Quatre mains – 29

Quatre mains, une séquence – 29

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

Vous nommez une couleur que votre partenaire ne fitte pas puis, au tour suivant et alors que vous ne l’avez pas « rallongée », il vous soutient. Qu’est-ce à dire ?

ONES
1-1♠
-1SA-2

main n° 1

Sud
  • AV954
  • 854
  • R4
  • 963

main n° 2

Sud
  • 8754
  • D54
  • R96
  • 632

main n° 3

Sud
  • RV54
  • D96
  • A2
  • 9653

main n° 4

Sud
  • RV54
  • A2
  • 98742
  • 63

Si l’ouvreur avait redemandé à 2♣ (ou à 2), ce retour à 2 du répondant serait considéré, vous le savez certainement, comme une enchère de « préférence » pratiquée ordinairement avec deux cartes à Cœur. C’est l’enchère qu’on ferait, par exemple, avec notre main 4 sur une redemande à 2♣.
Mais sur 1SA, ça n’aurait aucun sens puisque, sans fit à Cœur (notre main 4), il suffit de passer.
Avec la main 1, il faut répondre 2 sur 1, sans nommer les Piques, justement pour ne pas avoir à mentir sur le nombre d’atouts si l’ouvreur redemande à 2♣ ou 2, ce qui pourrait l’amener à passer, alors qu’on ferait 4, avec un bicolore de dix cartes (mains très fragiles en cas de misfit mais très fortes lorsqu’elles sont soutenues).
Avec la main 3, on ne répond pas non plus 1♠. On utilise l’enchère qui, dans votre système, décrit un fit troisième dans une main de 11-12 DH (2SA du SEF, 3 du fit-maj turbo, par exemple).

Notre gagnante est donc la main 2. Elle est tellement faible qu’on n’a pas envie de répondre 2 sur 1 car on sait bien qu’on finirait au moins au palier de 3. Répondre 1♠ est donc une astuce. Si le partenaire redemande à 2♣ ou 2, on dira 2 comme si on n’avait que deux atouts, ce qui évitera à l’ouvreur la tentation de reparler avec 14-15 H élégants. Bien entendu, sur 1SA, il faut rétablir à 2, par crainte de chuter de 2 ou 3 levées à 1SA.

ONES
1
-1-1♠
-1SA-2

main n° 1

Sud
  • RDV4
  • 8754
  • R75
  • A2

main n° 2

Sud
  • AD87
  • R87
  • AD963
  • 7

main n° 3

Sud
  • AD87
  • R87
  • A9763
  • 7

main n° 4

Sud
  • RD87
  • AR9
  • D963
  • 84

Premier point : la redemande à 1♠ est NON FORCING (même si Nord passe rarement car elle peut monter jusqu’à 18-19 H en cas de distribution régulière ou tricolore). Elle ne peut donc pas camoufler un fit franc en majeure. Exit notre main 1, avec laquelle il est prioritaire de soutenir à 2 sur 1, sans nommer les Piques.
Avec la main 4, il est vrai que Nord possèdera parfois cinq cartes à Cœur (qu’il ne peut pas répéter sur 1♠, redemande pouvant cacher une jeu irrégulier et donc une très courte à Cœur). Dans ce cas, 2 sera sûrement un meilleur contrat que 1SA… mais il peut aussi être épouvantable s’il n’a que quatre Cœurs et, comme on n’a aucun moyen de le savoir, il faut se fier aux statistiques et passer sur 1SA.
Restent donc nos mains 2 et 3 en course. Dans le standard français, 2 décrit une main irrégulière (4351 ou 4360) de zone 2 (15-17 H) : notre main 2. Avec la 3, on dit conventionnellement « 2 dans l’autre mineure » (2♣ ici, ce qui permettrait de jouer éventuellement 2). A noter que cette enchère conventionnelle pourrait aussi provenir d’une main régulière (4342) de zone 3 (18-19 H).

