Quatre mains – 10

Quatre mains, une séquence – 10

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

ONES
1♣
1♠X-1SA

main n° 1

Sud
  • 85
  • RV5
  • A82
  • RD1085

main n° 2

Sud
  • AD2
  • 6
  • D1054
  • RD1054

main n° 3

Sud
  • AD5
  • 8542
  • R4
  • AV96

main n° 4

Sud
  • AD54
  • 2
  • RD4
  • V8754

Retenez bien cette règle : lorsque l’ouvreur est obligé de parler, sa redemande à 1SA ne promet pas l’arrêt de la couleur adverse. Notre main 1, régulière de première zone, correspond donc à l’enchère. Avec ce jeu, il est totalement exclu de répéter les Trèfles.

Avec la main 3, le soutien des Cœurs (garantis en Nord par le Spoutnik sur 1♠) est prioritaire : il faut dire 2, sans deuxième choix.

Avec la main 2, il faut préférer déclarer 2♣, car l’enchère de 1SA promet normalement une main régulière. En revanche, la main 4 est très problématique car il faut choisir entre un mensonge (1SA avec un singleton) et une répétition de ces Trèfles anémiques… Alors, ok, on glisse subrepticement la Dame de Carreau dans les Cœurs et on dit 1SA, prêt à s’excuser si ça tourne mal.

ONES
11♠X
-1SA-2

main n° 1

Sud
  • 752
  • RV964
  • RV6
  • 75

main n° 2

Sud
  • A2
  • RD854
  • A96
  • 754

main n° 3

Sud
  • 863
  • AD6542
  • R105
  • 6

main n° 4

Sud
  • 854
  • D9632
  • RD54
  • 6

Eliminons rapidement la main 2, avec laquelle on aurait dit 2 sur 1♠.

La main 3 est un peu trop belle pour se contenter de 2, maintenant qu’on connaît une main régulière en Nord (et donc fittée… sauf rare exception, voir premier problème). Il faut jumper à 3 pour décrire les six cartes et proposer la manche. Remarque : certains auraient dit 2 sur 1♠. C’est une option mais, personnellement, je joue les 2/1 auto-forcing après intervention et je préfère dire Contre. Une troisième option est de dire 3, naturel et non forcing, sur 1♠. Elle a aussi ses avantages.

Avec la 4, 2 est vaguement envisageable en tournoi par paires mais vous serez d’accord avec moi pour affirmer que 2 est plus sage.

Notre gagnante est donc la main n°1. Remarquez que, dans le silence adverse, on l’aurait enchérie :

ONES
1-1
-1SA-2
ONES
11♠X
-2-2

main n° 1

Sud
  • 852
  • RDV4
  • A42
  • R63

main n° 2

Sud
  • 752
  • RV964
  • 6
  • RV75

main n° 3

Sud
  • 863
  • AD6542
  • 6
  • R105

main n° 4

Sud
  • 854
  • ARV92
  • D4
  • 632

Le principe reste le même : après un Contre Spoutnik, la déclaration d’une couleur est naturelle et non forcing. Avec la main 1, trop forte pour 3 (non forcing), il faut maintenant cue-bidder à 2♠ pour rechercher la meilleure manche.

Avec la main 2, il faut passer en courant car, l’ouvreur n’ayant pas redemandé à 1SA, il y a une très forte présomption de singleton chez lui et le plus probable est le singleton à Cœur.

Avec la 3, on aurait jumpé à 3 sur 1SA, l’ouvreur ayant normalement promis deux ou trois cartes à Cœur. Sur 2, le risque de misfit général est grand et il faut sagement se contenter de 2.

La 4 est plus délicate. Comme on est un peu fort pour passer, on a le choix entre deux enchères inexactes : 2 avec le risque de jouer en 5-1 (mais la couleur est solide) et 3 dans seulement deux cartes. En effet, l’ouvreur, qui n’a ni quatre Cœurs, ni quatre Trèfles, ni une main 5332, aura le plus souvent six cartes à Carreau (seule exception, s’il a cinq bons Carreaux et quatre Piques – cf. exercice 1).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.