Vercors 2017

La vue depuis un balcon !

Dans le Vercors avec Marc Kerlero, été 2017

Le bâtiment principal

Les gorges de la Bourne

La luge d’été

Cet été, du 30 juin au 7 juillet puis du 9 au 12 juillet, nous étions dans le Vercors, à Autrans.

L’accueil de tout le personnel du village Cap France « l’Escandille » a été particulièrement apprécié par tous les stagiaires.
Nous avons eu droit à 15 jours de soleil quasiment non stop (sauf les deux premiers jours). C’est donc la troisième année consécutive que cela se produit, histoire de faire taire les mauvaises langues prétendant qu’il pleut toujours lors des stages Kerlero ! Ca ne nous a pas empêché de travailler et de nous amuser à la fois !

Les cours ont lieu le matin, de 10 h 00 à midi (plus le premier soir, le jour d’arrivée) et les tournois commentés le soir, de 20 h 30 à 23 h 30, avec exclusivement des donnes d’application des cours. Marc Kerlero se promène au milieu des tables pendant le tournoi, ce qui lui permet de faire ses commentaires « à chaud ». Bien entendu, chacun reçoit ensuite un livret avec le commentaire de toutes les donnes jouées, pour compléter le livret de cours distribué le matin.

Les thèmes abordés cette année (et qui changent tous les ans, bien sûr) :
1 – Forcing ou non forcing ?
2 – Coupes diverses (de la main courte, mort inversé, double coupe)
3 – L’art de la défausse (deux jours)
4 – Le Contre punitif (deux jours)
5 – Le Rubensohl

Le niveau des stagiaires est toujours très variable puisque les quatre séries sont représentées, ce qui n’est nullement gênant : les moins aguerris découvrent des choses… et les plus aguerris découvrent qu’en fait, ils connaissaient le sujet bien moins bien qu’ils ne le pensaient !

On ne fait pas que du bridge… On visite aussi le Vercors, haut lieu de la Résistance.

Quelques exercices proposés :

864
63
543
AD1086
2
D7542
862
RV93
ONES
2♣
-2-2♠
-4♠fin

Cas a)

864
63
543
AD1086
2
D7542
R862
953
ONES
2♣
-2-2♠
-4♠fin

Cas b)


Dans les deux cas, Sud prend l’entame du Valet de Cœur avec le Roi, puis joue le Roi de Pique, qui fait la levée. Dame de Pique, prise de l’As en Ouest.

Analyse préliminaire : – 6 (ou 5) + 6 + (18-22) = 6-10 H en Ouest (7-11 en 2-b). – As-Roi de Cœur, cinq ou six Piques Roi-Dame (Valet) en Sud.

Question 1 : Mon partenaire est-il en main, ou va-t-il prendre rapidement la main ?

OUI.

Question 2 : Y a-t-il quelque chose de vital que je sais et pas lui ?

OUI : vous seul savez si les Trèfles sont exploitables (b) ou pas (a).

Question 3 : Dispose-t-il d’un flanc «naturel» qui me convient ? 

NON : Ouest ne peut pas savoir s’il doit jouer Carreau (flanc actif, Trèfles exploitables) ou Cœur (flanc passif, Trèfles inexploitables). Vous devez donc l’aider.

En b), c’est facile, appelez violemment à Carreau, en défaussant le 8.

En a), le mieux est de défausser le 2 de Carreau. Cette carte n’est pas un refus des Carreaux, mais une absence d’appel violent : Ouest en déduira facilement que vous ne tenez pas à ce qu’il prenne un risque à Carreau, en jouant sous une fourchette ou un honneur isolé.

864
63
543
AD1086
A73
V1098
AV97
72
2
D7542
862
RV93
RDV1095
AR
RD10
54
864
63
543
AD1086
A73
V1098
AV97
72
2
D7542
R862
953
RDV1095
AR
D10
RV4

Vengeance !

Non, non, contrairement aux apparences, Marc ne met pas ses élèves à la porte !

Je vous jure que je n’ai jamais dit ça !
(de la main gauche, on n’est jamais trop prudent !) 

ONES
1SA2♠
2SA-3♣-
3SA

2SA : Rubensohl (Texas Trèfle)

Ouest a six cartes à Trèfle, pas quatre Cœurs, pas de singleton à Pique (il dirait maintenant 3♠), mais pas d’arrêt à Pique (il aurait dit 3SA sur 2♠ sans mentionner ses Trèfles).

Stagiaires réincarnées, suite à leur suicide.

Les grottes de Choranche avec leurs incroyables stalactites fines comme du cristal.

Il parle tellement vite que l’image est floue !

La balade du jour où il ne faisait pas beau.

Deux donnes des tournois du soir :

AV952
RDV109
A
75
73
875
62
986432
D1084
63
RV85
RDV
R6
A42
D109743
A10

Multi-duplicate

Est-Ouest vulnérables

ONES
1
-1♠-2
-3-4♣
-4-4♠
-4SA-5
-6fin

Entame : Roi de ♣
Par : 6 =

Quelques jolies fleurs.

