Division Nationale 2 par équipes 2021

Division Nationale 2 2021

Premier week-end

Un départ à la Hussein Bolt !

Tous les ans, pendant trois week-ends d’automne, les meilleures équipes françaises vont batailler ferme à l’occasion des divisions nationales, avec un système de montée/descente d’une année sur l’autre. Douze équipes en division 1 (les trois dernières descendent en DN2), seize en division 2 (trois montent en DN1, quatre descendent en DN3), vingt-deux en division 3 (quatre montent en DN2, six descendent en enfer).

Vous avez pu suivre notre prestation en DN2 2019 (suivez ce lien) : après un départ plus que laborieux, nous avions bien fini et terminé à la moyenne. Notre équipe est presque inchangée par rapport à l’an dernier, mis à part qu’Alain Jarlot a remplacé Luc Hirchwald en face de Dominique Hirtz. Laurent Rigaud – Georges Iontzeff, Jean-Marie Pallier et moi-même complétons la formation. Une équipe d’amis où l’ambiance restera toujours détendue et chaleureuse quoi qu’il arrive.

Notre objectif cette année est toujours de nous maintenir en DN2, donc de terminer dans les douze premiers. Ce n’est pas gagné car nous sommes classés 11e à l’indice. Bien entendu, nous ne pouvons nous empêcher de rêver au Graal : la montée en DN1. Pour ça, il va falloir batailler ferme. Voici la liste des participants, avec seulement deux équipes qui ne sont pas à 400 (au moins 4 premières séries Nationales sur les six joueurs).

1. Bernard CABANES FFB
 M. Bernard CABANES – 100 M. Philippe POIZAT – 100 M. Nicolas DECHELETTE – 100 M. Jean Luc AROIX – 100 M. Jeremie TIGNEL – 100 M. Eric GAUTRET – 100
400
2. Edouard BEAUVILLAIN FFB
 M. Edouard BEAUVILLAIN – 100 Mme. Véronique BESSIS – 100 M. Pierre SAPORTA – 100 M. Jean Michel VOLDOIRE – 100 M. Jean Paul BALIAN – 100 M. Olivier BESSIS – 100
400
3. Stéphane GARCIA FFB
 M. Stéphane GARCIA – 100 Mme. Anne Laure TARTARIN – 100 Mme. Donatella HALFON – 100 M. Luc BELLICAUD – 100 Mme. Marion CANONNE – 100 M. Pierre SCHMIDT – 100
400
4. Isabelle BELLO FFB
 Mme. Isabelle BELLO – 92 M. Alain PETIT – 92 M. Wilfried LIBBRECHT – 100 Mme. Nathalie FREY – 100 Mme. Vanessa REESS – 100 Mme. Joanna ZOCHOWSKA – 100
400
5. Jean Pierre ROCAFORT FFB
 M. Jean Pierre ROCAFORT – 100 M. Michel CLARET – 100 M. Gert Jan PAULISSEN – 100 M. Albert BITRAN – 100 M. Jean XERRI – 100 M. François STRETZ – 100
400
6. Dominique MAURIN FFB
 M. Dominique MAURIN – 100 M. Frédéric SARIAN – 92 M. Jean LE PODER – 100 Mme. Emmanuelle MONOD – 100 Mme. Sylvie WILLARD – 100 Mme. Bénédicte CRONIER – 100
400
7. Jean Louis COUNIL FFB
 M. Jean Louis COUNIL – 100 M. Alain BENOIT – 100 M. Luca MAROTTA – 88 M. Philippe KASLER – 100 M. Olivier DESAGES – 100 M. Dominique FONTENEAU – 100
400
8. Jacques POTIER FFB
 M. Jacques POTIER – 100 M. Philippe ROGER – 100 M. Dominique BRETAGNE – 100 M. Patrice FOUILLET – 100 M. Dominique BEAUMIER – 100 M. Philippe BODARD – 100
400
9. David HARARI FFB
 M. David HARARI – 100 M. Bernard DOUSSOT – 100 M. Guillaume GRENTHE – 100 M. Jerome GRENTHE – 100 M. Philippe MOLINA – 100 M. Franck RIEHM – 100
400
10. BRIDGE PLUS FFB
 M. Yves JEANNETEAU – 100 M. Guillaume AUSSUDRE – 100 M. Arthur BOULIN – 100 M. Théo GUILLEMIN – 100 M. Aymeric LEBATTEUX – 100 M. Pascal LEPRINCE – 88
400
11. Georges IONTZEFF FFB
 M. Georges IONTZEFF – 100 M. Jean-Marie PALLIER – 100 M. Marc KERLERO – 100 M. Dominique HIRTZ – 100 M. Alain JARLOT – 100 M. Laurent RIGAUD – 96
400
12. Jose DAMIANI FFB
 M. Jose DAMIANI – 96 M. Maurice SALAMA – 96 M. Hervé CASSAR – 100 M. Luc HIRCHWALD – 100 M. Marcel SIMEONI – 100 M. Jean Baptiste COSTI – 100
400
13. Yves PARAIN FFB
 M. Yves PARAIN – 100 M. Ivan CAILLIAU – 92 M. Didier CUISINIER – 100 M. Dominique MASURE – 92 M. Marcel LEFLON – 100 M. Camille CROS – 100
400
14. Sabine GRENTHE FFB
 Mme. Sabine GRENTHE – 100 M. Michael COURRIAS – 92 M. Julien CLEMENT – 92 Mme. Muriel CLEMENT – 100 M. Thibaud VINCENOT – 100 M. Stéphane MESSIKA – 100
400
15. Dan ABECASSIS FFB
 M. Dan ABECASSIS – 92 M. Alain RAU – 96 M. Gilles PERE – 92 M. René GIAVARINI – 100 M. Roland AGENES – 100 Mme. Lizzie GODFREY – 88
388
16. Christian DOLLA FFB
 M. Christian DOLLA – 100 M. Christophe DESMOULINS – 92 M. Jacques ROTHIER – 92 M. Jean Louis VIENNOIS – 92 M. Jacques SABATIER – 100 M. Thibault COUDERT – 92
384

