que si Sud peut faire neuf levées par ailleurs.

Il est donc temps de faire des hypothèses, sans oublier que Sud est bloqué à Carreau (il a gardé l’As sec)

Si Sud possède l’As de Trèfle, même accompagné de la Dame, rejouer Trèfle ne file pas le coup car il ne pourra pas encaisser ses Trèfles tout en débloquant ses Carreaux.

Si Sud possède l’As de Pique accompagné de la Dame, en revanche, rejouer Pique est dramatique. Sud prendra du Valet, débloquera l’As de Carreau, remontera au mort au Roi de Pique, encaissera les Carreaux restants puis As-Dame de Pique, sans blocage.

Conclusion, vous devez rejouer Trèfle.

RV5
963
R8643
RV
10986
V
D109
109872
73
AR1084
52
A643
AD42
D752
AV7
D5

Cliquez ici pour passer à l’exercice suivant, même niveau.

Cliquez ici pour choisir un autre exercice, même niveau.

Cliquez ici pour changer de niveau.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.