La main d’en face – 30 – VIP

La main d’en face – 30

Les enchères au palier de 5 en majeure sont évidemment assez rares, mais elles ont parfois leur utilité et peuvent prendre de multiples significations, suivant le contexte. Or, à ce palier, le coût d’une mésentente avec le partenaire est très élevé. Il importe donc de bien savoir déchiffrer le message envoyé.

ONES
1♠-
4♠-5♠

Voilà certainement la situation la mieux connue. Votre partenaire vous demande ici de déclarer le chelem si vous avez au moins deux des trois gros honneurs à l’atout.
On peut se demander pourquoi il ne pose tout simplement pas le Blackwood qui, de nos jours, intègre le Roi d’atout et permet également de s’enquérir de présence de la Dame. Il est donc assez probable qu’il possède une chicane.

Remarque : le fit étant ici connu comme au moins dixième, on pourra accepter la proposition avec un seul honneur, si c’est l’As. En effet, Axxxx en face de xxxxx forme un excellent atout de petit chelem (mais pas Rxxxx ou Dxxxx en face de xxxxx ou même Vxxxx).

Est
  • V8754
  • -
  • ARDV4
  • AR2

Il est plus que raisonnable de penser qu’on n’aura pas de Trèfle perdant (Dame ou doubleton en face) ou qu’on parviendra à défausser notre éventuelle perdante sur l’As de Cœur du partenaire ou la sienne sur nos Carreaux. N’avoir qu’un atout perdant justifie donc de déclarer le chelem.

Remarquez bien que poser le BW à 4SA ne permettrait pas de prendre une décision cohérente puisqu’on ignorerait si l’As de Cœur (peu utile) fait partie des pièces répondues. Par ailleurs, 5 ne serait pas un Blackwood d’exclusion (pas de saut) et, même s’il l’était, l’enchère serait inadaptée puisqu’une réponse de 5SA (1 pièce sur 4) nous entraînerait trop haut.

ONES
1♠-4♠-
5♠-5SA

Avec Dxxxx ou Rxxxx, Est aurait passé sur 5♠. Avec Axxxx ou RDxxx, il aurait déclaré 6♠. L’enchère de 5SA suggère donc le grand chelem et dévoile ARxxx au minimum.

Est
  • AR974
  • 82
  • 765
  • 963
ONES
3♠-5♠

Là encore, il s’agit d’une interrogative à l’atout, mais on ne peut pas simplement demander à un joueur qui a ouvert de 3♠ de posséder deux gros honneurs à l’atout… puisqu’il est déjà censé les avoir ! (s’il n’est pas président du Guantanamo Bridge Club).

L’enchère demande une couleur autonome, c’est-à-dire qui permettra d’espérer raisonnablement ne pas perdre plus d’un atout en face d’un singleton : RDVxxxx, oui, RD10xxxx, non. ARxxxxx, oui, ADxxxxx non.

Est
  • 5
  • AR53
  • AR42
  • AR72

Si l’ouvreur peut faire six levées d’atout, on amène les six autres.

ONES
1♠-2♣-
2-3♠-
4-5♠

Cette fois-ci, l’enchère de 5♠ n’est plus une interrogative à l’atout mais à Cœur, la couleur où personne n’a encore ni affirmé ni dénié un contrôle.

En effet, s’il avait eu le contrôle des Cœurs, Est aurait pu dire soit 4SA Blackwood, soit 4 s’il ne peut pas poser le BW pour une raison ou pour une autre (présence d’une chicane, qualité d’atout insuffisante, force insuffisante…).

Sachant qu’on a dénié un gros honneur à Trèfle en disant 4, le partenaire devrait très probablement posséder As-Roi de Trèfle.

On répond ainsi à cette enchère interrogative :

Pas de contrôle à Cœur : passe.
Contrôle du deuxième tour (Roi ou singleton) : 6♠.
Contrôle du premier tour (As ou chicane) : n’importe quelle enchère comprise entre 5SA et 6 (on essaie de nommer quelque chose d’utile pas encore annoncé), ce qui peut éventuellement permettre au partenaire de déclarer le grand chelem.

Est
  • AR542
  • 54
  • R
  • ARV108

Remarquez que cette enchère de 5♠ est la plus forte que l’on puisse faire sans contrôle à Cœur.
La plus faible serait 4♠ (je n’ai pas de contrôle à Cœur et besoin que tu possèdes une main vraiment maxi pour continuer) et la voie intermédiaire (je n’ai pas de contrôle à Cœur, trop de jeu pour 4♠ mais la simple présence d’un contrôle à Cœur chez toi ne me suffit pas) serait représentée par les enchères de 5♣ et 5.

Avec la main ci-dessus, si le partenaire dit 6♣ (la Dame) ou 6 (de très beaux Carreaux), en plus évidemment du contrôle en premier des Cœurs, il sera évident de conclure à 7♠. Sur 5SA (rien de passionnant en plus du contrôle en premier des Cœurs), essayer 7♠ restera raisonnable car il est peu probable que le partenaire possède trois cartes à Trèfle (ça lui laisserait un seul Cœur)… et puis, si c’est le cas, on n’a pas encore chuté !

