Le carton vert

De la bonne utilisation du carton vert

Dans quelles conditions faut-il enchérir, en face d’un partenaire qui n’a pas encore parlé, alors qu’on est faible ?

De nombreux joueurs pensent qu’une vulnérabilité favorable est un élément suffisant, ou qu’en tournoi par paires, il faut intervenir constamment, pour «gêner» les adversaires.
Bien entendu, cette façon de procéder ne résiste pas à une analyse un tant soit peu scientifique.
Les joueurs trop bavards ne réalisent pas le nombre de points qu’ils peuvent perdre dans une année… au jeu de la carte !
Ils oublient en effet un principe primordial du bridge :

Toute enchère qui n’amène pas à jouer le coup tourne mal

A moins, bien sûr, qu’elle n’ait suffisamment perturbé les adversaires pour les avoir emmenés dans un mauvais contrat.
Or, de nos jours, plus personne n’est gêné par une intervention à bas palier. Intervenir à 1 ou même à 1♠ sur une ouverture mineure ou à 2♣ ou 2 sur une ouverture majeure ne perturbera que très rarement l’harmonie des enchères adverses (hormis les barrages, seule l’intervention à 2♣ sur 1est réellement gênante).
En revanche, elle donnera au futur déclarant un énorme coup de pouce dans la recherche de la meilleure ligne de jeu, en lui permettant une bien plus rapide reconstitution des jeux cachés.
Imaginons un exemple. Vous jouez 3SA en Sud, dans le silence adverse :

ADV
52
DV1082
AV5
R85
A3
A963
R642
ONES
1
-2♣-2SA
-3SAfin

Entame : 6

Ouest entame du 6 de Cœur, pour la Dame d’Est et votre As (laisser passer ne sert à rien : les Cœurs ne sont pas 7-2 !).
Les deux levées manquantes peuvent être trouvées :
– à Carreau : Roi en Est : 50 %
– à Trèfle : Dame en Ouest + partage 3-3 : 18 %.
Puisqu’on ne peut pas combiner les chances, le choix est clair…
Imaginons maintenant qu’Ouest soit intervenu à 1, Est n’ayant pas soutenu.

ADV
52
DV1082
AV5
R85
A3
A963
R642
ONES
1
12-2SA
-3SAfin

Entame : 6

L’entame du 6 de Cœur exclut six cartes en Ouest (il n’y a que le 4 «en dessous»).

Est a donc passé avec la Dame de Cœur quatrième et Ouest est intervenu avec Roi-Valet cinquièmes, sans même le 10 (avec lequel il aurait entamé du Valet).

On peut donc raisonnablement le créditer du Roi de Carreau et très probablement aussi de la Dame de Trèfle. Dès lors, la meilleure ligne de jeu consiste maintenant à encaisser l’As de Carreau (au cas où le Roi soit sec), puis à jouer Trèfle vers le Valet.

Les quatre jeux :

ADV
52
DV1082
AV5
962
RV864
R4
D83
10743
D1097
75
1097
R85
A3
A963
R642
ONES
1
12-2SA
-3SAfin

Entame : 6

Combien de bridgeurs savent «résister à la tentation», avec le jeu d’Ouest ?

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.