Laisser passer à Sans-Atout

Laisser passer à Sans-Atout

Laisser passer l’entame à Sans-Atout, pour sectionner les communications des défenseurs, est l’une des premières manœuvres techniques que l’on apprend, lorsqu’on débute le bridge.
C’est fort bien, mais ce n’est pas une raison pour agir machinalement.
Témoin la donne suivante, où Sud joue 3SA et reçoit l’entame de la Dame de Cœur, couleur où il possède As-8 au mort pour le 9 quatrième en main :

R1097
A8
A73
ARV5
DV
9532
RD1094
96
ONES
1♣-1
-1♠-1SA
-3SAfin

Entame : Dame de 

Dans quel cas un laisser-passer est-il utile ?

Lorsque le déclarant parvient ainsi à «épuiser» la main courte adverse, à qui il compte (ou espère) donner la main ensuite. Par exemple, avec l’As troisième, le déclarant peut laisser passer deux fois et, si un adversaire n’avait que trois cartes dans la couleur au départ, il ne pourra plus en rejouer.
Dans notre exemple, Sud ne pourrait laisser passer qu’une fois et la manœuvre est donc inefficace si la couleur est partagée 4-3.

Et si elle est 5-2 ?

Alors, Est possède le Roi second (entame de la Dame) et prendre de l’As est bien plus efficace :

– si Est conserve son Roi, la couleur est bloquée et le déclarant n’est en danger que s’il perd la main deux fois, avec la deuxième chez l’entameur.

– si Est débloque son Roi, il offre du même coup à Ouest un deuxième arrêt dans la couleur.

Les quatre jeux :

R1097
A8
A73
ARV5
A3
DV1076
862
432
86542
R4
V5
D1087
DV
9532
RD1094
96

– si Sud fournit un petit Cœur sur l’entame, Est fait le Roi et en rejoue, pour l’As sec du mort, Ouest attendant la chute avec son As de Pique,

– si Sud appelle l’As du mort, Est n’a pas de parade efficace.

Il existe beaucoup d’autres situations où laisser passer peut nuire :

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.