Quatre mains – 15

Quatre mains, une séquence – 15

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

ONES
1♣-2♣

main n° 1

Sud
  • D2
  • RV4
  • D96
  • V9632

main n° 2

Sud
  • D9654
  • RDV6
  • 432
  • 5

main n° 3

Sud
  • A42
  • R2
  • 852
  • AV963

main n° 4

Sud
  • 8
  • 842
  • RD96
  • V9632

Avec la main n°1, très régulière et possédant des petits honneurs éparpillés, il est clair qu’il vaut mieux répondre 1SA.

Pour les autres, tout dépend de votre système.

Si vous jouez SEF, 2♣ correspond à la main 4. Il faut alors dire 1♠ avec la 2 et 1 (faute de mieux) avec la 3.

Si vous jouez les SMI (Soutiens Mineurs Inversés), 2♣ correspond à la main 3. Il faut alors dire 1♠ avec la 2 et 3♣ avec la 4. Par inférence, si vous jouez la version SMI forcing de manche, il faut jouer 1♣ 2 artificiel et décrivant un fit constructif à Trèfle (10-11 H environ). Sur l’ouverture de 1, même principe avec la réponse de 3♣.

Si vous jouez la même version que moi de “5 Piques-4 Cœurs”, la gagnante est la main 2 (suivez ce lien). Il faut alors dire 1 avec la 3 et 3♣ avec la 4. Par inférence, il faut jouer 1♣ 2 artificiel et décrivant un fit constructif à Trèfle (10-11 H environ). Sur l’ouverture de 1, même principe avec la réponse de 3♣.

ONES
1♣1♠2♣

main n° 1

Sud
  • 8
  • 654
  • AV963
  • R1052

main n° 2

Sud
  • 852
  • AV963
  • R4
  • 764

main n° 3

Sud
  • A42
  • R2
  • 852
  • AV963

main n° 4

Sud
  • 8
  • 842
  • RD96
  • V9632

En enchères à deux, je ne suis pas un grand fan des SMI, car je pense que la version “5 Piques – 4 Cœurs” est plus utile, mais j’admets volontiers que l’on puisse ne pas être d’accord avec moi.

En enchères à quatre, j’en deviens carrément un farouche adversaire ! Je veux absolument pouvoir dire 2♣ avec la main n° 1, car c’est sans doute ma dernière occasion de parler à un palier raisonnable, avant qu’Ouest ne mette le feu aux poudres avec son fit à Pique, plus ou moins long. N’ayez pas peur de jouer en 4-3. D’abord, au palier de 2, ce n’est pas bien grave et, ensuite, rassurez-vous : 2♣ ne sera jamais le contrat final.

C’est la raison pour laquelle je n’aime pas beaucoup non plus le Rodrigue (qui nous fait dire 2♣ avec la main 2, pour montrer 7-10 H environ avec cinq cartes à Cœur : suivez ce lien).

Avec la main 3, dites 2♣ si vous conservez vos SMI après intervention, mais franchement, je suis sûr que c’est une très mauvaise idée. Sinon, dites 2♠, cue-bid classiquement forcing de manche.

Avec la 4, on aimerait barrer à 3♣, au nom du singleton à Pique. Classiquement, ça n’est pas possible, sauf à jouer les SMI non forcing de manche après intervention (2♣ est alors forcing de manche ou propositionnel) ou à convenir avec le partenaire que le cue-bid n’est pas forcing de manche. C’est l’option que j’aie choisie avec mon partenaire, mais il faut travailler un peu les développements. A défaut de jouer l’une ou l’autre de ces conventions sophistiquées, contentez-vous de 2♣.

ONES
111♠
-1SA-2♣

1♠ : classique, au moins 4 cartes à Pique. Si vous jouez le Cachalot, remplacez 1♠ par Contre, ce qui ne change strictement rien à la suite (1SA montrant toujours une main régulière 12-14 avec ou sans arrêt à Cœur, avec deux ou trois cartes à Pique – l’enchère de 1♠ sur un Contre Cachalot doit décrire trois cartes à Pique dans une main irrégulièresuivez ce lien).

main n° 1

Sud
  • RV854
  • 85
  • AD2
  • V96

main n° 2

Sud
  • A854
  • 6
  • 74
  • DV9642

main n° 3

Sud
  • AD54
  • 52
  • R96
  • A742

main n° 4

Sud
  • DV954
  • 6
  • 54
  • R9542

Je ne vois strictement aucune raison de ne pas conserver le Roudi dans ce genre de séquence !

La gagnante est donc la 1.

Avec la 2, il faut soit passer sur 1SA, soit utiliser un moyen moderne de vous arrêter à 3♣ sans utiliser le Roudi (qui doit absolument garantir cinq cartes à Pique et au moins un espoir de manche – suivez ce lien). Je vous ai suggéré une solution simple dans l’article intitulé 2 mini Roudi. Suivez ce lien.

Avec la 3, il faut faire un cue-bid de vérification d’arrêt à 2, enchère qui dénie cinq cartes à Pique (Roudi prioritaire, éventuellement suivi d’un cue-bid de vérification d’arrêt à 2 si l’ouvreur répond 2).

Avec la 4, il faut se contenter de rectifier à 2♠, enchère de stop. N’oubliez pas que 1SA de l’ouvreur promet deux ou trois cartes à Pique (ce n’est pas une enchère poubelle, contrairement à l’enchère de 1SA du répondant dans le silence adverse).

ONES
111♠
X1SAX2♣

1♠ : classique, au moins 4 cartes à Pique.
Contre sur 1♠ : d’appel.
Contre sur 1SA : punitif.

main n° 1

Sud
  • RV854
  • 85
  • AD2
  • V96

main n° 2

Sud
  • A854
  • 6
  • 74
  • DV9642

main n° 3

Sud
  • AD54
  • 52
  • R96
  • A742

main n° 4

Sud
  • DV954
  • 6
  • 54
  • R9542

Quand on est contré punitivement à 1SA, il faut pouvoir s’échapper sous des cieux plus hospitaliers, y compris à 2♣. Exit le Roudi, donc.

Dites sagement 2♣ avec la 2, a priori canapé faible (plus de Trèfles que de Piques).

Avec la 4, vous avez le choix entre 2♠ (qui a le mérite d’empêcher Ouest de dire 2 ou 2) et 2♣, qui peut permettre de trouver un meilleur fit, quitte à rectifier vous-même à 2♠ si Ouest vous contre avec le regard affectueux d’une mangouste pour une petite souris.

Avec la 1, surcontrez punitif pour apprendre à ces deux guignols qui est le patron à la table.

Avec la 3, regardez le dos des cartes de tout le monde. Il y en a au moins un des quatre qui a gardé le jeu de l’étui précédent 🙂

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.