 

Nous allons jouer 15 matches de 18 donnes, 5 par week-end.

Je vais vous poser maintenant quelques questions, d’enchère ou de carte, provenant des matches que Jean-Marie et moi-même avons joués.

Saurez-vous faire mieux que les premières séries nationales ou majeures qui ont été confrontés à ces problèmes ? En tout cas, c’est ce que je vous souhaite !

Match 1 : Beauvillain (2e à l’indice)

Nous attaquons donc par un gros morceau, certainement une des équipes favorites pour le titre. Nos quatre partenaires négocient parfaitement la première mi-temps, remportée 15 à 1.

Nous attaquons la deuxième contre Olivier Bessis et Jean-Paul Balian.

Donne 14. Est donneur, personne vulnérable.

Vous êtes en Est :

Est
  • AD9542
  • A109
  • D108
  • 5
ONES
1♠X
2♣-?

Rappelons qu’après un contre adverse, les changements de couleur au palier de 2 sont non forcing et garantissent exactement six cartes avec un saut, au moins six cartes sans saut.

Vous pouvez donc exclure toute possibilité de manche. Dans le meilleur des cas, votre partenaire a deux cartes à Pique, dans le pire zéro.

Il faut donc passer car 2♣ est peut-être le dernier contrat gagnant.

RV1073
D4
9752
V3
6
R652
6
A1087642
AD9542
A109
D108
5
8
V873
ARV43
RD9

Votre partenaire fait dix levées, soit une levée de plus que son homologue : +1 imp. A 2♠, vous aviez droit au comité d’accueil !

Nous gagnons 2 imps sur la 15 mais en reperdons 6 sur la 16 où l’ouverture « terroriste » de 2 bicolore majeur faible propulse Alain et Dominique dans un 3SA poussé qui chute pendant que nos adversaires font 3.

Donne 17. Nord donneur, Personne vulnérable.

Vous êtes en Est et vous jouez un Pique de trop (5), mais je trouve ça bien difficile à éviter :

A10974
654
943
43
RD8653
AD2
A7
A9
ONES
-2♣2
-3♣3♠5♣
-5X-
5♠fin

2♣ : fort indéterminé.

