Les réveils du répondant

Les réveils du répondant

Votre partenaire ouvre au palier de 1 à la couleur, vous lui répondez 1 à la couleur également, l’adversaire intervient, toujours à la couleur, l’ouvreur passe et le n° 2 aussi.

Dans quelles conditions le répondant doit-il renvoyer la balle et, si oui, comment ?

Avant de répondre à ces questions, il faut aussi examiner avec quoi l’ouvreur peut passer…

Ouest
  • AV42
  • R85
  • 54
  • AV54
ONES
1♣-12
?

Certains experts (surtout étrangers) utilisent le “contre de soutien” de l’ouvreur dès qu’ils ont trois cartes dans la majeure de réponse.

Je vous déconseille très fortement de les suivre sur cette pente ultra-savonneuse. En effet, le champ d’application de cette enchère devient alors trop large pour permettre des développements harmonieux. J’ai un dossier sur le sujet en préparation, mais c’est un domaine très délicat, alors un peu de patience. En attendant, je vous suggère de me croire sur parole, ainsi que la très grande majorité des experts et enseignants français, qui sont sur la même longueur d’onde.

Bref, vous devez passer avec ce jeu. Si Est a un tant soit peu quelque chose d’intéressant dans sa main, il ne laissera pas jouer 2, comme nous allons le voir.

Ouest
  • AV9
  • 5
  • RD108
  • AR654
ONES
1♣-12
?

Même s’il est plus rare que pour le répondant, le Passe “Blanche-Neige” de l’ouvreur existe aussi. Si Est a la bonne idée de réveiller par “Contre”, miam-miam ! Sud va se faire écorcher vif !

Ouest
  • AD2
  • R4
  • V87
  • ARV54
ONES
1♣-12
?

Il n’y a aucune raison pour que l’enchère de 2SA change ici de zone, l’intervention adverse ne rendant pas le répondant plus fort ! 2SA conserve donc ici sa valeur 18-19, mais garantit évidemment un arrêt dans la couleur adverse. Il faut donc contrer. Certes, l’absence du troisième Cœur va nous compliquer la vie pour la suite, mais il n’est guère possible de faire autrement. Encore un peu de patience pour les développements complets sur ce très délicat “contre de soutien”.

Ouest
  • 854
  • AV742
  • 85
  • RV4
ONES
1♣-
12--
?

Imaginons d’abord que Nord ait passé.

Auriez-vous répété vos Cœurs ?

Oui sur une redemande à 1SA garantissant une main régulière (et donc deux ou trois cartes à Cœur),

Non sur la redemande à 1♠ qui peut cacher une main irrégulière (il faut dire 1SA) ou à 2♣ qui promet carrément une main irrégulière – et donc un singleton à Cœur 3 fois sur 4 – (il faudrait dire 3♣, passe étant pessimiste).

Vous êtes donc dans une situation où votre partenaire peut fort bien être très court à Cœur, ce qui vous impose d’avoir SIX cartes (ou cinq vraiment solides) pour répéter votre couleur.

Comme passer ne serait pas très courageux, il faut réveiller par “Contre”. Cette enchère ne garantit pas cinq cartes à Cœur mais, comme d’habitude, l’ouvreur devra fitter avec trois (puisqu’il a déjà dit, en passant, qu’il n’en avait pas quatre).

Ouest
  • ADV5
  • A654
  • R5
  • 854
ONES
1♣-
12--
?

2♠. L’annonce est “chère” (elle dépasse le palier de répétition de votre couleur – ici 2) et donc forcing de manche puisque vous êtes répondant. Par inférence logique, elle dénie cinq cartes à Cœur, avec lesquelles on commencerait par contrer.

On retrouve ici la logique du début de séquence à deux :

1♣ 1
2♣

où l’enchère de 2♠ dénie également cinq cartes à Cœur, avec lesquelles on dirait 2, troisième couleur forcing, pour retrouver vite et facilement le fit 5-3 à Cœur.

Ouest
  • AV42
  • R85
  • 54
  • AV54
ONES
1♣-12
--X-
?

2. Certes, il est possible qu’Est possède quatre Piques et seulement quatre Cœurs (s’il n’a pas assez de jeu pour dire 2♠, comme plus haut), mais il peut aussi avoir cinq Cœurs et peu de Piques. Votre priorité n°1 est donc de soutenir les Cœurs avec trois cartes. Dans le pire des cas, on jouera en 4-3 alors qu’à Pique, c’est l’aventure…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.