Dans la tête d’un champion 53 – a

Mr Onemoretrick est en Sud, Nord donneur, tous vulnérables, match par quatre, avec la main suivante :

Sud
  • RD75
  • R10742
  • -
  • 8754
ONES
1SA3?

Les interventions à 3♣ et surtout à 3 sur 1SA sont extrêmement gênantes pour le camp de l’ouvreur.

Dans le système standard de base, le Contre est d’appel et remplace plus ou moins le Stayman. Quant aux enchères au palier de 3, elles sont naturelles (au moins 5 cartes) et forcing de manche. Il est donc impossible pour le répondant de simplement défendre la partielle avec, par exemple :
♠ xxx
RVxxxx
x
♣ xxx
puisque, si on dit 3, l’enchère est forcing (autant d’ailleurs en dire 4 directement puisque, de toute façon, c’est là qu’on va arriver).

Vous comprenez aisément que ce système n’est guère satisfaisant. Dans l’article sur le Rubensohl (suivez ce lien), nous vous avons proposé le système suivant, pas parfait mais qui améliore un peu les choses, sachant que le Contre ne change pas de signification :

Sur l’intervention à 3♣ :

3 : Texas : rectification à 3 obligatoire. On peut donc l’employer avec la main ci-dessus (on passera sur 3) ou avec une main de manche (on reparlera sur 3).
3 : Texas ♠. Idem.
3♠ : forcing de manche avec du Carreau.

Sur l’intervention à 3 :

3 : Texas ♠. Idem.
3♠ : forcing de manche avec au moins 5 cartes à Cœur. Plus possible ici de faire une simple enchère compétitive à Cœur, faute d’espace.
3SA : Inch Allah, avec ou sans arrêt à Carreau.

En l’occurrence, Mr Onemoretrick joue aujourd’hui avec un partenaire occasionnel et ils n’ont pas eu le temps de se mettre au point. Ils sont donc censés jouer le système standard, sans Texas.

Quelles sont les enchères possibles dans ce cadre ?

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.