Quatre mains – 17

Quatre mains, une séquence – 17

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

ONES
1X-1♠

main n° 1

Sud
  • 874
  • DV96
  • 742
  • 963

main n° 2

Sud
  • V963
  • A42
  • R963
  • V2

main n° 3

Sud
  • R9632
  • 862
  • DV6
  • 74

main n° 4

Sud
  • V432
  • 853
  • 6
  • D9632

Sur un contre d’appel, les réponses à la couleur sans saut sont des “préférences”, provenant de mains faibles, voire nulles, puisqu’en l’absence d’enchère du partenaire de l’ouvreur, le partenaire du contreur est tenu de parler. La zone est 0-7 H et le nombre de cartes histoire de meilleur ou de moins mauvais choix. En revanche, la réponse de 1SA est positive (8-10 H, 7 beaux).

On va donc répondre 1♠ avec la main 1 (tant qu’à faire, autant jouer au palier de 1) puisqu’elle n’est pas assez forte pour 1SA et qu’il est exclu de passer, mais aussi avec la main 3 (qui, elle, est hyper maximum pour cette enchère décourageante) et aussi avec la 4 (priorité à la majeure avec un bicolore, en réponse à un contre d’appel, et non pas priorité à la longue, comme en réponse à une ouverture).

Avec la main 2, il faut jumper à 2♠ : 4 cartes, 8-10 H.

ONES
1X-1

main n° 1

Sud
  • V954
  • RV54
  • 842
  • 96

main n° 2

Sud
  • R84
  • 642
  • V9632
  • 74

main n° 3

Sud
  • AV4
  • 9854
  • R105
  • V63

main n° 4

Sud
  • 85
  • V9632
  • 5
  • AR963

Si le partenaire avait ouvert de 1♣ ou 1, on aurait répondu 1 avec la 1 : la plus économique avec 4-4. Sur cette enchère forcing, l’ouvreur peut fitter les Cœurs avec 4 atouts ou dire 1♠ avec 4 cartes, nous assurant de trouver les deux fits 4-4 sans encombre. Sur un contre d’appel, c’est différent car la réponse de 1 n’est pas forcing : le contreur ne dira pas 1♠ s’il a 4 Piques et 3 Cœurs. Il vaut donc mieux répondre 1♠ avec les deux majeures quatrièmes (toujours dans la zone 0-7, bien sûr), pour pouvoir nommer les Cœurs de façon économique s’il y a un tour suivant.
Comparez
1 X – 1
2 – – 2♠
et
1 X – 1♠
2 – – 2
Dans la deuxième séquence, le contreur peut choisir sa majeure préférée (s’il est 4-3) en restant toujours au palier de 2.

Avec la 2, il est exclu de passer (atouts trop creux) et de dire 1SA (7/8-10), donc on répond bien 1 : quand on nomme une fausse couleur, on choisit toujours la plus économique : c’est le même principe qu’en réponse à une intervention bicolore quand on est 2-2.

La 3 et la 4 sont trop fortes pour 1 : il faut jumper à 2 (4 cartes) avec la 3 et carrément à 3 (5 cartes) avec la 4. Ne considérez pas ces enchères comme des annonces de couleurs mais comme des fits des Cœurs promis par le contreur (qui en a au moins 3 et souvent 4) : seul compte alors le nombre de cartes, sans se préoccuper de leur qualité.

ONES
1X-1SA

main n° 1

Sud
  • 8763
  • ADV
  • D96
  • 642

main n° 2

Sud
  • 84
  • 874
  • RV63
  • AD42

main n° 3

Sud
  • 854
  • AV92
  • 9763
  • 74

main n° 4

Sud
  • 85
  • A96
  • 854
  • RD963

En réponse à un Contre d’appel, on ne plaisante pas avec les majeures. Avec la main 1, la réponse de 2♠ (4 cartes, 8-10 H) est prioritaire sur 1SA.

La 3 est trop faible pour 1SA. Votre partenaire dirait 3SA avec 17 points. Il faut répondre 2. Si le contreur reparle, dévoilant une main forte, il sera toujours temps de nommer les Sans-Atout.

La 2 est trop forte pour les réponses de 2♣ et 2 (0-7) et il manque une carte pour jumper à 3♣ ou 3. Ne reste donc qu’1SA. Si Nord passe, ce n’est pas grave de perdre 5 Cœurs à l’entame. S’il est assez fort pour jouer 3SA, il pourra faire un cue-bid de vérification d’arrêt s’il n’arrête pas les Cœurs lui-même.

Avec la 4, on peut hésiter entre 1SA et 3♣. On choisira certainement 1SA en tournoi par paires, pensant souvent marquer 120 au lieu de 110. Par quatre, la discussion est plus ouverte.

ONES
1♠X-2SA

main n° 1

Sud
  • A96
  • R4
  • DV93
  • V632

main n° 2

Sud
  • 863
  • AV96
  • RD96
  • 74

main n° 3

Sud
  • 85
  • 6
  • RV632
  • A9642

main n° 4

Sud
  • 963
  • A2
  • RV96
  • DV74

Classiquement, cette séquence est naturelle : 11 H, un arrêt à Pique et pas 4 cartes à Cœur, soit notre main 1.

On aimerait bien que ce soit un appel aux mineures quand on a la 3 ou la 4. Ca nous éviterait d’avoir à dire 3 avec la 3, au risque de manquer un meilleur atout à Trèfle. Avec la 4, on a le choix entre 1SA (sous-biddé) et 2♠ (surbiddé puisque forcing de manche), l’enchère de 2SA devant promettre un arrêt dans la couleur adverse (surtout majeure), contrairement à 1SA. Mon choix personnel se portera sur 1SA. Avec trois petits Piques et un partenaire court à Pique quand il contre, les chances de gagner 3SA sont faibles si Nord a 14 H.

En fait, la version que je préfère est une convention inventée par mon partenaire (Jean-Marie Pallier) il y a 40 ans : convenir que 2SA montre 8-10 H et exactement 4 cartes à Cœur (notre main 2), ce qui permet de réserver le saut à 3 aux mains qui ont 5 cartes (comme ses petits camarades à 3♣ et 3), ce qui n’est pas standard. Si vous adoptez cette convention, il faut répondre 1SA avec la 1 (ou 3SA… question de tempérament !)

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.