Le Choix de l’intervention

Le Choix de l’intervention

Intervention à la couleur, à Sans-Atout, bicolore, contre d’appel… ou passe ? Il est important de ne pas se tromper.

Vérifiez vos connaissances…

Pour chaque main, vous êtes en Ouest et devez dire ce que vous faites sur 1♣, 1, 1 et 1♠ de votre adversaire de droite (Sud). Eventuellement, indiquez si votre choix dépend de la vulnérabilité.

Ouest
  • 8
  • V9854
  • RD102
  • AR2
ONES
1x
?
1 sur 1♣ et 1 : à partir de la valeur d’une ouverture (12/13 H et plus), il n’y a plus de critères de qualité de couleur pour intervenir au palier de 1 : cinq cartes quelconques suffisent.

Passe sur 1 : évident.

Contre sur 1♠ : même si on est plus souple pour l’intervention à 2 que pour celles à 2♣ et 2 sur le principe des six cartes, il faut tout de même une couleur de bonne qualité pour se laisser aller à intervenir au palier de 2 avec seulement cinq cartes. Faisons ici comme s’il n’y avait que quatre cartes à Cœur.

Ouest
  • AD102
  • 83
  • AR54
  • D98
ONES
1x
?
Passe sur 1♣, 1 et 1♠ : le doubleton à Cœur est rédhibitoire pour contrer d’appel (sauf « toutes distributions » à partir de 18/19 H) et il manque un point pour 1SA (16-18 H). Si vraiment vous ne supportez pas de passer, intervenez à 1♠ dans quatre cartes.

Contre sur 1 : évident.

Ouest
  • AV54
  • 8
  • RD954
  • R42
ONES
1x
?
1♦ sur 1♣ : facile.

Passe sur 1 : facile aussi.

Contre sur 1 : évident.

Passe sur 1♠ : sauf exception vraiment exceptionnelle (au moins 14/15 H, très belle couleur, bonne distribution…), il faut six cartes pour intervenir au palier de 2, surtout en mineure.

Ouest
  • 872
  • V2
  • ADV5
  • ARD5
ONES
1x
?
1SA sur 1♣ et 116-18 H réguliers, un arrêt dans la couleur adverse, tout y est.

Contre sur 1 : les quatre cartes à Pique ne sont exigées que dans le cadre d’un contre minimal (12-14 H, doubleton à Cœur). Dans la zone 15-18 H ou avec un singleton à Cœur, trois cartes à Pique suffisent.

Passe sur 1♠ : pas de contre possible avec seulement deux cartes à Cœur, pas 1SA sans le moindre arrêt à Pique (il faudrait au moins la Dame troisième).

Ouest
  • RD102
  • 8
  • D4
  • ADV965
ONES
1x
?
2♣ sur 1facile.

2♣ sur 1♣ aussi : rappelons que cette intervention est naturelle.

2 sur 1♠ : pas de problème.

2 sur 1 aussi : contrairement à ce que croient beaucoup de gens, les interventions en mineure au palier de 2 sur une ouverture majeure adverse ne dénient nullement quatre cartes dans l’autre majeure. Si vous contrez d’appel, que ferez-vous sur une réponse de 2 ? (qui, rappelons-le au passage, montre de 0 à 7 points H). Vous direz 3♣ ? Le problème, c’est que cette séquence promet au moins 18 points H (et ne promet même pas des Piques puisqu’on entre dans le cadre d’un contre « toutes distributions »).

Ouest
  • A2
  • R52
  • RV954
  • D105
ONES
1x
?
1 sur 1♣ : pas de problème.

Passe sur 1 : facile.

Passe sur 1 : on est très très très loin d’une intervention à 2 !

Passe sur 1♠ : toujours pas question de dire 2. Un contre d’appel serait vaguement envisageable, même si, dans ces conditions (12-14 H, doubleton dans la couleur adverse), il vaut mieux avoir quatre cartes dans l’autre majeure.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.