Quatre mains – 25

Quatre mains, une séquence – 25

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

Thème du jour : votre partenaire est-il fitté ? Si oui, quelle est sa force, sa distribution, son nombre d’atouts ?

ONES
1♣1♠-2♣

main n° 1

Sud
  • 8
  • RV5
  • 854
  • AD10874

main n° 2

Sud
  • R8
  • ADV4
  • RV54
  • 765

main n° 3

Sud
  • 875
  • AV4
  • ADV84
  • 84

main n° 4

Sud
  • RV54
  • A854
  • RD54
  • 6

D’abord, l’enchère est bien un cue-bid et pas naturelle. Exit la main 1, avec laquelle il faut dire 1SA, 9-12 H en réponse à une intervention.

Reste à savoir si ce cue-bid particulier promet le fit à 100 % ou pas. Dans le SEF, non. Il peut s’agir d’une main non fittée de 13 H et + sans couleur cinquième : notre main 2.

Personnellement, je déteste cette façon de procéder. Avec la main 2, je dis 2, forcing. L’absence du cinquième Carreau n’est, à mon avis, pas plus gênante qu’en réponse à une ouverture.

Par inférence, le cue-bid promet le fit à 100 % et les changements de couleur le dénient. On dit donc bien 2♣ avec la 3, pas 2.

La main 4 est trop forte pour 3♣, cue-bid à saut qui promet 4 atouts mais dans une main limitée à 11-13 DH environ. Elle est également trop forte pour le Splinter à 4♣, sans oublier qu’il manque un atout pour cette enchère. Il faut donc commencer par un cue-bid à 2♣ et aviser ensuite. De toute façon, on jouera au moins 4♠.

ONES
12-2

main n° 1

Sud
  • R8542
  • A87
  • A3
  • 976

main n° 2

Sud
  • 62
  • AV4
  • D85
  • R9632

main n° 3

Sud
  • RD42
  • 8754
  • 6
  • ARV9

main n° 4

Sud
  • AV4
  • 863
  • 985
  • RD87

En revanche, la situation est différente sur une intervention au palier de 2 en mineure qui, rappelons-le, garantit SIX cartes, à de rares exceptions près.

Comme toute enchère artificielle qui se respecte, ce cue-bid doit dénier la possibilité de faire une enchère naturelle satisfaisante.

Avec la 1, on doit dire 2♠ : changement de couleur forcing pour un tour et garantissant au moins cinq cartes à Pique.

Avec la 2, le mieux est de dire 2SA. On n’arrête pas les Piques ? Aucune importance ! Ce sont les Cœurs qu’il faut arrêter, jusqu’à preuve du contraire et il faut aussi mettre Ouest à l’entame.

La 4 est trop faible pour 2 et ne vaut pas mieux qu’un soutien simple à 3, qui veut dire : je ne veux pas jouer la manche, sauf si tu es vraiment maximum. Le cue-bid signifie, lui : je veux jouer la manche, sauf peut-être si tu es très minimum. Après ce cue-bid, forcing un tour seulement, on pourra s’arrêter si l’un des deux joueurs dit 3.

Notre gagnante est donc la 3 ! Certes, elle est misfittée, mais que dire d’autre ? Il faut au moins cinq cartes pour 2♠ ou 3♣ et un arrêt à Cœur pour 2 ou 3SA… Si Nord revient à 3, il sera sage d’en rester là. S’il dit 2SA, 3♣ ou 2♠, on jouera la manche dans la nomination correspondante.

ONES
-
-1♣-2♠

main n° 1

Sud
  • RV954
  • 4
  • 854
  • AD63

main n° 2

Sud
  • V87542
  • A2
  • R53
  • 85

main n° 3

Sud
  • V8754
  • AV4
  • 8
  • RV96

main n° 4

Sud
  • RDV95
  • AV4
  • 542
  • 96

Il serait illogique de considérer que cette enchère montre six cartes à Pique. La raison qui nous aurait poussé à ne pas ouvrir d’un 2 faible serait toujours là ! Par exemple, avec la main 2, les Piques sont toujours aussi moches qu’il y a une minute !

Avec la 4, pourquoi gaspiller de la place ? 1♠ suffit largement.

L’enchère est donc un « jump-fit » (ou enchère de rencontre, si vous préférez), qui montre une bonne couleur cinquième, 9-11 H environ et un fit au moins quatrième à Trèfle. N’ayez pas peur ! Si votre partenaire n’a que trois cartes à Trèfle, il aura forcément au moins trois Piques (réfléchissez, vous verrez) : pas de risque de misfit, donc. La main 1 est parfaite, mais les Piques de la 3 sont trop creux : contentez-vous de 1♠.

Remarque : sur 2♠, l’ouvreur peut relayer à 2SA pour vous demander si vous avez un singleton : super-pratique pour déclarer le chelem en face de ♠ Ax Axx x ♣ RVxxxxx, par exemple !

ONES
1-1SA
-2♣-3

main n° 1

Sud
  • A85
  • 963
  • RV4
  • DV63

main n° 2

Sud
  • 854
  • 2
  • R96
  • AD9632

main n° 3

Sud
  • 85
  • R4
  • 854
  • AD9632

main n° 4

Sud
  • 854
  • RD
  • AV872
  • 854

Cette séquence montre bien un fit… mais à Trèfle, pas à Cœur (formellement dénié par la réponse de 1SA – sauf dans le cas d’une main faiblissime de 5-6 points pourris avec lesquels on dirait 2 sur 2♣, pas 3). Il faut avoir de quoi jouer 4♣ en face d’une main minimum et un gros honneur second à Cœur : notre main 3.

Avec la 1, on ne répond pas 1SA (sauf dans le cadre d’un système très hors standard à base de 1SA 100 % forcing), mais 2SA (du SEF) ou 3 (du fitmaj turbo).

Avec la 2, on dit normalement 3 sur 2♣, pour montrer une force à Carreau et un très gros fit à Trèfle.

Avec la 4, il faut se contenter d’une préférence à 2, même si les honneurs sont beaux. Le misfit doit rendre prudent.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.