ONES
1-2♣
-2-2

main n° 1

Sud
  • 854
  • R2
  • DV9
  • AV963

main n° 2

Sud
  • A87
  • A63
  • D2
  • AR963

main n° 3

Sud
  • R2
  • 854
  • V54
  • ADV96

main n° 4

Sud
  • 87
  • A963
  • 84
  • AR962

La signification de cette séquence dépend de votre système.

Si vous jouez « standard », elle est non forcing et décrit exactement 11 H (pas assez de jeu pour faire une quatrième couleur forcing de manche), deux cartes à Cœur seulement et pas d’arrêt à Pique, ce qui interdit de déclarer 2SA. Notre main 1.

Si vous jouez les « 2 sur 1 forcing de manche », ce que je vous recommande chaudement, on ne répond pas 2♣ avec la main 1, mais 1SA (6-11 H). Du coup, on peut dire 2 avec la 2, pour montrer un fit exactement troisième. Par inférence, le soutien à 3 garantit alors toujours quatre atouts (ce qui est très important pour une évaluation correcte de la main de l’ouvreur, principalement dans le cas d’un bicolore) et, si on couple ce « standard US » à des réponses fittées performantes (fit-maj turbo, par exemple, suivez ce lien), au moins cinq beaux Trèfles.

Avec la 3, on ne répond pas 2♣ mais 2SA du SEF ou 3 du fitmaj turbo.

Enfin, avec la 4, on dit 2♣ suivi de 4, ce qui, dans le système global que je vous suggère (2/1 FM et fitmaj turbo), garantit cinq beaux Trèfles, quatre atouts et de 11 à 13 H environ. Plus précis, tu meurs ! L’ouvreur, dont on ne connaît pas ici la force, peut alors décider en connaissance de cause s’il passe ou reparle.

ONES
1♣-1♠
-2-3
-3SA-4♣

main n° 1

Sud
  • AR54
  • D2
  • A42
  • DV54

main n° 2

Sud
  • RV85
  • D94
  • 872
  • R74

main n° 3

Sud
  • RV54
  • D87
  • 542
  • 632

main n° 4

Sud
  • AR87
  • DV7
  • A87
  • 632

Rappelons tout d’abord que dans « bicolore cher », il y a « cher »… mais aussi « bicolore » ! Et donc que l’ouvreur a promis cinq cartes à Trèfle quand il a dit 2, ce qui peut amener le répondant à soutenir la couleur avec trois atouts.
D’autre part, le soutien à 3♣ sur 2 est forcing de manche et encourage volontiers l’ouvreur à choisir l’atout Trèfle (sans lui interdire les Sans-Atout ou un autre atout, bien entendu).

Ne pas soutenir à 3♣ sur 2 avec la 1 serait donc criminel ! Avec que des cartes gigantesques en face d’un bicolore ♣-, il ne reste plus qu’à choisir entre 6 et 7♣ et donc commencer par fixer l’atout, préambule indispensable à toute séquence de chelem harmonieuse.
Si on décide de dire 3 (4e couleur) et pas 3♣ avec la 2 (ce qui est discutable), il faut être logique : on n’aurait aucune raison de soutenir au palier de 4 une couleur que l’on n’a pas voulu soutenir au palier de 3 quand l’ouvreur dit 3SA !!
Avec la 3, on n’aurait pas dit 3 mais 2SA (modérateur) pour essayer de s’arrêter à 3♣ en face d’un ouvreur minimum.

Notre gagnante est donc la 4 : beaucoup d’honneurs utiles en face de 5♣ et 4, et donc un espoir de chelem (voire de grand) mais un fit sub-minimal insuffisant en qualité pour déclarer 3♣ sur 2. S’il a des Trèfles fragiles, l’ouvreur pourra freiner à 5♣, voire à 4SA (naturel dans ce contexte). Sinon, il nommera son premier contrôle.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a collaboré aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.