Il y a sûrement une erreur, mais où ? Jean-Marie s’est trouvé trop juste pour dire 2♠ sur le 2 adverse… et s’il avait dit 2♠, nous aurions eu beaucoup de mal à ne pas jouer le chelem !

Ensuite, Olivier et Jean-Paul nous ont habilement bousculés et nous voilà donc au palier de 5 sans position gagnante alors que 5 chutait probablement de deux levées. Pas terrible…

Comment jouez-vous sur l’entame du 2 de Trèfle pour essayer de ne chuter que d’une ?

Si le Roi de Cœur est derrière, ce qu’il faut souhaiter car vous aimeriez bien qu’on joue 4♠ -1 dans l’autre salle, il va falloir monter un jeu d’élimination. Vous commencez donc par laisser passer le Valet de Nord. Celui-ci rejoue Carreau et vous fournissez à nouveau petit. Vous prenez le Carreau suivant, purgez les atouts en un tour, coupez le Carreau du mort et encaissez l’As de Trèfle.

On en est là :

A1097
654
-
-
D865
AD2
-
-
A1097
654
-
-
D865
AD2
-
-

Je suis bêtement remonté au mort à Pique pour jouer Cœur, en espérant que Sud soit en main. Bien sûr, Jean-Paul Balian a intercalé un gros Cœur pour rester en main et m’a ensuite contraint à faire l’impasse au Roi : -2.

Il faut penser à encaisser l’As de Cœur avant. Ainsi, si Sud a le Roi second, il devra retourner en coupe et défausse.

V
V10983
1052
RDV5
A10974
654
943
43
RD8653
AD2
A7
A9
2
R7
RDV86
108762

Ce coup m’inquiète beaucoup… Heureusement pour nous, on jouera 6♠ dans l’autre salle (-2 seulement en jouant correctement le coup) : égalité sur la donne. Ouf !

A la donne 18, Jean-Marie fait un « lâcher d’appel ». Il joue Cœur vers V9 du mort alors qu’il ne reste que le 10 dehors et dit « le 9 » au lieu de « le Valet ». Résultat : -1 à 1SA et 5 imps qui s’envolent. Avec encore 1 imp perdu à la 10, nous voici menés 12 à 3 dans cette mi-temps (même si nous ne le savons pas, bien sûr). Ca va s’améliorer sur les trois dernières donnes…

Donne 11. Sud donneur, personne vulnérable.

Vous êtes en Sud :

Sud
  • 109832
  • 107
  • 654
  • R104
ONES
-
1X3-
4X-?

Le deuxième contre de votre partenaire est de la catégorie « optionnel » puisqu’il se fait sur une manche adverse déclarée à toute vitesse.

Vous devez le transformer en punitif avec une distribution plate et l’enlever sinon.

Certes, vous êtes 5332, mais avec cinq cartes à Pique, la sagesse réclame de dire 4♠. Si c’est la mauvaise décision (vous chutez 4♠ alors que 4 chutait), le « coup de l’erreur » est faible. En revanche, si 4 OU 4♠ gagne, ne pas dire 4♠ risque d’être hors de prix.

Mais Olivier Bessis est joueur… et décide de passer.

ARV5
D8
D
ADV762
7
ARV32
A1093
853
D64
9654
RV872
9
109832
107
654
R104

Jean-Marie fait onze levées en capturant la Dame de Cœur (car Nord a rejoué sa Dame de Carreau sèche à la deuxième levée) : 690 et 12 imps puisque nos partenaires ont joué 4♠ -1 dans l’autre salle.

Donne 12. Ouest donneur, Nord-Sud vulnérables.

Vous êtes en Est :

Est
  • V109752
  • D852
  • 54
  • 9
ONES
1-?

Evidemment, 3 points, c’est peu… mais vous avez quand même dix cartes majeures et vous n’êtes pas vulnérable. Vous décidez de répondre 1♠.

ONES
1-1♠-
2SA-?

