Les réveils du répondant – VIP

Les réveils du répondant

Votre partenaire ouvre au palier de 1 à la couleur, vous lui répondez 1 à la couleur également, l’adversaire intervient, toujours à la couleur, l’ouvreur passe et le n° 2 aussi.

Dans quelles conditions le répondant doit-il renvoyer la balle et, si oui, comment ?

Avant de répondre à ces questions, il faut aussi examiner avec quoi l’ouvreur peut passer…

Ouest
  • AV42
  • R85
  • 54
  • AV54
ONES
1♣-12
?

Certains experts (surtout étrangers) utilisent le « contre de soutien » de l’ouvreur dès qu’ils ont trois cartes dans la majeure de réponse.

Je vous déconseille très fortement de les suivre sur cette pente ultra-savonneuse. En effet, le champ d’application de cette enchère devient alors trop large pour permettre des développements harmonieux. J’ai un dossier sur le sujet en préparation, mais c’est un domaine très délicat, alors un peu de patience. En attendant, je vous suggère de me croire sur parole, ainsi que la très grande majorité des experts et enseignants français, qui sont sur la même longueur d’onde.

Bref, vous devez passer avec ce jeu. Si Est a un tant soit peu quelque chose d’intéressant dans sa main, il ne laissera pas jouer 2, comme nous allons le voir.

Ouest
  • AV9
  • 5
  • RD108
  • AR654
ONES
1♣-12
?

Même s’il est plus rare que pour le répondant, le Passe « Blanche-Neige » de l’ouvreur existe aussi. Si Est a la bonne idée de réveiller par « Contre », miam-miam ! Sud va se faire écorcher vif !

Ouest
  • AD2
  • R4
  • V87
  • ARV54
ONES
1♣-12
?

Il n’y a aucune raison pour que l’enchère de 2SA change ici de zone, l’intervention adverse ne rendant pas le répondant plus fort ! 2SA conserve donc ici sa valeur 18-19, mais garantit évidemment un arrêt dans la couleur adverse. Il faut donc contrer. Certes, l’absence du troisième Cœur va nous compliquer la vie pour la suite, mais il n’est guère possible de faire autrement. Encore un peu de patience pour les développements complets sur ce très délicat « contre de soutien ».

Ouest
  • 854
  • AV742
  • 85
  • RV4
ONES
1♣-
12--
?

Imaginons d’abord que Nord ait passé.

Auriez-vous répété vos Cœurs ?

Oui sur une redemande à 1SA garantissant une main régulière (et donc deux ou trois cartes à Cœur),

Non sur la redemande à 1♠ qui peut cacher une main irrégulière (il faut dire 1SA) ou à 2♣ qui promet carrément une main irrégulière – et donc un singleton à Cœur 3 fois sur 4 – (il faudrait dire 3♣, passe étant pessimiste).

Vous êtes donc dans une situation où votre partenaire peut fort bien être très court à Cœur, ce qui vous impose d’avoir SIX cartes (ou cinq vraiment solides) pour répéter votre couleur.

Comme passer ne serait pas très courageux, il faut réveiller par « Contre ». Cette enchère ne garantit pas cinq cartes à Cœur mais, comme d’habitude, l’ouvreur devra fitter avec trois (puisqu’il a déjà dit, en passant, qu’il n’en avait pas quatre).

Ouest
  • ADV5
  • A654
  • R5
  • 854
ONES
1♣-
12--
?

2♠. L’annonce est « chère » (elle dépasse le palier de répétition de votre couleur – ici 2) et donc forcing de manche puisque vous êtes répondant. Par inférence logique, elle dénie cinq cartes à Cœur, avec lesquelles on commencerait par contrer.

On retrouve ici la logique du début de séquence à deux :

1♣ 1
2♣

où l’enchère de 2♠ dénie également cinq cartes à Cœur, avec lesquelles on dirait 2, troisième couleur forcing, pour retrouver vite et facilement le fit 5-3 à Cœur.

Ouest
  • ADV5
  • 54
  • RD765
  • 84
ONES
1♣-
12--
?

2♠. L’annonce reste « chère » et donc forcing de manche puisque vous êtes répondant. Bien entendu, elle ne dénie pas cinq cartes à Carreau, couleur mineure.

Ouest
  • AV85
  • 54
  • RD765
  • 84
ONES
1♣-
12--
?

Contre : on n’est pas assez fort pour 2♠, forcing de manche, mais passer serait couard. Cette fois, la priorité n°1 de l’ouvreur sera d’annoncer les Piques avec quatre cartes, pas de fitter les Carreaux avec trois, bien entendu.

Ouest
  • AV42
  • R85
  • 54
  • AV54
ONES
1♣-12
--X-
?

