Les dossiers Rodwell

Les Dossiers Rodwell

Eric Rodwell forme avec son compère Jeff Meckstroth l’une des toutes meilleures paires du monde, depuis de nombreuses années.

7 fois champion du monde, 50 fois champion des Etats-Unis, à 58 ans, l’animal sait de quoi il parle quand il aborde le jeu de la carte au bridge et sa réputation de magicien qui sort des levées du néant est loin d’être surfaite.

Effectivement, quand vous ouvrez Les dossiers Rodwell (éditions Le Bridgeur pour l’excellente traduction française, signée Michel Charlemagne) vous comprenez rapidement pourquoi le bougre est plus fort que vous !

Le plan du livre n’est pas forcément très clair. On a l’impression que l’auteur passe un peu du coq à l’âne sans suivre un schéma très précis mais, franchement, ce n’est pas grave. Imaginez plutôt que vous avez été invités à diner chez Mr et Mme Rodwell. Après le repas, vous voilà installé auprès du feu, un Cognac hors d’âge à la main et votre ami Eric commence à vous parler de bridge. Ca passe de coups techniques à des conseils pour améliorer votre jeu en alternant avec des souvenirs de donnes qu’il a jouées ou vu jouer au fil de ses pérégrinations dans les plus prestigieux championnats. Vous ne comprenez pas tout mais vous êtes captivé.

Tenez, un petit exemple « tout bête ». Vous êtes en flanc contre 3SA et vous désirez encaisser quatre levées immédiates dans la couleur suivante, sachant que, d’après les enchères, votre partenaire ne peut pas posséder Roi-Dame :

Eric Rodwell

10542
AV93

Pour faire quatre levées, il faut trouver le Roi chez votre partenaire. Il n’y a rien à faire s’il est second, mais s’il est troisième, vous ne parviendrez à réaliser quatre levées consécutives qu’en encaissant l’As d’abord !

Vérifiez vous-même :

10542
R76
AV93
D8

Remarquez que ça marche aussi lorsque Sud possède le Roi sec.

Quand on vous pose la question, vous avez une chance de trouver, mais à la table…? C’est une autre paire de manches, n’est-ce pas ?

L’auteur vous expliquera aussi qu’il faut compter les gagnantes même lorsque vous jouez à la couleur (quand on s’évertue à expliquer ça à ses élèves depuis 30 ans, ça fait plaisir !), ce qui n’empêche pas, comme à Sans-Atout, de compter également les levées que vous risquez de perdre. A ce propos, il insistera sur une notion très importante : la différence entre perdantes inéluctables (genre l’As d’atout !) et perdantes potentielles (dans une couleur où vous avez, par exemple, deux petits en face de l’As troisième).

Il m’est absolument impossible ici de vous faire part de tout ce que vous allez trouver dans ce livre, ne serait-ce que dans les définitions très imagées inventées par Rodwell : vous savez ce que c’est, vous, une impasse chinoise, un petit chien de garde, une intra-impasse ou encore l’impasse de la police de l’air ?

Une donne pour vous mettre en appétit. Comment jouez-vous 3SA (match par quatre) sur l’entame du 6 de Cœur ?

V62
84
ADV53
R74
A953
ARV
64
A853
ONES
1SA
-3SAfin

Vous faites la première levée du Valet de Cœur et, comme tout-un-chacun, vous tentez l’impasse à Carreau, qui marche. Retour en main à Trèfle, par exemple, et Carreau pour une deuxième impasse… qui rate ! Est rejoue ce qu’il veut et vous êtes cuit car les Carreaux sont 4-2.

Pour gagner, il faut faire ce que Rodwell appelle un « super coup à blanc » : petit Carreau des deux mains à la deuxième levée. La défense prend et rejoue Cœur. Vous prenez et vous jouez Carreau vers le Valet. Qu’il fasse la levée ou que l’adversaire prenne du Roi, vous établissez les trois levées de Carreau dont vous avez besoin pour gagner votre contrat (sauf partage 5-1).

Les quatre jeux :

V62
84
ADV53
R74
R7
D10762
10972
D2
D1084
953
R8
V1096
A953
ARV
64
A853

Eric Rodwell et Jeff Meckstroth

(Meckwell pour les intimes)

J’ai volontairement choisi un exemple pas « trop » difficile mais je dois tout de même vous prévenir : les dossiers Rodwell n’est pas un livre pour débutants ! Si vous ne possédez pas déjà un bon bagage technique au jeu de la carte, vous allez vite être noyé… et sa lecture peut même vous troubler. Par exemple, pour bien comprendre le cas sur cent où « monter en second » peut être profitable, il faut bien avoir compris pourquoi cette action est catastrophique dans les 99 autres ! En revanche, si vous vous débrouillez déjà pas trop mal, lire et relire encore ces dossiers vous sera extrêmement profitable et devrait vous permettre de grimper une nouvelle marche dans votre ascension vers les sommets.

Si vous désirez commander le livre, cliquez sur l’image ci-dessous :

Laisser un témoignage
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler
Donnez votre témoignage
Amour du bridge
Note moyenne:  
 2 notes
par naja on Amour du bridge
une merveille

c'est un ouvrage remarquable qui commence paisiblement par une remise en situation des enchères quotidiennes du bridgeur puis on entre tout doucement dans les secrets d'alcôve de ce grand champion qui n'est pas avare d'anecdotes personnelles qui ne sont pas toujours flatteuses pour lui.
l'ouvrage rentre ensuite dans une nouvelle dimension où le lecteur devra faire preuve d'une grande concentration pour puiser les petites astuces du champion avec notamment un passage sur les intra-impasses remarquable!
un ouvrage à détenir dans sa bibliothèque:)
bonne lecture

par Gustave on Amour du bridge
génial

un côté insoupçonné du jeu de la carte.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.