Interview de Patrick Bogacki

Interview de Patrick Bogacki

Président de la F.F.B

Nous sommes tous concernés par les décisions prises à la tête de la F.F.B mais nous avons assez peu de contacts avec nos dirigeants, si ce n’est par l’intermédiaire de l’As de Trèfle, mais qui ne fonctionne que dans un sens, de la F.F.B vers les adhérents et non l’inverse.

C’est pourquoi j’ai voulu interviewer notre nouveau président et lui poser, en notre nom à tous, un certain nombre de questions concernant le vieillissement des licenciés, la réforme du classement, la concurrence entre comités et clubs, les rapports entre professionnels du bridge et la fédération, le siège de saint-Cloud et le mode d’élection du président.

Voici, en accès libre dans son intégralité, cet interview.

Laisser un témoignage
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler

Donnez votre témoignage

Amour du bridge
Note moyenne:  
 9 notes
par martin on Amour du bridge
Interwiew

Bonjour

45 mn à écouter attentivement.

Depuis plus de 10 ans ; toutes les campagnes ont été orchestrées pas la FFB sans jamais impliquer les clubs ! La moyenne des âges est passée de 69 ans à plus de 74 ans pendant cette période.

C’est assez facile (statistiquement parlant) de prévoir la catastrophe à venir. Quand un club voit l’âge de ses adhérents atteindre 80 ans, ce club va simplement cesser ses activités définitivement.

Le classement ? Cela a un sens quand on fait un podium !

Après, savoir que l’on se situe entre les 10 000 èmes places ou les 70 000 èmes places ! Quelle importance puisque l’on est là pour s’amuser !
Sachant qu’il faut essentiellement payer pour monter dans ce classement (et donc qu’il n’est pas forcément nécessaire de savoir très bien maitriser le jeu).

Après savoir que des comités scient la branche . . . que le siège reste à St Cloud et l’élection du Président de la FFB. Cela ne présente pas grand intérêt.

Charles Darwin : « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.

Sans un changement radical des statuts et du fonctionnement de la FFB, l’échec sera patent.

Un animateur a été recruté ! Il faudrait un réanimateur !

Un déontologue est prévu ! Tiens-tiens ! Comme c’est curieux !

par mectro on Amour du bridge
FFB bridge-box

La Fédération fait beaucoup d'efforts pour développer le bridge et recruter de nouveaux joueurs.
Elle propose depuis peu une offre appelée FFB bridge-box, très généreuse, qui pour un prix de 12 € (prix pour un achat par un licencié), contient :
- 1 licence gratuite pour l'année,
- 10 séances gratuites d'initiation,
- 3 mois de jeu en ligne sur Funbridge,
- 1 séance gratuite de tournoi "championnat de France des écoles".
Que voulez-vous de plus ou de mieux ?

Si chaque licencié se mobilise pour offrir (comme moi) une bridge-box à quelques personnes de son entourage, nous allons recruter de nouveaux joueurs, de façon massive !

Ce qui est désespérant, mais aussi très révélateur, c'est que les comités et les clubs dans leur ensemble (bien sûr, on trouve des exceptions) n'assurent pas le service après-vente.
- Dans un premier temps, le comité et le club de proximité devaient rémunérer le moniteur qui assurait ces cours .
- Un nombre non négligeable des moniteurs sollicités, ont exigé qu'une fois passée la période des 10 séances, ces nouveaux joueurs s'engagent à suivre les cours classiques et rémunérés du moniteur.

- Mais les instances refusant souvent ce principe d'assurer le paiement des moniteurs de bridge-box, on en est venu à proposer que cet enseignement soit confié à des initiateurs bénévoles ( ... "ça suffira bien pour le niveau initiation" ... ) et on en a trouvé évidemment bien peu.
J'ai étudié le nombre de clubs et de moniteurs de mon comité qui assurent les cours de bridge-box, ............!
Evidemment, je n'apprends rien à Patrick que je salue bien ici.

par Delettre on Amour du bridge
1T HQ

Je ne comprends pas cette histoire de 1T HQ, sachant que, actuellement, les 2èmes promo peuvent librement jouer en Excellence, et en Honneur bien sûr..., donc si on descend en 2ème promo, rien ne change.
Quelqu’ Un peut-il m’expliquer ?
Merci.

