Levée par levée – 91

Levée par levée 91

Pour faire des progrès au jeu de la carte, que ce soit en face du mort ou en flanc, il faut être organisé. A l’instar d’un service secret, il faut collecter un maximum d’informations, dont certaines ne serviront jamais… mais, lorsqu’on aura besoin de l’une d’elle, elle sera là, à portée de main.
Or, pendant les enchères puis à chaque levée, il se passe quelque chose. On obtient forcément un élément, même un détail, sur les deux jeux cachés. Et il faut apprendre à le noter. Comme il est interdit de jouer avec un crayon et un papier, il faut le noter dans son cerveau et, pour cela, une seule méthode : se prononcer la phrase dans la tête.
Ces exercices sont là pour vous aider à vous entraîner à cette gymnastique indispensable.

Vous êtes en Sud.

Ouest donneur, Nord-Sud vulnérables, tournoi par paires.

D8
9862
84
RD1063
R96
R4
ARDV73
A5
ONES
--1X
-2♣-3
-3-3SA
fin

Entame : 5

Est a au moins cinq cartes à Cœur, mais comme il a ouvert en troisième position vert contre rouge, il n’a pas forcément la totalité des 13 points H manquants.

Levées 1 et 2

Est fait la première levée avec l’As de Cœur et rejoue la Dame, l’air confiant. Ouest fournit le 3.

Est avait donc cinq cartes à Cœur par ADV10, ce qui justifie déjà une ouverture en troisième position vert contre rouge. Pourtant, vous pouvez aussi être certain qu’il possède l’As de Pique.

Pour deux raisons.

Votre adversaire savait très bien que vous aviez le Roi de Cœur d’après votre enchère de 3SA et certainement pas sec (toujours à cause de l’enchère et de l’entame du 5 qui ne pouvait pas provenir de 543). Sans reprise certaine, il était très facile pour lui de monter du 10 à la première levée, conservant ainsi les communications ouvertes avec son partenaire.

Il a l’air bien trop content pour ne pas avoir l’espoir de reprendre la main ! 🙂

Levées 3 à 8

Vous encaissez vos six Carreaux maîtres en défaussant les deux Piques et les deux Cœurs du mort.

Ouest fournit deux fois puis défausse quatre petits Piques.

Est fourni trois fois puis défausse un Pique, le Valet de Pique et enfin un Trèfle.

Si vous êtes resté bien concentré, ce coup ne présente strictement aucune difficulté technique. Il ne nécessite qu’un peu de concentration. Vous connaissez en Est cinq Cœurs, trois Carreaux et trois Piques (les deux qu’il a jetés et l’As qu’il a gardé). Cela ne lui laisse donc que deux Trèfles au départ.

As de Trèfle et Trèfle pour le 10, sans la moindre angoisse, pour douze bonnes levées et le top, évidemment.

D8
9862
84
RD1063
107542
53
65
V874
AV3
ADV107
1092
92
R96
R4
ARDV73
A5

Bien sûr, votre adversaire a très mal joué.

Il aurait pu fournir le 10 de Cœur à l’entame pour ne pas vous dévoiler la place de l’As de Pique.

Il aurait dû garder ses deux Trèfles. Par crainte du Valet second chez lui, vous n’auriez sans doute pas osé faire l’impasse.

Il aurait même pu encaisser ses deux As dès l’entame, par crainte que vous ayez les Trèfles maîtres (Axx ou AV), ce qui vous plaçait d’entrée avec douze levées potentielles (six Carreaux connus d’après les enchères, cinq Trèfles et un Cœur).

Ce n’est pas une raison pour ne pas en profiter. Vos adversaires sont là pour faire des erreurs, c’est leur rôle et, en général, ils s’en acquittent fort bien !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.