ONES
1♠-
2♣-2♠-
3♠-4♣-
4-5♠

La différence avec la situation précédente est subtile. Il ne s’agit plus ici d’une enchère interrogative car Est est le moussaillon de la séquence (celui qui a défini sa force dans les limites les plus étroites). Or, par principe, le moussaillon ne pose pas de question. Il décrit donc une main sans contrôle à Cœur (il dirait 4), trop belle pour un retour décourageant à 4♠ mais sans contrôle à Carreau (il dirait 5) ni deuxième gros honneur à Trèfle (il dirait 5♣). On en déduit qu’il a forcément des beaux et longs Piques.

Par ailleurs, Ouest pourra passer sur 5♠ même avec le contrôle des Cœurs s’il juge qu’il manque autre chose. Même principe avec un contrôle en premier des Cœurs : il ne sera pas obligé de suggérer le grand chelem et pourra se contenter de 6♠.

Si vous ne vous sentez pas encore à l’aise avec ces histoires de capitaine et de moussaillon, vous pouvez suivre de lien et / ou vous procurer d’urgence Les Mécanismes de la Majeure cinquième et sa suite logique Les enchères de chelem.

Est
  • ARV1054
  • 42
  • DV5
  • R9

On se contenterait de 4♠ avec la Dame de Carreau ou le sixième Pique en moins, par exemple.

ONES
2♣-2-
2♠-3-
3♠-5♠

Il est totalement inconcevable que cette enchère soit une interrogative à l’atout, ne serait-ce que parce que l’ouvreur a déjà promis une belle couleur sixième et qu’avec une bonne couleur à Carreau et tous les contrôles, on voit mal ce qui empêcherait Est d’enclencher ces derniers (4♣) puis de poser le Blackwood au tour suivant.
Cette enchère de 5♠ ne peut donc se concevoir qu’avec une bonne couleur à Carreau, un bon fit mais aucun contrôle ni à Trèfle, ni à Cœur.

Est
  • R42
  • 52
  • ADV96
  • 632

Rappelons au passage que le soutien à 3♠ sur 2♠ est certes une proposition de chelem mais aussi qu’il dénie théoriquement la présence d’une belle longue annexe. Ici, l’ouvreur aura tous les éléments de décision en main, selon ses teneurs à Trèfle et Cœur, bien sûr, mais aussi et surtout selon qu’il possède le Roi de Carreau ou pas. Déclarer 3♠ sur 2♠ puis nommer ensuite un simple contrôle à Carreau ne permettrait aucunement à l’ouvreur de juger que le Roi de Carreau est le joyau de la couronne alors qu’un singleton serait médiocre.

ONES
1♠34-
4♠-5♠

L’enchère de 4 a promis un fit à Pique au moins quatrième, évidemment de quoi jouer la manche mais dans une main plus forte en points H qu’un saut à 4♠ (plutôt barrage). Il ne s’agit pas d’un Splinter puisqu’il n’y a pas de saut et le contrôle des Carreaux n’est pas garanti.

En revenant à 4♠, l’ouvreur montre une main plutôt minimum mais on manque de place pour être très précis. L’enchère ne dénie pas du tout le contrôle des Cœurs, 4 n’étant pas une enchère de chelem.

Avec le contrôle de la couleur adverse et un jeu fort, Est pourrait poser le Blackwood (tant pis pour les autres contrôles, toujours par manque d’espace). Eventuellement, il pourrait aussi déclarer 5♣, 5 ou 5.

Son enchère de 5♠ signifie donc, en gros : j’ai toute la tarte mais deux Carreaux perdants. Contrôles-tu la couleur ? Comme tout-à-l’heure, l’ouvreur passe sans contrôle à Carreau, dit 6♠ avec un contrôle du second tour et autre chose avec un contrôle en premier.

Est
  • AD87
  • A2
  • 87
  • ARV63

La présence d’un contrôle à Carreau chez l’ouvreur devrait le plus souvent nous suffire.

ONES
1♠2♣3♣-
3♠-4-
4-5♠

L’enchère ne peut plus ici être une interrogative à Trèfle !

Reprenons le début :
3♣ : forcing de manche, fit au moins quatrième.
3♠ : positif sans bicolore rouge (avec une main mini, on dit 4♠ ou 3SA coup de frein, selon les versions).
4 : main forte, contrôle à Carreau, pas de contrôle à Trèfle.
4 : contrôle à Cœur (et à Trèfle par inférence, sans quoi on stopperait à 4♠).

Tous les contrôles étant présents, pourquoi Est ne pose-t-il pas le Blackwood ?

Une seule réponse raisonnable ici : par crainte des atouts.