Oui, les gens qui jouaient en excellence cette année et qui descendent 2♠ ou 2♥ à cause du nouveau barême pourront jouer en excellence s'ils veulent, d'après ce que j'ai compris.

par FRANPER on Amour du bridge
Meilleur que le Trèfle

Bonne occasion cet échange en direct avec le Président.
- le classement : L'introduction de correctifs au "concours général" est sain ; il faut apporter une progressivité aux mesures trop sèchement prises pour refonder la pyramide. Objectif prioritaire : ne pas dégouter de la compétition les bridgeurs "qui ont bien joué mais pas mieux que les autres". L'idée du 1T HQ temporaire permettant de jouer en Honneur et en Excellence est bonne.
- le recrutement : viser les actifs dégagés des obligations familiales et de la carrière. La Bridge Box devrait être plus positionnée sur les entreprises (avec les CE ...) et une réponse pragmatique apportée pour le financement des 10 cours inclus.
- le bridge virtuel : indispensable ! Et aussi ouvrir la e-licence à des tournois de club (provisoirement et limitativement)

par Tournier Françoise on Amour du bridge
classement HQ

Monsieur,
Je me permets de vous écrire au sujet du classement HQ. Je suis classée 1C pour la 11ème année consécutive, mais pour des raisons de santé n'ai pas fait de compétitions depuis 2ans .Je compte les reprendre puisque tout va bien pour moi. J'ai remarqué que je serai 1K et non 1C HQ .Au moment où la planète brûle mon égo a peu d'importance mais cela était quand même une relative satisfaction. Nous aurions aimé connaître ce changement lors de notre 9ème année ( nous arrivons à l'âge de la retraite et l'on nous dit encore 2ans sans nous avoir prévenus :)).
Pourquoi cette réforme ne s'appliquerait-elle pas pour ceux qui en cette saison en sont à leur 9ème année et pas pour les 10 et 11èmes années. Vous feriez un joli geste envers nous qui sommes passionnés,un geste comme une récompense.
Nous vivons cela comme une marque d'indifférence envers nous les joueurs dont vous avez pourtant besoin.
J'espère avoir une réponse de votre part et je vous en remercie.
Tres cordialement
Une joueuse dévouée et passionnée
Françoise Tournier (licence 302638 )

Personnellement, je ne joue aucun rôle à la FFB et je ne peux donc rien faire pour vous, mais Patrick Bogacki lira sans doute votre commentaire...

par mectro on Amour du bridge
suite ... j'avais même écrit ....

> Toujours soucieux (et inquiet) de l'avenir de notre noble activité, j'essaie d'apporter mon expérience et mon savoir-faire au développement général du bridge, et en particulier son enseignement. (j'opère sur plusieurs clubs, affiliés ou loisir, chez les scolaires, etc...)
> En particulier, j'ai déjà beaucoup oeuvré pour faire avancer l'idée de le nécessité de former une "brigade spécialisée" de comité, équipée d'un peu de moyens, (outils pédagogiques, tout est déjà là) qui se déplacerait dans (autour) des clubs, et assurerait des actions de découverte du bridge, "asseyez-vous, vous allez jouer" (mini-bridge express).
> Bien évidemment, la bonne volonté des clubs n'est pas à remettre en question, mais j'ai observé chaque année, le jour du forum des associations, que dans la très grande majorité des cas, par manque de professionnalisme évident, disons-le, les actions n'étaient pas efficaces ... les personnes curieuses ou intéressées, se prêtant à l'expérience, en sortant de là en totale confusion. Enseigner, car c'est déjà de l'enseignement, cela ne s'improvise pas : accueil, méthode, pédagogie, rigueur dans l'organisation, ...
Selon les cas :
> - on leur a demandé d'observer, c'est tout,
> - on les a mélangé à des joueurs qui exposent pompeusement leurs connaissances, de façon totalement désordonnée,
> - ou on les a placées en situation de jeu libre avec les enchères,
(un peu de Piques ... niveau 2, un peu plus de Piques ...niveau 3)
Il ne reviendront pas.

