Quatre mains – 1

Quatre mains, une séquence – 1

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

ONES
1♣-1
-1♠-3♣

main n° 1

Sud
  • 8
  • ADV2
  • AV2
  • R10854

main n° 2

Sud
  • 8
  • ADV2
  • 872
  • R10854

main n° 3

Sud
  • 8
  • ADV42
  • A2
  • R10854

main n° 4

Sud
  • R8
  • ADV2
  • D2
  • V10854
La main n° 1.

Cette séquence forcing de manche montre un bon fit à Trèfle dans une main irrégulière (désireuse de jouer plutôt à Trèfle qu’à Sans-Atout) et elle dénie cinq cartes à Cœur, avec lesquelles il faudrait commencer par une quatrième couleur pour trouver rapidement un fit 5-3, quitte à soutenir les Trèfles ensuite.

La main n° 2 n’est pas assez forte : il faut se contenter de 2♣.

La main n° 3 a trop de Cœurs : il faut commencer par 2.

La main n° 4 est trop régulière : là encore, la quatrième couleur à 2 est plus adaptée. On ne soutiendra les Trèfles qu’à reculons, si le partenaire refuse de nommer les Sans-Atout.

ONES
1♣-1
-2♣-3♣

main n° 1

Sud
  • 8
  • ADV2
  • AV2
  • R10854

main n° 2

Sud
  • 82
  • AD842
  • 872
  • R108

main n° 3

Sud
  • 82
  • AV42
  • AV2
  • 10854

main n° 4

Sud
  • 8
  • AV42
  • 8742
  • 10854
L’absence de saut rend la séquence encourageante, mais non forcing.

La main n° 3 est donc parfaite.

La main n° 1 est clairement trop forte. Il faut transiter par une troisième couleur artificielle à 2. Suivez ce lien pour tous les détails. Un jump forcing à 4♣ serait possible, bien que peu économique.

La main n° 2 correspond aussi à l’enchère. Vous avez fait une troisième couleur à 2 ? Voir l’exercice suivant.

La main n° 4 est plus compliquée à gérer. Si on soutient à 3♣, un partenaire maximum va reparler et probablement nous entraîner trop haut. D’un autre côté, les adversaires ont plein de jeu, au moins neuf cartes à Pique et auront donc souvent 4♠ sur table (2 ou 3, c’est une certitude) et, si on passe, le réveil adverse devrait arriver 99 fois sur 100. Selon le tempérament, la vulnérabilité et le type d’épreuve (quatre ou paires), on peut donc décider de prendre le risque de soutenir à 3♣. Ce n’est pas une enchère technique, mais stratégique.

ONES
1♣-1
-2♣-2
-2♠-3♣

2♠ : enchère « poubelle » : ni trois cartes à Cœur, ni arrêts suffisants à Pique et à Carreau pour déclarer 2SA, ni six cartes à Trèfle.

main n° 1

Sud
  • 8
  • ADV2
  • AV2
  • R10854

main n° 2

Sud
  • 82
  • AD842
  • 872
  • R108

main n° 3

Sud
  • 832
  • ADV42
  • A2
  • R54

main n° 4

Sud
  • 82
  • ADV42
  • AD2
  • 854
Après avoir transité par une troisième couleur artificielle, toutes les enchères du répondant au troisième tour et au palier de 3 sont forcing de manche.

La main n° 1 correspond parfaitement à la séquence. On n’a pas pu soutenir à 3♣ au tour précédent car l’enchère était non forcing.

La main n° 3 est également adaptée. La recherche de fit à Cœur a échoué et il reste à choisir entre 3SA et 5♣, voire 4 à sept atouts. Il faut donc commencer par prévenir le partenaire qu’un bon fit à Trèfle existe.

En revanche, la main n° 2 n’est pas assez forte. C’est pourquoi il fallait anticiper le problème et dire 3♣ au tour précédent et non 2.

Avec la main n° 4, on pourrait envisager 3♣. Néanmoins, avec trois petits Trèfles et une main régulière, mieux vaut orienter le partenaire vers 3SA en déclarant 3, enchère qui ne promet pas une couleur à Carreau mais une garde.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.