2. Certes, il est possible qu’Est possède quatre Piques et seulement quatre Cœurs (s’il n’a pas assez de jeu pour dire 2♠, comme plus haut), mais il peut aussi avoir cinq Cœurs et peu de Piques. Votre priorité n°1 est donc de soutenir les Cœurs avec trois cartes. Dans le pire des cas, on jouera en 4-3 alors qu’à Pique, c’est l’aventure…

Ouest
  • AV87
  • R975
  • 87
  • 952
ONES
1♣-
12--
?

Votre partenaire n’a pas 4 cartes à Cœur, mais faut-il pour autant baisser les bras ? Votre camp est majoritaire et, si passer est une action envisageable, avouons qu’elle n’est pas très courageuse. Vert contre vert et en tournoi par paires, elle serait même carrément suicidaire. Avec quatre Piques et un semi-fit à Trèfle, vous ne risquez pas grand chose à contrer.

Ouest
  • AV87
  • R975
  • 87
  • 952
ONES
1♣-
12--
X-2-
?

Bon, pas trop l’enchère que vous rêviez d’entendre (vous auriez préféré 2♠ ou même 3♣), mais n’oubliez pas que soutenir les Cœurs avec trois cartes était l’enchère prioritaire de l’ouvreur sur votre contre de réveil. D’un autre côté, une enchère de 2SA aurait été encore plus angoissante. Il est temps d’arrêter les frais et vous devez passer, sachant que vous allez jouer en 4-3.

Ouest
  • R42
  • V42
  • A42
  • RV74
ONES
1♣-12
--X-
2-2♠-
?

Voici une séquence extrêmement intéressante. Que peut bien avoir Est ?

Avec 4 Cœurs et 4 Piques dans une main forte (12 H et +), il aurait réveillé par 2♠ (voir plus haut).

Avec 5 Cœurs et 4 Piques dans une main forte, il conclurait à 4 sans raconter sa vie. Un bon conseil : lorsque vous êtes en zone de manche (et pas plus) et que vous avez trouvé un fit majeur 5-3, concluez à la manche sans chercher un fit 4-4 dans l’autre majeure. En effet, cette recherche vous est souvent très préjudiciable au niveau de l’aide que vous apportez à vos adversaires pour l’entame ou le flanc et très rarement rentable car, au niveau de la manche, le fit 4-4 apporte une surlevée beaucoup moins souvent qu’au palier de 6. Réservez donc cette recherche de deuxième fit aux mains de chelem. Si c’est le cas ici (5 Cœurs et 4 Piques dans une main de chelem), vous pouvez faire un cue-bid ou sauter à 3♠ sur 2, par exemple.

Avec 4 ou 5 Cœurs et 4 Piques dans une main assez faible (8-9 H), il passerait sur 2, comme nous l’avons vu plus haut.

Conclusion, la seule explication qui me semble logique à cette enchère est une main comportant 4 Cœurs seulement, 4 Piques et un espoir de manche en dépit du passe de l’ouvreur sur 2, soit 10-11 H environ. Je pense donc qu’elle est NON FORCING et, qu’avec votre poubelle, vous pouvez passer.

Attention : ceci est un avis personnel. Je ne suis pas sûr que tous les experts donneraient la même explication que moi à cette séquence.

Ouest
  • AD54
  • RV5
  • 64
  • A742
ONES
1♣-12
--X-
2-2♠-
?

Cette fois, avec 14 H forcément tous utiles, une conclusion à 4♠ s’impose.

Ouest
  • A54
  • V65
  • RV4
  • RV92
ONES
1♣-12
--X-
2-2♠-
?

Avec un jeu 4333 aux mauvais honneurs mais deux arrêts à Carreau, 2SA à 23-24 H sera sans doute meilleur que 2♠ en 4-3. Logiquement, Est devrait passer puisqu’il a déjà indiqué sa force de façon précise. S’il « bourre » un peu avec 11, on s’appliquera à la carte.

Ouest
  • RV542
  • D8754
  • 62
  • 5
ONES
1♣-
1♠2--
?

Vous avez jugé, à juste titre, que votre main était trop faible pour la réponse de 1♣ 2♣ (5 Piques 4 Cœurs, suivez ce lien) ou son équivalent « Bessis » à 2. Il est néanmoins hors de question de laisser jouer 2 et votre enchère de 2 est faible et non forcing.

Ouest
  • RV542
  • D875
  • 2
  • AV5
ONES
1♣-
1♠2--
?

Par inférence, vous devez contrer avec ce jeu.

Ouest
  • D76
  • A942
  • R43
  • RD2
ONES
1♣-1♠2
--X-
?

2♠ : priorité absolue au soutien retardé avec trois cartes dans la majeure de réponse.

