La main d’en face – 37

La main d’en face – 37

Votre partenaire est intervenu au palier de 1 à la couleur et vous lui répondez par un changement de couleur, également au palier de 1, enchère forcing pour un tour (sauf si vous avez passé d’entrée) et garantissant au moins quatre cartes dans la couleur (et non cinq comme le croient beaucoup de gens). Situation banale ?

Hum… Vérifions ensemble si vous connaissez bien les développements.

ONES
1♣1-
1♠-1SA

Il est clair que l’enchère dénie un fit quatrième à Pique, six cartes à Cœur ou un bicolore rouge qu’on pourrait exprimer facilement, mais on est en droit de se poser trois questions :
Quelle zone de points promet-elle ?
Garantit-elle un arrêt à Trèfle ?
Peut-elle se faire avec singleton à Pique ?

Quelle zone de points promet-elle ?
Sachant qu’on est obligé de parler sur 1♠ et que l’enchère de 1SA est la plus économique possible, il est logique de considérer qu’elle provient d’une intervention minimum, soit de 8 à 12 points H.

Garantit-elle un arrêt à Trèfle ?
Absolument pas, comme d’habitude lorsqu’on est obligé de parler.

Peut-elle se faire avec un singleton à Pique ?
Oui, parfois, faute de mieux.

Est
  • 85
  • ARV54
  • D104
  • 963
Est
  • 5
  • AR854
  • D104
  • V963

On ne voit pas trop quoi dire d’autre puisque 2♣ serait un cue-bid.

ONES
1♣1-
1♠-2

Le palier de 2 n’étant pas dépassé, il s’agit d’un bicolore économique, donc ambigu en force. Comme pour l’ouvreur, l’enchère est non forcing mais le partenaire passe assez rarement.

Est
  • 85
  • ARV54
  • D1042
  • 96
Est
  • 8
  • AD854
  • D10842
  • 96

La main était trop faible pour une intervention bicolore à 2SA, sauf peut-être vert contre rouge.

Est
  • 8
  • AD854
  • AD42
  • R96

On approche du maximum.

ONES
1♣1-
1♠-2♠

L’enchère de 1♠ pouvant provenir de seulement quatre cartes, on pourrait imaginer que le soutien à 2♠ en promet également quatre. En fait, par manque d’enchère alternative, on admet de soutenir ici avec seulement trois atouts.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que la main est minimum : 8-12 H (et plutôt 8-11 s’il y a bien quatre atouts).

Est
  • A985
  • AD1054
  • 42
  • 96
Est
  • R87
  • RD1087
  • 543
  • 63

Plus naturel que 1SA, non ?

ONES
1♣1-
1♠-2

Puisqu’on pourrait dire 1SA, 2♠ ou 2 avec la plupart des distributions, cette répétition promet bien six cartes, comme 1 1♠ 2 en enchères à deux.
Pourquoi Est n’est-il pas intervenu à 2 sur 1♣ ? Soit parce qu’il s’est estimé un peu trop fort, soit parce que sa couleur est moche, soit parce qu’il a trop de levées de défense pour un barrage… soit pour un peu toutes ces raisons. On ne peut donc pas en déduire que l’enchère promet au moins 11 H, mais elle ne devrait pas monter trop haut non plus pour ne pas être trop ambiguë en force.

Est
  • 8
  • V98754
  • AV2
  • R96

Strictement aucun rapport avec un 2 faible !!

Est
  • A2
  • DV8754
  • 4
  • RD54

On ne peut pas nommer le bicolore (2♣ serait un cue-bid) et on n’a quand même clairement pas de quoi jumper à 3.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.