Division Nationale 2 par équipes 2021-2

Division Nationale 2 2021

Deuxième week-end

Jusque là, ça va…

Si vous avez suivi le compte-rendu du premier week-end, vous savez que notre équipe (Georges Iontzeff – Laurent Rigaud / Dominique Hirtz – Alain Jarlot / Jean-Marie Pallier – Marc Kerlero) est actuellement en tête d’un cheveu. Voici le classement avant d’aborder ce deuxième week-end (sur trois) :

1 Georges IONTZEFF 71.27
2 BRIDGE PLUS 71.01
3 Dominique MAURIN 59.16
4 Jacques POTIER 57.94
5 Dan ABECASSIS 54.67
6 Christian DOLLA 54.13
7 Bernard CABANES 52.01
8 Jean Louis COUNIL 51.11
9 Edouard BEAUVILLAIN 49.86
10 Stéphane GARCIA 48.62
11 Jean Pierre ROCAFORT 46.03
12 Yves PARAIN 43.71
13 David HARARI 39.88
14 Jose DAMIANI 39.53
15 Isabelle BELLO 36.03
16 Sabine GRENTHE 25.04

 

Bien que pas très bien classés, mes favoris restent toujours Bernard CABANES and co, équipe qui tourne à cinq car Philippe Poizat, très affecté par le décès de son épouse, ne joue pas. Jérémie Tignel et Jean-Luc Aroix jouent donc toutes les donnes et Eric Gautret / Nicolas Déchelette / Bernard Cabanes tournent à trois.

En ce qui nous concerne, je suis un peu inquiet. Je viens d’enchaîner trois stages quasiment consécutifs et je suis franchement fatigué. Mon partenaire, médecin qui travaille genre 60 heures par semaine et qui est encore à deux mois de la retraite, a la même mine de poisson pas frais que moi. Pas l’idéal pour jouer au bridge.

Match 6 : Maurin (6e à l’indice)

Nous attaquons par une équipe que je crains beaucoup et qui comporte en ses rangs nos multiples championnes du monde Bénédicte Cronier et Sylvie Willard. Nous jouons en salle fermée contre Emmanuelle Monod et Frédéric Sarian.

Donne 2. Est donneur, Nord-Sud vulnérables.

Vous êtes en Ouest, en flanc contre 1SA :

10542
RV10
2
ARD42
RV73
A52
R65
1075
ONES
--
-1♣-1
-1♠-1SA
fin

Vous entamez du 3 de Pique, pour l’As de votre partenaire et le 9 du déclarant.

Est rejoue le 4 de Carreau (4e meilleure au switch), pour le Valet de Sud et votre Roi.

Vous ne savez pas trop ce qu’il se passe à Carreau : lequel, d’Est ou de Sud, possède cinq cartes à Carreau ? Mystère. Comment sont placés les honneurs ? Mystère itou.

Le plus simple serait sans doute de rejouer Carreau, mais vous décidez d’encaisser le Roi de Pique. Si la Dame de Sud tombe, tant mieux. Sinon, vous pourrez affranchir votre Valet.

En l’occurrence, elle tombe et votre partenaire fournit le 8. Pour ne pas libérer le 10 de Pique du mort et toujours peu désireux d’aider Sud à Carreau, vous décidez de jouer Trèfle. Le mort prend de la Dame et Est fournit le 3.

Le déclarant présente alors le Roi de Cœur, que vous laissez passer (Est fournit le 8). Valet de Cœur (4 en Est), à nouveau ducké. Vous êtes ensuite en main au troisième tour de Cœur, Est défaussant le 6 de Trèfle.

On en est là :

105
-
-
RD42
V7
-
65
107
105
-
-
RD42
V7
-
65
107

Si vous avez bien regardé, vous savez que Sud n’avait que deux Trèfles, dans une main 2542. Si vous collez le mort en main à Trèfle, vous ferez automatiquement les deux dernières levées à Pique… mais Sud aura fait cinq Trèfles et deux Cœurs.

105
-
-
RD42
V7
-
65
107

Oui ! Si votre partenaire a l’As de Carreau, jouer Carreau squeeze le mort !

