Montenegro 2020

La côte Adriatique avec Marc Kerlero, septembre 2020

Une destination à découvrir

Je ne connaissais pas le Monténégro mais je suis ravi de l’avoir découvert. C’est un charmant mélange de mer et de montagnes, encore un peu sauvage, surtout à cette saison où le gros du tourisme est reparti, bien que fin septembre soit théoriquement le moment idéal au niveau météo… Je dis bien théoriquement car, en l’occurrence, nous n’avons pas été très chanceux de ce côté-là. On peut dire qu’il a fait beau tous les jours… plusieurs fois par jour ! 🙂

Situé dans une zone qui a souvent représenté la frontière entre l’orient et l’occident, le pays possède une histoire très riche et nos visites guidées n’en étaient que plus intéressantes.

L’hôtel **** était confortable et idéalement situé, face à la mer et à deux pas de la vieille ville de Budva. Malheureusement, la cuisine n’était pas à la hauteur, il faut bien le reconnaître. Renseignements pris, il semblerait que le chef habituel était absent.

Covid oblige (même s’il n’y a quasiment pas de malades au Monténégro), nous étions un petit groupe et chaque table disposait de sa série d’étuis (merci la machine à dupliquer), ce qui permettait de jouer à un rythme normal sans que les cartes ne passent de main en main (impossible en revanche d’amener les protections en plexiglass à poser sur les tables par avion). Nous disposions d’une belle salle pour les cours et les tournois, rendant les conditions de jeu très satisfaisantes, même s’il fallait porter un masque.

Pour laisser les après-midi libres pour les visites, la plage ou la piscine, les cours avaient généralement lieu le matin, de 10 h 00 à midi et les tournois commentés le soir, de 20 h 30 à 23 h 30, avec exclusivement des donnes d’application des cours. Comme d’habitude, je me promenais au milieu des tables pendant le tournoi, ce qui me permet de faire des commentaires “à chaud”. Bien entendu, chacun reçoit ensuite un livret avec le commentaire de toutes les donnes jouées, pour compléter le livret de cours distribué le matin.

Les thèmes abordés cette année (et qui changent tous les ans, bien sûr) :
1 – Exercices de flanc
2 – 1SA : majeures 4e
3 – Le carton vert
4 – Cue-bids
5 – Diagnostic coupes
6 – Maniements de couleur

Le niveau des stagiaires est toujours très variable puisque les quatre séries sont représentées, ce qui n’est nullement gênant : les moins aguerris découvrent des choses… et les plus aguerris découvrent qu’en fait, ils connaissaient le sujet bien moins bien qu’ils ne le pensaient !

Un exercice du cours sur les maniements de couleurs :

A63
RV54

Pas de mystère : il faut trouver la répartition 3-3 et la Dame en Est : petit vers le Valet.

Cette fois, on peut cumuler les chances des Piques 3-3, de la Dame en Est et de la Dame seconde : Roi et As en tête puis, si la Dame n’est pas tombée, petit vers le Valet.

Une donne de tournoi :

A8643
632
53
A54
752
ARD5
AR62
73
ONES
1SA-
2♣-2-
2♠-4♠fin

2♣ : avec cinq Piques et un espoir de manche, le Stayman est plus performant que le Texas.
4♠ : un fit, un doubleton, des honneurs de tête…

Entame : Roi de Pique.

Sans l’entame à l’atout, Ouest aurait facilement gagné en coupant un Trèfle de la main courte, mais ici, le mort se ferait purger les atouts pendant l’ouverture de coupe.
Ouest peut néanmoins créer une quatrième levée d’atout (on en compte trois au départ, le partage 3-2 étant indispensable pour gagner, de toute façon), en mort inversé.
Démonstration : Roi de Pique laissé passer (pour purger un maximum
d’atouts illégitimes et éviter que la défense ne puisse dédoubler ses atouts), Pique pour l’As, As-Roi de Carreau, Carreau coupé, Cœur pour l’As et Carreau coupé :
– si Nord pouvait surcouper, il libèrerait le 7 de Pique du mort et le 8 resté en Ouest permettrait de couper le Cœur perdant du mort.
– si Nord fournit ou refuse de surcouper, Ouest présente ses Cœurs maîtres. Que Nord coupe ou non, Ouest pourra toujours couper le dernier Cœur du mort avec son 8 de Pique.

RDV
104
V1094
D1098
A8643
632
53
A54
752
ARD5
AR62
73
109
V897
D87
RV62
Laisser un témoignage
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler

Donnez votre témoignage

Amour du bridge
Note moyenne:  
 4 notes
par SILLARD GHISLAINE on Amour du bridge
Bridge au Montenegro

Une semaine bien remplie entre les cours de bridge intenses, les tournois d'application et les excursions qui nous ont permis de découvrir un peu la richesse de la cote adriatique, malgré un temps pas toujours très clément.
Je reviens très satisfaite de ce stage et remercie Marc pour sa pédagogie, Isabelle pour son organisation et les participants bridgeurs ou non pour leurs échanges sympathiques !!!

par Cavenelle on Amour du bridge
Que des progrès

Y a pas de paradis, dans le Monténégro, le plus beau pays du monde, dixit notre guide, il a plu tous les jours. Mais ce séjour me laissera un souvenir impérissable. Marc Kerlero est un pédagogue extraordinaire et manie la patience et l'humour pour le plaisir de ses stagiaires. Ce qui est compris, dit on, se transmet clairement. La formule convient à merveille à l'enseignement de Marc. Merci 1000 fois pour les cours et les tournois d'applications. Je me suis régalée. J ai hâte de repartir.

par GALAND on Amour du bridge

Semaine très agréable au Monténégro. L'alternance excursions/visites du pays - cours de bridge/tournois d'application a bien rythmé le séjour. Malgré une météo pas toujours favorable, j'ai trouvé le pays attrayant avec de très beaux paysages. Les cours de Marc sont toujours excellents et instructifs.

par Semaine on Amour du bridge
Une semaine formidable

Malgré des conditions atmosphériques désastreuses, j'ai passé un excellent séjour grâce aux cours de Marc et à ses explications dans les tournois quand je me trompais d'annonce ou au jeu de la carte, ainsi que de sa gentillesse et de celle d'Isabelle quand j'avais des difficultés à me déplacer. Il a beaucoup d'humour et sait créer une bonne ambiance entre les stagiaires. Je garderai un très bon souvenir de ces vacances.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.