Ouest
  • D7
  • A942
  • R43
  • RD42
ONES
1♣-1♠2
--X-
?

2 : priorité maintenant à l’annonce de l’autre majeure sur les Sans-Atout.

Ouest
  • D7
  • A92
  • RV43
  • R842
ONES
1-1♠2♣
--X-
?

2SA : ni trois Piques, ni quatre Cœurs, en principe un arrêt à Trèfle.

Ouest
  • D7
  • A92
  • 843
  • AR842
ONES
1♣-1♠2
--X-
?

3♣ : ni trois Piques, ni quatre Cœurs, ni arrêt à Carreau, au moins cinq Trèfles.

Ouest
  • D7
  • AD2
  • RD43
  • 9842
ONES
1-1♠2♣
--X-
?

Passer est un peu sportif (mais pas totalement idiot), 2SA ne convient pas avec six Trèfles à perdre à l’entame, 2 et 2♠ sont exclus (on ne ment pas en majeure)… reste 2, sans enthousiasme.

Ouest
  • ADV85
  • RV1094
  • 5
  • 63
ONES
1♣-
1♠2--
?

3 ! Attention ! Cette enchère à saut est encourageante mais non forcing ! Elle décrit un beau bicolore majeur 5-5 de 10-11 H environ.

Ouest
  • ADV85
  • RV1094
  • 5
  • A3
ONES
1♣-
1♠2--
?

Il faut donc contrer avec celui-ci, avant d’annoncer 3 au tour suivant (sauf sur 2, bien sûr), pour rendre l’enchère forcing.

Ouest
  • DV5
  • A1094
  • A955
  • 43
ONES
1-
12♣--
?

3 : soutien très encourageant (à cause du saut) mais néanmoins non forcing.

Un cas piège puisque

1 1
1♠ 3

est forcing, en enchères à deux.

Ouest
  • D5
  • AV1094
  • R965
  • 43
ONES
1-
12♣--
?

Contre : la meilleure façon de récupérer le fit 5-3 à Cœur. Le réveil par 3 dénierait cinq Cœurs.

Ouest
  • D5
  • AV1094
  • R965
  • 43
ONES
1-
12♣--
X-2♠-
?

3 : la recherche du fit 5-3 a échoué. Il faut rectifier à 3, enchère toujours non forcing.

Ouest
  • R5
  • AV104
  • RD965
  • 43
ONES
1-
12♣--
?

3♣ : ce cue-bid est forcing de manche, dénie cinq cartes à Cœur (avec lesquelles on contrerait), dénie quatre Piques (avec lesquelles on réveillerait par 2♠ 4-4 ou Contre 5-4) et promet un fit à Carreau (puisque le réveil à 3 est non forcing).

Ouest
  • R5
  • AV1094
  • RD95
  • 43
ONES
1-
12♣--
X-2♠-
?

3♣ : cue-bid forcing de manche. Comme nous l’avons vu plus haut, un retour à 3 serait non forcing.

Ouest
  • RV5
  • AV42
  • RD95
  • 43
ONES
1-1♠2
--3♣
?

PASSE ! La question piège ! L’enchère d’Est est un canapé non forcing : seulement quatre Piques, en principe six cartes à Trèfle et pas beaucoup de jeu (puisqu’il n’a pas répondu 2♣).

Exemple :
♠ Axxx
xx
x
♣ RV9xxx

Essayez 3SA dans ces conditions serait beaucoup trop optimiste.

Ouest
  • AR542
  • 54
  • 2
  • AV965
ONES
1-
1♠2--
?

Par inférence, il faut contrer, ici encore.

PETIT RESUME

En gros, on peut dire que, dans cette situation :

Le contre de réveil ne promet pas cinq cartes dans la majeure de réponse, mais il est quasiment systématique quand on les a. La priorité n° 1 de l’ouvreur est donc le fit retardé avec trois cartes.

Le cue-bid immédiat est forcing de manche, dénie cinq cartes dans la majeure de réponse et promet un fit dans la mineure d »ouverture.

Les réveils naturels sont non forcing, même avec un saut (sauf 2♠ après une réponse de 1 ou 1 qui est forcing de manche et dénie cinq Cœurs – mais pas cinq Carreaux après une réponse de 1). Idem pour 2 après une réponse de 1, bien sûr. Attention aux canapés possibles.
On peut trouver une autre exception :

ONES
1-
1♠2♣--
3

Qui reste logiquement forcing (espoir de chelem), puisqu’elle n’aurait aucune signification non forcing logique étant donné qu’on ne répond jamais 1♠ avec un fit à Cœur dans une main non forcing de manche (sauf jeux très très faibles, avec lesquels on dirait 2 maintenant, pas 3).

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.