Entames d’octobre 2017 – 1

Entames d’octobre 2017 – 1

Sud donneur / Est-Ouest vulnérables. MATCH PAR QUATRE

Ouest
  • A2
  • 109874
  • A74
  • 1082
ONES
1♣
-1-1♠
-2♣-3♣
-4♠-5
-5-6♣
-6♠fin

2♣ : double 2 : soit faible à Carreau, soit « limite » pour la manche.
3♣ : naturel, 15 et +

C’est la deuxième donne de notre premier match. Nous jouons contre des Américains (qui se qualifieront d’ailleurs pour les 1/4 de finale) et nous allons vite comprendre que nous ne sommes pas venus participer à un tournoi de plage !

Vos adversaires (Pallier-Kerlero en l’occurrence) ont déclaré un chelem sans Blackwood avec deux As dehors. Evidemment, en bon New-Yorkais que vous êtes, vous ne les connaissez pas mais ils n’ont pas non plus l’air de deux farfelus et, si vous analysez un peu leur séquence, vous en déduisez que Sud possède probablement une chicane à Carreau.

Le meilleur espoir de chute repose alors sans doute sur une coupe chez votre partenaire, que vous devez ouvrir maintenant et que vous pourrez lui donner lorsque vous ferez l’As d’atout, mais à Cœur ou à Trèfle ?

Ecoutons tout d’abord les partisans de l’entame à Trèfle :

8 de ♣ : 7 – 10 de : 3

Mon espoir principal est de trouver la coupe de mon partenaire.

2 de ♣ : 6 – As de : 4

Si on croit les enchères de Sud, il possède une chicane, Carreau vraisemblablement, beaucoup de Trèfles, main du genre 4207.  J’entame à Trèfle  pour un éventuel singleton chez mon partenaire.

2 de ♣ : 7 – 10 de  : 3

Je vais – pour une fois – décider de faire confiance à mes adversaires et ne pas entamer de l’As de Carreau (ni de l’As de Pique pour « voir » … que j’ai filé le coup). Il y a alors deux plans de chute possibles. Le premier est de trouver le Roi de Cœur dans la main de mon partenaire et entamer dans cette couleur, avant que le déclarant ne tire les atouts et ne défausse les Cœurs du mort sur les Trèfles. Ceci dit, il n’arrivera (en principe, sauf à parvenir à faire deux coupes à Carreau) à 12 levées que s’il a 7 cartes à Trèfle (main 4207). Le deuxième est de jouer que mon partenaire a un singleton à Trèfle. Pour les Cœurs, j’ai des signaux contradictoires : mon partenaire n’a pas contré 5 mais Nord n’a pas redit 6 sur 6♣ (ce qu’il aurait sans doute fait avec AR de Cœur). Allons-y pour Trèfle. Mauvais seulement si mon partenaire n’est pas singleton, que le déclarant en a 7 et que nous avions le Roi de Cœur à affranchir. Enfin je crois…

2 de ♣ : 10

Le partenaire a de grandes chances d’être singleton Trèfle. J’espère lui donner une coupe. Je ne pense pas que Sud aurait dit 6♠ s’il n’était pas chicane à Carreau.

2 de ♣ : 6 – 10 de : 4

C’est pas sympa de me rappeler de mauvais souvenirs ! A ma table, les enchères avaient été différentes. Chercher le singleton du partenaire, c’était la bonne idée, mais la couleur, ce n’était pas la bonne.

N.D.L.R : t’inquiète pas, Jean-Pierre, la deuxième, c’est moi qui ai filé !

Voici la séquence dans l’autre salle :

ONES
1♣
-122♠
34♠-5
-5-6♠
fin

Mon associé (et néanmoins toujours ami 🙂 ) était effectivement dans des conditions un peu différentes de celles du problème.

Passons maintenant au groupe majoritaire, qui préfère entamer à Cœur :

10 de : 6 – 2 de ♣ : 3 – As de  : 1

Sud, assis de votre côté de l’écran, est un joueur de renom *. Difficile d’imaginer qu’il soit autre chose que chicane Carreau en face d’un répondant possédant manifestement un soutien limite à l’atout Pique. Possédant l’As d’atout, il faut ouvrir la coupe du partenaire à Cœur ou à Trèfle. Le singleton Cœur semble plus vraisemblable chez lui que le singleton Trèfle, d’autant que le résidu du déclarant est à Cœur.

  • NDLR : flatteur !

10 de : 9 – As de : 1

N’importe quelle carte à Cœur, mais plutôt le 10 voire pourquoi pas le 7 pour protéger un éventuel gros honneur du partenaire, sans donner le compte de la couleur.

L’idée est de donner une coupe à Cœur au partenaire quand je prendrai la main à l’As d’atout.
Le déclarant est peut-être bien 4306, mais il peut être 4207. Il n’a pas 5 cartes à Pique car il aurait très vraisemblablement dit 2 ou 3♠ sur 2♣ plutôt que 3♣.
S’il est bien chicane à Carreau, prendre une coupe à Cœur est clairement notre meilleure chance de battre le coup.

Bien sûr, si les adversaires se sont vraiment loupés et que l’As de Carreau passe, mieux vaut sans doute l’entamer…

10 de  : 10

A la recherche du singleton du partenaire.