Est
  • 8752
  • ADV2
  • ARD
  • 52

Si on posait le BW, la réponse de 5 nous plongerait dans l’incertitude : le chelem serait très correct en face de ♠ ARVxx Rx xxxx ♣ Rx (Dame de Pique qui tombe ou pas d’entame à Trèfle qui peut laisser espérer avoir le temps de défausser les deux) mais carrément ridicule en face de ♠ Rxxxx Rxx Vxx ♣ AR

ONES
1♠-2♣-
2-3♠-
4♣-4-
4-5♠

La séquence ressemble à la précédente : tous les contrôles ont été nommés. 5♠ est donc une question à l’atout mais, comme 3♠ a promis au moins un gros honneur troisième ou quatre atouts, on en déduit qu’Est doit avoir quatre petits Piques (avec un honneur troisième, poser le BW conviendrait).

Remarque : si vous jouez les 2/1 forcing de manche et le fitmaj turbo, 3♠ garantit toujours au moins cinq beaux Trèfles et un fit quatrième. En effet, Est n’a déclaré ni 2SA sur 1♠ (fit quatrième, FM, pas de bonne longue annexe), ni 3♣ (12-15 H, fit troisième, régulier), ni 2♠ sur 2 (forcing, fit troisième exactement, soit avec 5 beaux Trèfles, soit avec un singleton, soit avec 16 H et +). La bonne interprétation de l’enchère de 5♠ est alors encore plus facile.

Est
  • 8754
  • A2
  • A4
  • ADV85

Ouest passera avec un seul gros honneur à Pique, dira 6♠ avec deux et proposera le grand chelem (en disant n’importe quoi entre 5SA et 6) avec ARD ou AR sixièmes, suggestion qu’on acceptera ici avec reconnaissance.

ONES
1♠-3♠-
4♣-4-
4SA-5♣-
5-5♠

Bon, c’était pour vous détendre 🙂

5 étant une interrogative à la Dame d’atout, 5♠ (retour à l’atout au plus bas palier) veut juste dire qu’on ne l’a pas (et pas non plus la connaissance d’un fit dixième qui permettrait de s’en passer).

Remarque : 3SA sur 3♠ servant à déclencher les enchères de contrôles, il est utile de convenir que les autres enchères (4♣, 4 et 4) ne sont pas l’annonce de contrôles mais autre chose. Là, deux options : soit on annonce des vrais bicolores, soit des courtes. A vous de choisir. Avec mon partenaire, dans ce genre de cas, on annonce des couleurs si le fit est huitième et des courtes s’il est neuvième (comme ici). Par inférence, 4 montre un contrôle à Carreau dans une main qui était contente d’entendre 4♣.

Est
  • V1085
  • 5
  • RD742
  • 632

L’exemple est choisi dans le cadre d’un 3♠ « barrage » (mais barrage ne veut pas dire « nul ») et d’un 4♣ décrivant la courte à Trèfle.

ONES
1SA-
4SA-5♠

Sur un 4SA quantitatif, on passe quand on est minimum. Quand on est maximum, on ne passe pas mais on n’est pas obligé de bondir à 6SA. On peut aussi annoncer des couleurs pour retrouver un fit. Ainsi, 5♣ et 5 décriraient quatre cartes dans la couleur, 6♣ et 6 cinq cartes (ou six). Comme Ouest n’a pas fait de Stayman, 5♠ n’a de sens qu’avec cinq cartes.

Est
  • RV954
  • AD2
  • R4
  • R109

Quand on ouvre de 1SA avec une majeure cinquième, on ne peut pas avoir plus que 16 H. Si Ouest n’est pas passionné, il pourra stopper à 5SA.

ONES
1-2♣-
2SA-3♣-
3SA-4♣-
4-4SA-
5-5♠

Là encore, reprenons la séquence étape par étape :

2SA : 12-14 (12-14 ou 18-19 si vous jouez le « minimax »)
3♣ : forcing, même si vous ne jouez pas encore ( 🙁 ) les 2/1 forcing de manche.
3SA : pas passionné par les Trèfles, bons arrêts partout.
4♣ : j’insiste, on va jouer à Trèfle et j’envisage le chelem.
4 : si tu y tiens… Je contrôle les Cœurs et pas les Carreaux.
5 : 1 pièce.

L’interrogative à la Dame de Trèfle étant 5 (la collante), que peut donc signifier ce 5♠ bizarre ?

Franchement, si vous ne connaissez pas l’enchère, vous ne pouvez pas l’inventer ! C’est un Texas pour 5SA qui montre qu’il manque deux As et qu’Est veut s’arrêter avant le chelem. Dans ce cas, il ne peut évidemment pas dire 5SA (forcing) ni 5♣ (puisqu’on est déjà à 5).

Est
  • R2
  • RD4
  • R3
  • ARD1092

On savait qu’il manquait l’As de Carreau, mais on pouvait espérer les deux As majeurs en face. Visiblement, ce n’est pas le cas et 5SA est notre dernier refuge possible.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.