Pas à pas n°7

Pas à pas n° 7

On ne présente plus Robert BERTHE et Norbert LEBELY et leur célèbre série des Pas à Pas, commencée dans les années 80.

Cette méthode pédagogique a largement fait ses preuves et le petit dernier, consacré au jeu de la carte en flanc, ne fera pas exception à la règle : les bridgeurs francophones devraient se l’arracher, ne serait-ce que pour honorer la mémoire de Robert, un homme qui avait réussi l’exploit de se faire aimer et apprécier de tout le monde dans le milieu du bridge et qui, comme vous le savez sans doute, nous a quitté il y a peu.

J’aurais pu prendre n’importe laquelle des 76 donnes proposées dans le livre, mais je vous avoue une certaine tendresse pour la n° 23 :

Robert Berthe

Norbert Lébely

D7
843
RDV105
A64
54
ADV109
32
10753
2
D
ONES
1♠
-2-2♠
-3♣-3♠
-4♠fin

Contrat : 4♠

Entame : 7 de ♣

Le coup commence et le déclarant remporte la première levée avec l’As de Trèfle. Les cartes composant ce pli sont votre 7, l’As, le 2 et la Dame. Sud encaisse successivement la Dame puis l’As et le Roi d’atout (Est a suivi les deux premières fois). C’est le moment pour vous de vous défausser.

Quelle carte jetez-vous ?

Si votre partenaire prend la main, vous avez envie qu’il contre-attaque à Cœur et la défausse de la Dame de Cœur est très explicite pour confirmer votre force dans la couleur. Personne ne saurait vous reprocher d’avoir choisi cette défausse. Cependant, il y a sans aucun doute beaucoup mieux à faire.

De quoi est-il question ?

Battre un contrat, c’est réussir à encaisser un nombre minimum de levées, quatre en l’occurrence, puisque l’adversaire joue 4 Piques. Mais cela consiste également à tout mettre en œuvre pour empêcher le déclarant de s’adjuger un nombre suffisant de plis, comme ici dix. Nous l’avons déjà évoqué, à l’occasion de chaque donne, la tâche des défenseurs consiste à sélectionner l’information dont le partenaire a le plus besoin.

Quelle est-elle ici ?

Pour que votre camp ait une chance, il faut espérer qu’Est possède l’As de Carreau et, dans ce cas d’hypothèse de nécessité, il va devoir prendre de l’As au bon moment, c’est-à-dire au troisième tour de la couleur s’il a trois cartes à Carreau, tout comme le déclarant, ou au deuxième tour s’il a quatre Carreaux :

RDV105
32
A98
764

S’il vous voit fournir le 3 de Carreau sur le 4, il laissera passer le Roi mais, sur une continuation de la Dame, il ignorera si vous possédez 32 ou bien 763 (ou 743 ou 643).

S’il se trompe, vous porterez une large part de responsabilité, car vous auriez dû l’assister en défaussant le… 3 de Carreau sur le Roi d’atout. Lorsqu’ensuite vous mettrez le 2, il saura que vous aviez à l’origine un doubleton à Cœur et il laissera passer deux fois à Carreau.

Quelles seront vos défausses sur les deux tours de Carreau suivants ?

La Dame de Cœur puis le 3 de Trèfle éclaireront à la perfection la lanterne d’Est, qui, en main à l’As de Carreau, contre-attaquera du 7 de Cœur second. Vous serez en main au 9 de Cœur et ressortirez tranquillement du 10 de Trèfle, puisque vous saurez que Sud est dans l’impossibilité d’accéder aux deux Carreaux maîtres du mort.

Pour quelle raison Est aura-t-il compris que le 3 de Carreau émane d’un doubleton et pas d’une teneur quatrième ?

C’est facile, car le 3, suivi du 2, ne peut pas être une seconde meilleure…

———————————————————————————————

PRINCIPE

En défense, il est vital de parvenir à se mettre dans à la place du partenaire afin de lui transmettre les informations dont il a besoin.

À cet égard, le pair-impair épaulé par une attention et une mémoire sans faille rend d’inestimables services, tout aussi bien lorsque le partenaire fournit une carte ou qu’il défausse…

———————————————————————————————

D7
843
RDV105
A64
54
ADV109
32
10753
632
75
A98
RV982
ARV1098
R62
764
D

Si vous désirez commander le livre, cliquez sur l’image ci-dessous :

Laisser un témoignage
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler
Donnez votre témoignage
Amour du bridge
Note moyenne:  
 1 notes
par BRES on Amour du bridge
Excellent

Meilleur que les précédents "pas à pas " en défense, puisqu'adapté à la signalisation actuelle (en tout cas celle qui prédomine); des exercices faciles à difficiles; la part belle au raisonnement. Un régal. (complément des bouquins de Kerlero sur le flanc, dont l'esprit diffère un peu)

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.