En effet, ce dernier ne pourra pas jeter un Pique sous peine de vous voir réaliser deux levées dans la couleur et il devra abandonner un Trèfle maître. Est rejouera alors Trèfle et vous ferez toujours les deux derniers Piques.

10542
RV10
2
ARD42
RV73
A52
R65
1075
A86
84
A10943
V63
D9
D9763
DV87
98

Malheureusement, Jean-Marie assure = en rejouant Trèfle. Il s’excuse ensuite mais, en fait, c’est ma faute. J’aurais dû défausser le 10 de Carreau (appel direct). Pour moi, le coup était facile mais j’ai commis une erreur fréquente : ne pas penser à se mettre à la place du partenaire.

Nous gagnons tout de même 2 imps car nos partenaires ont trouvé 2 et fait 9 levées (Nord a dit 2 sur 1SA, qui montre 3 cartes à Cœur dans une main régulière 18-19 ou irrégulière 12-14 (2 décrivant une main irrégulière 15-17).

Nous perdons 5 imps sur la 3 en défendant à 5 pour -1 quand 4♠ chute mais en regagnons 8 en laissant jouer 3 pendant que nos homologues s’envoient en l’air et perdent 500 à 4♠.

Donne 5. Nord donneur, Nord-Sud vulnérables.

Vous êtes en Est, à l’entame contre 6SA :

Est
  • R10973
  • D5
  • V976
  • R4
ONES
2-2♠
-3-3
-3♠-4♣
-4-4
-6SAfin

2 : forcing de manche.
2♠ : un As.
Le reste : naturel.

Vous cherchez un joker mais il n’y en a pas dans votre jeu !
Comme Carreau dans la couleur d’Est, Trèfle sous le Roi second et Pique dans ce qui peut être une couleur secondaire du déclarant sont exclus, vous vous décidez pour Cœur et, tant qu’à faire pour brouiller un peu les pistes, vous choisissez le 5.

R10973
D5
V976
R4
V
V109872
10
ADV87

Petit du mort, le 3 en Ouest, l’As chez le déclarant.

Votre partenaire possède un nombre impair de Cœurs, visiblement trois. Avec l’As second, Nord aurait mis un gros Cœur du mort. Vous pouvez donc être sûr qu’elle possède As-Roi secs.

La déclarante encaisse As-Roi-Dame de Carreau, puis joue Carreau pour votre Valet. Le mort défausse deux Cœurs et un Trèfle, votre partenaire fournit deux fois et défausse un Cœur et le 2 de Trèfle.

Vous lui connaissez six Carreaux et deux Cœurs. Les enchères et la défausse du 2 de Trèfle en pair-impair vous apprend le reste : Nord était 4-2-6-1 au départ.

La position à ce stade :

R10973
D
-
R4
V
V109
-
ADV8

Jouez Trèfle tant que les Cœurs bloquent. Même si le mort passe le Valet et encaisse l’As, il manquera une levée à l’adversaire et vous ferez forcément le Roi de Pique.

AD85
AR
ARD852
3
642
643
43
109652
R10973
D5
V976
R4
V
V109872
10
ADV87

Malheureusement, j’ai été victime d’une aberration à la première levée. Pendant que je réfléchissais, le 2 de Cœur du mort avait déjà été ramassé. Du coup, j’ai cru qu’il n’en avait que cinq, que Jean-Marie avait donc cinq Cœurs et Nord l’As sec. Aussi ai-je fièrement sorti la Dame de Cœur, pensant encaisser la levée de chute ! Fin des courses, 1440 !

Comme nos partenaires seront une des trois seules paires à avoir brillamment évité cet horrible chelem (le moins mauvais étant 6), voilà le premier coup de 26 du week-end (-13 au lieu de +13).

Donne 6. Notre adversaire « commet » un réveil parfaitement incongru, qui amène son partenaire dans un contrat épouvantable de 3, malheureusement incontrable : 3 de chute, 150… égalité quand on fera 2♠ +1 (140) dans l’autre salle.

Donne 7. Sud donneur, Tous vulnérables.

