Quatre mains – 24

Quatre mains, une séquence – 24

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

ONES
1♠
-1SA-3

main n° 1

Sud
  • ADV63
  • RDV96
  • R4
  • 5

main n° 2

Sud
  • AR965
  • RV54
  • A2
  • A4

main n° 3

Sud
  • ADV1095
  • RDV105
  • 4
  • 6

main n° 4

Sud
  • ARD54
  • ARV96
  • A2
  • 5

3 est un bicolore à saut, forcing de manche.
Le partenaire n’ayant pas promis mieux que 6 points misfittés, la main 1 est trop faible et il faut se contenter de 2, bicolore économique ambigu en force et qui peut monter jusqu’à 17 H, 18 moches. Le partenaire aura le droit de passer, mais il ne le fera que rarement, avec un jeu très faible et/ou très misfitté.
La main 3 est inadaptée, car trop faible en points H, même si elle est très riche en levées. Mieux vaut jumper à 4 pour décrire une main très distribuée (6-5 ou 6-6).
La main 4 est trop forte en points H pour être ouverte de 1♠. Il y aurait trop de danger de jouer 1♠ avec 4 sur table, sans que quiconque ait de quoi parler sur 1♠ (partenaire et adversaires). Il faut utiliser une séquence conventionnelle (2♣ fort indéterminé suivi de 3SA).

Notre gagnante est donc la main n° 2. Sauf convention particulière (avec 2SA forcing sur le début 1♠ 1SA), elle ne garantit pas un 5-5.

ONES
1♠
-2♣-3

main n° 1

Sud
  • ADV63
  • RDV96
  • R4
  • 5

main n° 2

Sud
  • AR965
  • RV54
  • A2
  • A4

main n° 3

Sud
  • ADV1095
  • RDV105
  • 4
  • 6

main n° 4

Sud
  • AD875
  • RV742
  • A2
  • R

Le changement de couleur 2/1 du partenaire change les données du problème. D’une part, il a au moins 11 ou 12 H et, d’autre part, son enchère est auto-forcing et il n’existe plus le risque de le voir passer sur une redemande à 2.

On va donc réserver le jump à 3 aux bicolores au moins 5-5 et diminuer un peu les exigences en points H : 16 beaux suffiront.

La main 1 est devenue parfaite.
Avec la 2, on va se contenter de 2. On dira qu’on est fort plus tard (4SA quantitatif sur 3SA, par exemple).
La main 3 convient aussi. La possibilité de déclarer un chelem étant maintenant très forte, mieux vaut ne pas perdre trop d’espace.
En revanche, les couleurs de la 4 sont trop creuses. Mieux vaut se contenter de 2.

ONES
1♣-1♠
-2♣-2

main n° 1

Sud
  • RV542
  • D1054
  • 842
  • 6

main n° 2

Sud
  • RD1054
  • A1087
  • 85
  • 63

main n° 3

Sud
  • RD1054
  • A1087
  • A5
  • 63

main n° 4

Sud
  • RD1054
  • AV7
  • 82
  • R63

Cette séquence est naturelle (elle promet 5 Piques et 4 Cœurs) mais forcing pour un tour.

La main 1 est trop faible et il faut passer sur 2♣. A noter qu’elle est également trop faible pour employer une réponse conventionnelle exprimant 5 Piques et 4 Cœurs (2 ou 2♣, selon les versions – suivez ce lien).
La main 2 était parfaite pour cette même réponse conventionnelle. A défaut, elle convient ici, bien qu’archi-minimum.
La main 3 correspond parfaitement. Forcing va souvent avec illimité. Le jump à 3 serait forcing de manche et garantirait un beau 5-5 à honneurs concentrés.
Avec la 4, il faut dire 2, troisième couleur artificielle forcing (suivez ce lien).

ONES
1♣-1♠
-1SA-2

main n° 1

Sud
  • RV542
  • D1054
  • 842
  • 6

main n° 2

Sud
  • RD1054
  • AV107
  • V5
  • 63

main n° 3

Sud
  • RD1054
  • A1087
  • A5
  • 63

main n° 4

Sud
  • RD1054
  • AV742
  • 82
  • 3

Cette séquence est également naturelle mais faible. Elle exclut tout espoir de manche et l’ouvreur n’a droit qu’à deux enchères : passe et 2♠. Remarquez bien que ceci reste vrai même si vous avez adopté une réponse conventionnelle pour indiquer 5 Piques et 4 Cœurs, convention qui n’a de sens que dans la zone 8-10 environ (un peu moins en cas de 5-5 ou de 6-4).

Notre gagnante est donc cette fois la main 1. Avec les trois autres, il faut faire un Roudi. Sur la réponse de 2 (deux cartes à Pique), on dira 2 (encourageant mais non forcing) avec la 2 et la 4, mais 3 avec la 3, pour créer une situation forcing de manche.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.