4 de : 8 – 2 de ♣ : 2

L’As de Carreau ne passe pas (5), il reste à deviner quel singleton a mon partenaire. Si l’ouvreur est 4-3-0-6, c’est Cœur, s’il est 4-2-0-7, c’est Trèfle. Je parie plus sur la première distribution car, si l’ouvreur a 7 trèfles, le mort peut n’en avoir qu’un alors que s’il a 3 Cœurs, là c’est certain que mon partenaire est singleton.

10 de  : 10

L’ouvreur doit avoir 6 ou 7 Trèfles maîtres et une chicane à Carreau. Il me semble qu’il n’y a qu’à Cœur qu’on peut espérer trouver une levée tant qu’on a l’As de Pique.

10 de  : 10

Sud est déchaîné. Il a l’air d’être chicane Carreau et j’espère que mon partenaire est court à Cœur.

10 de  : 6 – As de : 2 – 8 de ♣ : 2

Je connais la donne * qui, mon cher Marc, ne nous a pas coûté moins que l’estime dans laquelle je te tiens ! J’ai toutefois essayé de faire abstraction du résultat pour raisonner sur la séquence que tu présentes, sensiblement différente de celle produite à notre table : outre une chute « naturelle » fort peu probable (une pièce productrice de levée en face) il y a deux espoirs principaux, encaisser l’As de Carreau ou trouver une coupe chez le partenaire. Le premier, à ce niveau de compétition, est peu justifié car on ne voit pas bien, en dehors de Trèfles pleins et de Piques médiocres pour justifier sa proposition de jouer dans sa première couleur, ce qui permettrait au déclarant de demander un contrôle Cœur avec une perdante à Carreau ; admettons donc que 5 provienne d’une chicane. Il reste à trouver le singleton en Est (la chicane est a priori exclue, il aurait contré 6♠ pour demander l’entame ♣ et 5♥ sinon) : nous connaissons au moins quatre Cœurs en Nord et deux Cœurs en Sud, donc au maximum doubleton en face ; à Trèfle, il y a 6 ou 7 cartes quasiment pleines chez l’ouvreur mais le mort a autant de chances que le partenaire d’être court. J’entame donc Cœur et je file peut-être, mais au nom des probabilités. Par  curiosité, j’aimerais savoir quel a été le raisonnement de votre adversaire pour trouver la clé à la table dans ce contexte si vous avez pensé et eu l’occasion de le lui demander **.

N.D.L.R : Michel était en Est, face à Jean-Pierre Rocafort.

N.D.L.R-2 : Non, je n’ai pas osé lui demander !

10 de  : 6 – As de ♠ : 3 – As de  : 1

Séquence bizarre : il pourrait facilement manquer 2 As, mais soyons prudent avant de tirer l’As de Carreau. Il me semble que, si perdante il y a à Carreau, elle ne va pas disparaître.

10 de : 6 – As de : 3 – 2 de ♣ : 1

Deux plans de chute sont possibles :

  • encaisser l’As de Carreau, avant qu’il ne parte sur les Cœurs du mort,
  • entamer Trèfle ou Cœur, et en rejouer lorsqu’on prend la main à l’atout, en espérant un singleton chez le partenaire.

L’entame Trèfle ou Cœur est mauvaise lorsque le déclarant n’est pas chicane Carreau et qu’il peut défausser immédiatement son ou ses Carreaux, et qu’en plus cela ne crée pas de position d’uppercut (109x chez le partenaire à l’atout). Elle n’est donc pas définitive, par rapport à l’entame de l’As de Carreau.

D’autre part et surtout, Sud a fait une enchère non forcing à 3♣, mais finit par imposer le chelem lorsqu’il apprend le fit (par 4♠, qui est pourtant décourageant par rapport à 3♠) : il doit avoir une main spéciale (je penche pour un 7/4), et probablement avec une chicane car il n’a pas voulu poser le Blackwood.

Entre les entames Trèfle et Cœur, je préfère cette dernière, car l’entame Trèfle ne sera meilleure que si Ouest est exactement 4432.

10 de  : 6 – 2 de ♣ : 4

L’As de Carreau ne passe pas ! Il faut trouver le singleton du partenaire et il me semble y avoir un peu plus de chances à Cœur qu’à Trèfle, mais ce n’est pas net.

10 de : 10

Pour trouver le singleton du partenaire. Celui à Trèfle est moins probable car il faudrait que le mort soit court à Carreau, quand Sud y est chicane, ce qui laisserait mon partenaire silencieux avec 7 ou 8 cartes à Carreau.

Ce dernier argument me semble particulièrement pertinent.

Restent deux avis isolés, qui méritent d’être écoutés attentivement, bien entendu :

As de : 10

La crainte du ridicule si l’As de Carreau passe et que je ne l’entame pas !

Jérôme est un joueur qui possède une présence à la table hors du commun. Nul doute qu’il saura, dans la réalité, si Est peut ou pas avoir déclaré le chelem avec deux As dehors.

As de ♠ : 9 – 10 de : 1

Soyons idéaliste : on a peut être 2 As à prendre.

RESULTAT des VOTES

10 ou 4 de : 98

2 ou 8 de ♣ : 48

As de : 22

As de ♠ : 12

AUTOPSIE :

Voici la donne réelle :

V1074
ADV52
1082
5
A2
109874
A74
1082
983
3
RDV9653
D3
RD65
R6
-
ARV9764

Comme vous pouvez le constater, le partenaire avait bien le singleton à Cœur. Remarquez aussi les Passes successifs de Wildavsky avec ses sept Carreaux par Roi-Dame-Valet (certes, il est rouge contre vert), ce qui n’a pas empêché Weinstein de porter le premier coup : 14 pour eux.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.