Vous jouez 3SA en Ouest :

D73
R3
6532
A943
R9
AD652
ARV4
R7
ONES
-
---2♣
-2-2
-2SA-3SA

2♣ suivi de 2 : en quatrième, un chelem étant improbable, j’aurais dû ouvrir de 2SA, mais, pas remis de ma filature grotesque à 6SA, j’ai préféré essayer de laisser Jean-Marie jouer le coup !
3SA : pas de raison de nommer les Carreaux sans singleton.

Nord entame du Valet de Pique, pour le Roi du mort et l’As de Sud. Retour du 5 de Pique, pour votre 7 et le 8 de Nord, qui repart du 10 de Pique, Sud fournissant le 2.

5-3 (V10864 en Nord et A52 en Sud) ou 3-5 (V108 en Nord et A6542 en Sud), mais sûrement pas 4-4.

Jeter un Cœur est ennuyeux s’ils sont 3-3 et jeter un Trèfle encombrerait vos communications. Vous lâchez donc un Carreau.

Vous testez les Cœurs : Nord en a quatre et Sud défausse un Trèfle. Il vous manque toujours une levée.

Si Nord n’a que trois Piques, vous pouvez gagner en affranchissant le cinquième Cœur.

Si Nord a cinq Piques, il faut soit rentrer en main à Trèfle et faire l’impasse à Carreau, soit encaisser As-Roi de Carreau et rejouer Carreau pour affranchir votre quatrième, en espérant la Dame troisième en Sud ou seconde n’importe où.

L’impasse à Carreau est la plus mauvaise car, si Nord a cinq Piques, il est très improbable qu’il possède la Dame de Carreau troisième (Sud aurait sept Trèfles).

Il me semble que j’aurais joué As-Roi de Carreau et Carreau… mais Jean-Marie décide de jouer As-Roi de Carreau et Cœur quand la Dame de Carreau ne tombe pas : ça se défend.

V10864
V1074
107
52
D73
R3
6532
A943
R9
AD652
ARV4
R7
A52
98
D98
DV1086

Une de chute. Dans l’autre salle, Est ouvrira de 2SA et gagnera sans problème sur entame à Trèfle, prise du Roi. Cœur pour le Roi et impasse à Carreau, le 9 de Trèfle servant de protection.

12 pour eux.

Nous perdons 1 imp à la 8 et encore 10 à la 9, quand le contrat est le même dans les deux salles, mais pas joué de la même main, ce qui change l’entame.

Nous allons faire les comptes avec nos partenaires complètement K.O et, effectivement, le résultat n’est pas brillant puisque nous sommes menés 41 à 10. Voyant nos tronches hébétées, captain Georges décide fort justement de nous envoyer nous passer la tête sous l’eau pendant qu’ils joueront la deuxième mi-temps associés à Alain et Dominique.

Une heure et quart plus tard, Georges et Laurent sortent de la salle en nous faisant un clin d’oeil : « c’est pas trop mauvais ». Alain et Dominique suivent dix secondes plus tard : « c’est plutôt correct ». Nous faisons les comptes et, effectivement, c’est le moins qu’on puisse dire puisqu’après une partie absolument parfaite, ils l’emportent 42 à 0 !

Entre autres swings :
– un adversaire fera un 4SA quantitatif avec 18 H 4333 en face d’une main régulière de première zone. Il sera sévèrement puni car on ne peut pas faire plus de neuf levées.
– Ils joueront 3SA avec deux petits Trèfles de chaque côté, un singleton et un fit dixième à Carreau, pendant que nos associés gagneront 5.
– Alain et Dominique se feront contrer à 4♠ pour +1 quand Georges et Laurent joueront 5 = !
Du coup, nous marquons 12.89 PV : uncredible !

Comme Bridge plus a perdu 19 à 1 contre Cabanes, nous voilà seuls en tête avec 11 points d’avance sur Potier.

Jean-Marie et moi nous sentons revivre et capables d’aborder le deuxième match avec sérénité.

Cliquez ici pour suivre le 3e week-end

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a collaboré aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.