La main d’en face – 2

La main d’en face – 2

Notez tous les renseignements sur la main de votre partenaire (Est) que vous pouvez déduire de sa séquence d’enchères.

ONES
1♣1♠2♠
Ce cue-bid est forcing de manche et, comme toute enchère artificielle qui se respecte, il dénie toute possibilité d’enchère naturelle satisfaisante, soit ici quatre Cœurs (contre ou 2 avec cinq cartes et au moins 11-12 H) ou cinq Carreaux (2). Il montre donc soit une main plate en recherche de Sans-Atout, soit un gros fit à Trèfle. Ouest doit naturellement nommer les Sans-Atout en priorité, s’il tient les Piques et ne possède pas une distribution trop excentrique.
Est
  • 854
  • RD2
  • AV54
  • D103
ONES
1SA-
2X2
Après le contre adverse, la rectification du Texas devient «libre» et non plus «forcée». Elle décrit donc un vrai fit à Cœur et l’envie de jouer le coup sur entame à Carreau. A défaut, il faudrait passer (pas de fit) ou surcontrer (fit 3°, pas envie de jouer le coup). Avec un fit 4° et une bonne main, Est pourrait aussi jumper à 3 ou cue-bidder à 3.
Est
  • AD102
  • A54
  • R6
  • R1065
ONES
1♣-1♠-
2♣-3♣
Cette séquence est encourageante mais non forcing (autour d’une dizaine de points H, donc). Elle dénie quatre cartes à Cœur mais, contrairement à ce que beaucoup de gens croient, elle ne dénie pas cinq cartes à Pique. En effet, après une troisième couleur à 2,  le soutien ultérieur à 3♣ est forcing de manche. Avec la main de notre exemple, mieux vaut donc soutenir à 3♣ directement sur 2♣ car, si on dit 2, on sera contraint de passer sur un 2SA de l’ouvreur ou de se retrouver en situation périlleuse s’il dit 2 (qui est une enchère « poubelle »).
Est
  • AV875
  • 54
  • D85
  • R103
ONES
1♣-
1♠-2♣-
3♣-3
Est est maximum puisqu’il ne passe pas sur l’enchère non forcing de 3♣, mais il ne peut pas déclarer 3SA, visiblement faute d’arrêt à Cœur.

Théoriquement, il n’a pas non plus trois cartes à Pique, encore qu’on puisse ici inverser l’ordre des priorités habituelles par souci d’économie de paliers.

Est
  • 2
  • V42
  • AD2
  • AR10964
ONES
1♣-1♠-
2♣-3♣-
3-3
L’ouvreur venant de dénier un arrêt à Cœur (voir plus haut), le répondant n’envisagerait plus 3SA sans aucun arrêt non plus dans la couleur. Avec un arrêt franc, il déclarerait 3SA lui-même. Ce 3 est donc «coopératif» et demande à l’ouvreur de déclarer 3SA avec un demi-arrêt (Roi sec, Dame seconde, Valet troisième…).
Est
  • AD875
  • D3
  • 985
  • D73
ONES
1♠-2♣-
2-2-
2SA-3♠
Pour ne pas conclure à 4♠ ni à 3SA, Est a forcément un vrai fit à Pique et une main de chelem, mais pourquoi n’a-t-il pas soutenu à 3♠ au tour précédent, selon le bon principe qui dit que «toute enchère artificielle qui se respecte dénie la possibilité de produire une enchère naturelle satisfaisante» ? A cause de la qualité insuffisante de ses atouts, le soutien forcing à 3♠ au deuxième tour garantissant soit quatre atouts, soit au moins un gros honneur troisième.
Est
  • 543
  • AD2
  • A2
  • ARV104
ONES
1♠-
2-3♣-
3SA-4SA
Lorsqu’il n’y a pas de fit exprimé, 4SA avec saut ou sur 3SA du partenaire est toujours quantitatif. Est montre ici des réserves en points mais pas en distribution. Le bicolore cher débutant à 16/17 H, il devrait logiquement en avoir environ 19/20.
Est
  • AD1042
  • AV5
  • 3
  • ARD5
ONES
1-
1-1♠-
2♣-2
Sur une quatrième couleur forcing, la priorité n° 1 est de soutenir la majeure de réponse avec trois cartes. Attention, il ne s’agit pas d’une préférence avec éventuellement deux cartes. L’enchère est prioritaire sur les Sans-Atout. Le soutien s’exprimant au plus bas palier, l’ouvreur se situe en zone 1 (12-14 H).
Est
  • AD54
  • 985
  • RV5
  • R103
ONES
1-
1-1♠-
2♣-3
Le jump est, lui, destiné à décrire la zone 2 d’ouverture, à savoir de 15 à 17 H. Comme Est n’a pas ouvert de 1SA, on en déduit la nature irrégulière de sa distribution, forcément 4351 ou 4360 ici.
Est
  • AD105
  • R54
  • AD963
  • 2
ONES
1-1-
1♠-2♣-
3-4SA
Attention au piège ! L’enchère de 3 de l’ouvreur décrit une main de zone 2 (15-17) avec trois cartes à Cœur, mais Est n’en a jamais garanti cinq ! Le fit à Cœur n’est pas établi. Il s’agit donc, ici encore, d’un 4SA quantitatif. Pour agréer l’atout Cœur et poser ensuite le Blackwood, Est devrait commencer par déclarer 4♣ (3♠ et 4 étant théoriquement des fits naturels).

Est
  • RV3
  • AD108
  • V2
  • RD108
Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.