Vous vous y attendiez un peu… Faut-il maintenant chercher un fit à Cœur ? Je ne pense pas car vos Piques risqueraient d’être inexploitables. De plus, si vous êtes 6-3 à Pique et 4-4 à Cœur, vous serez plus à l’aise à 4♠. Enfin, le coup risquant d’être tendu à la carte, mieux vaut ne pas trop décrire votre main. Comme 3♠ serait une enchère de chelem, vous concluez à 4♠.

A4
R63
AV63
AR82
V109752
D852
54
9

On vous entame de la Dame de Trèfle.

A4
R63
AV63
AR82
V109752
D852
54
9

Même si vous ne perdez qu’un atout, il faut vous préoccuper de votre quatrième Cœur. Comme le couper au mort va être compliqué, vous pouvez espérer un partage 3-3 ou l’As second dans une main adverse, à condition de partir du « bon » côté. Comme vous n’avez pas non plus envie de vous raccourcir, vous jouez Cœur du mort à la deuxième levée. Nord fournit le Valet et Sud prend votre Dame avec l’As. Il rejoue illico le 7 de Cœur pour le Roi du mort et le 10 de Nord.

Forcément 3-3. Si Nord avait eu V10 secs, Sud n’aurait eu aucune raison de rejouer le 7 avec 974. Et, avec V1094 au départ, Nord n’aurait pas gaspillé le 10. La position était donc forcément V109 en Nord, A74 en Sud.

Il ne vous reste donc plus qu’à ne perdre qu’un atout.

A4
6
AV63
R82
V109752
85
54
-
A4
6
AV63
R82
V109752
85
54
-

Coupez un Trèfle pour rentrer en main (tirer le Roi n’est pas urgent) et présentez le Valet de Pique. Sud couvre du Roi et vous prenez de l’As. Pique encore, pour un petit de Nord. Il vous reste 10975 en main alors que les flancs ont encore la Dame et le 8.

Le 10. Mettre le 7 ne serait bon qu’avec R / D863 et mauvais si Sud avait R8 ou RD8 au départ.

Sud fournit aimablement le 8 et vous tablez en disant : je vous donne un Cœur et un Pique.

D63
V109
R982
1063
A4
R63
AV63
AR82
V109752
D852
54
9
R8
A74
D107
DV754

Vous marquez 11 imps car votre homologue s’est embarqué dans une ligne de jeu compliquée et, en l’occurrence, inefficace.

Donne 13. Nord donneur, Tous vulnérables.

Vous jouez 4♠ en Ouest :

AV102
V4
42
A9643
R754
AR65
DV103
8
ONES
-1-
1♠-2♠-
4♠fin

Nord entame du Roi de Trèfle, pour votre As.

Vous risquez d’avoir bien du mal à affranchir vos Trèfles. Vous avez absolument besoin d’affranchir les Carreaux et vous en jouez à la deuxième levée. Sud prend la Dame avec le Roi et rejoue Cœur pour votre Valet, la Dame de Nord et le Roi du mort.

AV102
4
4
9643
R754
A65
V103
-
AV102
4
4
9643
R754
A65
V103
-

Il faudrait rentrer en main pour insister à Carreau. Le plus simple est alors de jouer Pique vers le 10, le meilleur maniement de la couleur quand vous n’avez pas le 9.

Good new, vous faites la levée.

Vous insistez donc à Carreau en espérant l’As en Nord mais Sud prend le Valet et insiste à Cœur pour l’As du mort.

AV2
-
-
9643
R75
65
103
-
AV2
-
-
9643
R75
65
103
-

Encaissez le Roi de Pique. Tout le monde fournit mais la Dame ne tombe pas.

AV
-
-
9643
75
65
103
-
AV
-
-
9643
75
65
103
-

Encaissez le 10 de Carreau et terminez en double coupe. Sud possédant encore deux Trèfles, il ne peut rien vous faire.

93
D1092
987
RD52
AV102
V4
42
A9643
R754
AR65
DV103
8
D86
873
AR65
V107

Dans l’autre salle, Est-Ouest n’appelleront pas la manche. 10 pour nous.

Nous gagnons finalement ce premier match 51-13, soit 17.57 PV.

Nous sommes deuxièmes derrière Rocafort avec 18.68.

Pour suivre le 2e week-end, cliquez sur ce lien.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a collaboré aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.