> Pour l'avoir souvent démontré ponctuellement, sur le terrain, pour moi il est évident qu'une équipe mobile de pros, présente aux forum, dans la rue, dans des lieux publics, pourrait recruter beaucoup de nouveaux joueurs qui rejoindraient leur club de proximité. on peut faire la démonstration tous les jours.
> Je pense que le problème est réellement le suivant (en off) :
Et est souvent difficile de convaincre de la nécessité de certaines actions, car leur bien-fondé renvoient bien souvent les décideurs à leurs propres échecs.
(je pense immédiatement au bridge scolaire)
> Il me semble donc que ces décisions devraient être prises, et "fortement incitées" d'en haut.
> Mobilisons les énergies, formons les acteurs du terrain, associons nos scolaires, recrutons des jeunes en contrat de service civique, ... et n'attendons pas que le seul bridge virtuel viennent nous sauver ...

par Delettre on Amour du bridge

Bonjour Marc
(Je ne savais pas trop où caser ce message sur l’interview du président de la FFB…)
Il paraÎt que vous attendez tous les deux des réactions, voici la mienne :
Je vais aborder deux sujets
1- le recrutement de nouveaux joueurs
Comme ceci a été dit, fidéliser des étudiants dont le « présentiel » est insuffisant n’est pas efficace : bon, mais quels étudiants ? On ne parle que ceux qui sont en école de commerce ou d’ingénieurs, et c’est là le pb ! Il y a des milliers d’étudiants géographiquement beaucoup plus stables, ils sont dans les universités : c’est dans les facs qu’il faut aller les chercher…
Quant aux actifs, il me semble qu’il faut leur proposer des séances courtes et opérationnelles ; deux heures, et très vite avec un contenu type tournois commentés, pour qu’ils apprennent en jouant, sans se perdre dans les dédales du mini bridge ou du Sef (au début, on a l’impression de ne pas avancer), en synergie avec les nouveaux outils pédagogiques dont a parlé le Président. Proposer des séances le samedi serait un atout.
2- le classement : là, je pense que la FFB manque de lucidité, pour ne pas être désagréable ; d’où vient l’inflation des premières séries T ? Pas uniquement de l’abaissement des seuils : la FFB multiplie la distribution des PP, et apparemment ceci va continuer ; donc le classement n’est pas un concours équitable : il faut beaucoup de temps, et des moyens pour aller aussi courir les festivals : si elle voulait rendre « pur » le classement, elle n’attriberait Des PP que dans les compétitions qu ‘elle organise elle-même : pas de PP pour les comités, encore moins pour les festivals ; je serais curieux de connaître ‘lévolution du nombre de PP depuis quelques années, c’est là une raison importante de l’inflation Des premières séries : il suffit donc de contingenter strictement les PP, au lieu d’en amplifier la distribution !!! Mais à vouloir attirer les bridgeurs, on fausse le classement car tout le monde ne peut pas participer à tout : certains font la course en écumant les tournois à PP, en dehors des compétitions ; les 5% de premières séries seront donc entachés par l’inégalité entre les participants (ce n’est plus un concours à armes égales…)
Bon, tu peux faire suivre mon message, je n’y vois pas d’inconvénient…😁😁😁

par mectro on Amour du bridge
mon expérience

Bonjour et merci Marc pour votre site formidable et toutes vos actions.
Ancien vice-président du comité de Guyenne, je viens de découvrir la vidéo de ton entretien avec P. Bogacki
Certains, comme moi, font remonter régulièrement depuis des années, leurs expériences, voire leur expertise, pédagogiques et autres, et en particulier, inquiets comme toi, nous proposons, et nos services, et d'appliquer nos méthodes (transférables à tout club) pour recruter (facilement, si, si !) des élèves, dans le secteur du bridge scolaire, et aussi celui des adultes.

Voir par exemple les liens suivants :
http://bridge33.fr/mooc/mooc1/r3.html
http://bridge33.fr/guyenne.pdf

On peut en reparler ...
Bien cordialement à vous tous ici.

par alef on Amour du bridge
bridge

lorsque le bridge sera un peu plus professionnet donc moins amateur je reviendrai. il n'est à mon avis pas normal que des regles edictéés par un comité ne soient pas respectéés. où est l'ethique?

De quelles règles parlez-vous ?

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.