2♦ Multi en Intervention sur 1SA

Le 2 multi en intervention sur 1SA

L’adversaire ouvre de 1SA.

Le système d’intervention à la mode actuellement et recommandé par une bonne partie de mes éminents collègues est basé sur :

  • un Landy (appel aux majeures) à 2♣,
  • un 2 multi (unicolore à Cœur ou à Pique),
  • des bicolores “majeure 5e + mineure 4e ou +” à 2♥ et 2♠,
  • un bicolore mineur à 2SA.
  • un contre “majeure 4e + mineure 5e ou +”

Je vous ai déjà dit le peu de bien que je pensais du Contre “majeure-mineure” : suivez ce lien.

Passons maintenant au 2 multi.

Le principe

Les interventions à 2 et 2♠ décrivant des bicolores (majeure 5e + mineure indéterminée), l’intervention à 2couvre les deux unicolores majeurs.

Ouest
  • 8
  • AD9642
  • AV4
  • 632
Ouest
  • AD9642
  • 8
  • AV4
  • 632
ONES
1SA
2
Si le partenaire de l’ouvreur passe

Le partenaire de l’intervenant réagit selon le principe du “passe ou corrige” :

2 veut dire : “si tu as les Cœurs, tu passes (sauf bombe atomique). Si tu as les Piques, tu dis 2♠ et j’aviserai”.

Ouest
  • AV85
  • 5
  • A9754
  • 963
ONES
1SA2-
2

Avec l’intention de dire 4♠ si le partenaire rectifie à 2♠.

Ouest
  • 85
  • 5
  • A9754
  • D9632
ONES
1SA2-
2

Avec l’intention de passer sur 2♠.

2♠ veut dire : “si tu as les Piques, tu passes (sauf bombe atomique). Si tu as les Cœurs, tu dis 3 ou 4 selon ta force.”.

Ouest
  • 5
  • R95
  • A9754
  • D963
ONES
1SA2-
2♠

Sur 3, vous direz 4 selon votre tempérament et celui de votre partenaire !

2SA est un relais fort demandant au partenaire de nommer sa majeure. Il y a plusieurs variantes dans les développements, mais la plupart sont du genre :

3 et 3♠ : mini.
3♣ et 3 : maxi avec respectivement des Cœurs et des Piques.

Si le partenaire de l’ouvreur contre

Là encore, plusieurs variantes sont possibles. Certaines paires conservent le principe du “passe ou corrige”. D’autres préfèrent dire 2 ou 2♠ naturel (six cartes) et passe : nomme ta majeure, par exemple. Voire passe (je veux jouer 2) et surcontre (nomme ta majeure).

Si le partenaire de l’ouvreur enchérit en majeure

Là, c’est assez simple car le n°4 devine que le partenaire est intervenu à 2 avec “l’autre” et enchérit en conséquence.

Si le partenaire de l’ouvreur enchérit en mineure

Là, c’est moins gai car la majeure de l’intervenant reste inconnue. Reste le Contre pour demander au n°2 de nommer sa majeure.

Les inconvénients du système

J’en vois quatre principaux et ils sont, à mon humble avis, suffisants pour rendre ce système impropre à la consommation, tout populaire qu’il soit.

  1. Permettre au n°3 de nommer des Cœurs facilement :
Ouest
  • 875
  • RV742
  • V432
  • 5
ONES
1SA2
2
ONES
1SA2♠
passe

Sur 2, vous pouvez dire 2 sans problème, ce qui permettra à un ouvreur fitté de surenchérir à 3 sur le futur 2♠ adverse.

Sur 2♠ naturel, vous êtes cuit. Vous n’avez pas assez de Cœurs pour surenchérir seul au palier de 3, au risque d’être trop haut en 5-2, voire en 5-3 si 2♠ chute.

2. Se faire barrer par une surenchère adverse mineure :

Ouest
  • 87
  • RV7
  • 432
  • RV742
ONES
1SA23♣
?

3♣ : Texas Carreau.

Si le partenaire a les Piques, on n’a probablement rien à faire au palier de 3 car on ne lui apporte pas grand-chose d’utile mais, s’il a les Cœurs, il faut surenchérir à 3, voire à 4.

Pourquoi n’aurait-il pas ?

87
RV7
432
RV942
963
AD10842
6
AD6

Et nous avons 4 sur table.

Impossible, me direz-vous car les adversaires ont huit Piques et auraient trouvé leur fit !
Faux : Sud peut avoir 6 Carreaux et 4 Piques dans une main faible ou Nord a pu ouvrir de 1SA avec cinq Piques !

Mais s’il a :

87
RV7
432
RV942
AR9432
D75
76
53

Vous ne gagnez pas 3♠ et il est très probable que 3 chute aussi.

3. Se faire contrer punitif quand on tombe mal

Sur une intervention naturelle, le Contre du n° 3 est d’appel, mais pas sur 2.

ONES
1SA2♠
X

Il y a 1/2 siècle que plus personne ne joue ce contre punitif car il est trop utile pour traiter la plupart des mains régulières de 8-9 H et +.

ONES
1SA2
X

Comme vous le verrez dans un autre article (suivez ce lien), ce contre promet une majeure exactement quatrième et peut permettre d’enclencher un processus punitif.

4. Rendre la parole au partenaire de l’ouvreur

Ouest
  • 87
  • 5
  • R6542
  • D10542
ONES
1SA2
-2--
2SA

Evident bicolore mineur.

ONES
1SA2
passe

On est cuit…

BILAN

Comme vous l’avez deviné, je ne prise guère cette convention ! Je ne peux donc que vous la déconseiller et vous préconiser le système que je joue depuis 25 ans et qui ne m’a apporté que des satisfactions. Suivez ces deux liens : Landy et interventions naturelles et Bicolores.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.