Levée par levée – 123

Levée par levée 123

Pour faire des progrès au jeu de la carte, que ce soit en face du mort ou en flanc, il faut être organisé. A l’instar d’un service secret, il faut collecter un maximum d’informations, dont certaines ne serviront jamais… mais, lorsqu’on aura besoin de l’une d’elle, elle sera là, à portée de main.
Or, pendant les enchères puis à chaque levée, il se passe quelque chose. On obtient forcément un élément, même un détail, sur les deux jeux cachés. Et il faut apprendre à le noter. Comme il est interdit de jouer avec un crayon et un papier, il faut le noter dans son cerveau et, pour cela, une seule méthode : se prononcer la phrase dans la tête.
Ces exercices sont là pour vous aider à vous entraîner à cette gymnastique indispensable.

Vous êtes en Sud.

Sud donneur, Nord-Sud vulnérables, match par quatre.

R4
D1043
AD74
975
AD9653
AV6
R5
V3
ONES
1♠
2♣X-3♠
-4♠fin

Entame : A♣

Ouest étant un bon joueur, réputé pour son sérieux, vous pouvez le créditer de six cartes à Trèfle. En revanche, vert contre rouge, il n’a pas forcément beaucoup de jeu, surtout s’il possède un singleton.

Levée 1

Est fournit le 4 de Trèfle sur l’entame.

Bizarre… On voit mal Ouest avec sept Trèfles maîtres et encore moins avec cinq cartes seulement…

Levée 2

Ouest encaisse le Roi de Trèfle et Est fournit la Dame.

Tout s’explique. Est a normalement fourni petit sur l’As avec la Dame seconde. Rappelons que, dans cette situation, la Dame promet le Valet (ou, bien entendu, la Dame sèche).

Levée 3

Ouest insiste d’un petit Trèfle, pour le 9 du mort, coupé du 7 en Est. Vous surcoupez du 9.

Pourquoi Ouest a-t-il joué un petit Trèfle et pas le 10 ? Visiblement, il espérait une promotion d’atout. C’est donc lui qui doit être le plus long à Pique des deux flancs.

Levée 4

Pique pour le Roi du mort… et la défausse du 2 de Cœur en Est.

Ouest avait donc 6 Trèfles et 4 Piques. La défausse d’Est semble montrer qu’il avait au moins cinq Cœurs au départ mais ne comptez pas sur la défense pour vous dire où est le Roi !

Si vous voulez pouvoir profiter de vos Carreaux sans risques, il faut enlever tous ses atouts à Ouest, y compris celui qui est maître. Comme vous ne voulez pas non plus vous obliger à trop défausser du mort, vous décidez de jouer Pique à blanc.

Levée 5

Pique pour Ouest. Est lâche un Carreau.

Pour se permettre de lâcher un Carreau, Est en avait sans doute au moins cinq au départ.

Levée 6

Ouest sort de main à Trèfle. Le mort lâche un Cœur, Est aussi et vous coupez.

Rien de nouveau.

La position à ce stade :

-
D104
AD74
-
AD
AV6
R5
-

Vous allez maintenant tirer vos deux derniers atouts pour enlever les deux restants à Ouest.

Deux Cœurs, dont la Dame, pour conserver les quatre Carreaux et un petit Cœur.

S’il ne veut pas libérer le quatrième Carreau du mort, Est va devoir s’aligner sur celui-ci dans ses défausses et donc ne garder qu’un seul Cœur. Quand, après avoir tiré votre tierce à Carreau, vous jouerez Cœur du mort, vous verrez arriver son dernier Cœur : pas de problème si c’est le Roi mais, sinon, l’impasse sera sans objet. Vous mettrez donc l’As de Cœur et capturerez le Roi sec d’Ouest !
Vous connaissez maintenant le nom de cette manœuvre diabolique : il s’agit d’un squeeze pour cardiaque.

-
4
AD74
-
-
?
xxxx
-
AV6
R5
-
R4
D1043
AD74
975
V102
R
V9
AR10862
7
98752
108632
D4
AD9653
AV6
R5
V3
Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.