3 : 5-5 forcing de manche.
4♣ :contrôle, avec fit à Cœur implicite (avec un fit à Pique, il suffirait de soutenir naturellement à 3♠ et, sans fit du tout, Sud déclarerait 3SA).
4 : plus malin que 4SA, pour entendre 4♠.
4♠ : ce n’est pas à moi, moussaillon, de poser le Blackwood.

Ce diable d’Est ayant trouvé l’entame à Trèfle, Nord peut dire adieu à l’établissement des Carreaux bloqués, même en cas de partage 3-3. Il faut donc affranchir les Piques : Roi de Pique, Pique pour l’As et Pique… Lorsqu’Est fournit le 10, il existe un énorme danger de surcoupe et le mieux à faire est d’opérer un transfert de coupe en défaussant le 10 de Trèfle !
Quel que soit le retour d’Est, Nord pourra couper un Trèfle d’un petit atout sans danger, puis un Pique de l’As d’atout.

A10642
A4
1062
1087
D3
R92
V9
A96432
R97
V1063
R875
V5
V85
D875
AD43
RD

Tournoi par paires

Personne vulnérable.

ONES
-1
-1♠-1SA
-2♠--
3♣Xfin

Entame : As de ♠
Par : 4 =

Il faut au moins trois tableaux !

Passe en Ouest sur 1 : avec tous ces trous, la main n’a vraiment aucun rapport avec une intervention à 2♣.
Passe en Ouest sur 1SA : la situation ne s’est pas améliorée, au contraire, Nord-Sud n’ayant pas l’air d’être fittés.
2♠ : éternel problème. Statistiquement, il vaut mieux répéter les Piques : même si l’on n’est qu’en 5-2, la partielle à Pique sera souvent moins fragile que 1SA. Bien entendu, si Sud a coutume de redemander fréquemment à 1SA avec un singleton à Pique, on ne sait plus quoi faire…
3♣ : la main comporte toujours autant de trous, mais, maintenant, on sait qu’Est a un peu de jeu et Nord-Sud probablement un fit.Il faut donc réveiller sans hésiter, surtout en tournoi par paires. Contre : punitif, quand la ligne s’était déjà arrêtée, chaque joueur ayant parfaitement défini sa main. Bien sûr, contrer 3♣ avec trois petits serait parfaitement risible en match par quatre. Par paires, Nord se sait majoritaire en points H, il a déclaré 2♠ avec la ferme intention de les faire (110) et il doit comprendre que de nombreux Ouest laisseront jouer 2♠ : s’il se contente de 50 ou 100 à 3♣, il ne marquera pratiquement jamais la moyenne et si 3♣ gagne, 470 pour Est-Ouest ne sera guère plus mauvais que 110.

Sud fait la première levée de la Dame de Carreau et retourne habilement à Cœur. Nord fait l’As et en rejoue, ce qui permettra à Sud de le gratifier d’une coupe quelques secondes plus tard : deux de chute, 300 et le top pour Nord-Sud au lieu du zéro, puisque 2♠ gagne.

A ne pas oublier…

Sans la pétanque avec le gang des Toulonnais, les stages Kerlero ne seraient pas les stages Kerlero…

Un type de marmottes

Un autre type de marmottes.

L’homme qui descend si vite qu’il a failli sortir du cadre !

Le tournoi du soir.

Que celui qui a pris cette photo se dénonce !

Mais dégage, pépé !

Même plus peur ! (au troisième passage…)

La confiance règne !

Mais qu’ont-elles trouvé ?

La fourmilière géante

Non, c’est moi qui freine !

Ralentis, j’ai peur !

Mais où ils ont planqué cette fichue manette ?

C’est comme le ski de fond, mais sans la neige.

Les autres photos, en vrac… Mille mercis à tous les photographes.

Laisser un témoignage
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler

Donnez votre témoignage

Amour du bridge
Note moyenne:  
 3 notes
par Nicolas on Amour du bridge
Merci

Mon premier stage avec Marc, j'étais non classé et j'avais trouvé cela super.
Depuis j'ai un peu progressé et c'est toujours super. Ambiance et hôtellerie très bien. Pour le bridge mieux que très bien.
La passe forcing parait si simple lorsque Marc en parle, mais à la table .........

J'ai effectivement pensé au suicide mais j'y ai renoncé après avoir fait chuter de 3 1P contré vulnérable.
Un conseil: si vous voulez défier Marc, vous avez nettement plus de chance au Bridge qu'au Barbu.

par Christine ABADIE on Amour du bridge
Sauter à l'élastique?

On m'a vu dans le Vercors ... sauter à l'élastique?
Non sauter à 6 Piques ... et gagner mon contrat grâce aux bons conseils de Maitre K.
Cette fois encore que du bonheur car nous étions dans le pré.
Vacances non forcing ... on y coupe pas et on en redemande!
Alors à l'année prochaine, sans défausse et encore plus nombreux pour découvrir les joies du bridge !!

par Anne C. on Amour du bridge
Et en + la super balade sur les crêtes ! On applique tous les jours l'art du

Quand aux différentes situations de coupes, il me faudra "réviser" les exercices...
La maîtrise du Rubensohl, ce sera pour + tard...
Rendez vous en juin 2018 si tout va bien

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.