Entames d’octobre 2015 – 1

Entames d’octobre 2015 – 1

Nord donneur / Tous vulnérables / match par quatre

Ouest
  • R63
  • DV
  • 53
  • R109864
ONES
1♠-2
-2♠-2SA
-4fin

Nous allons retrouver ici l’éternel combat : agressif ou passif ?

Si l’on excepte quelques petits points accordés de façon anecdotique aux entames majeures, les votes de nos experts se sont partagés presque à égalité entre les entames à Trèfle (agressive) et à Carreau (passive).

Deux styles vraiment différents s’affrontent ici : faut-il essayer de battre un contrat qui gagne ou essayer de ne pas filer un contrat qui chute ? Dans le premier cas, il faut entamer à Trèfle, dans le second à Carreau.

Presque tous nos experts ont accordé 8 points à leur préférence et 2 au choix inverse. Seuls deux d’entre eux sont à peu près certains d’avoir raison… et, bien entendu, ils ne sont pas dans le même camp !

Ecoutons-les :

5 de : 10

Je ne comprends pas la question : les adversaires ont deux mains limitées, probablement même régulières toutes les deux, l’entame la plus neutre ne se discute pas.

10 de ♣ : 10

Même si mes adversaires n’ont pas beaucoup de jeu, mon Roi de Pique troisième mal placé me laisse craindre un affranchissement facile de la couleur, d’autant plus que je n’ai pas d’opposition à l’atout. Sud va défausser ses perdantes mineures sur les Piques et j’entame donc pour encaisser ou affranchir vite des levées, là où j’ai du jeu.

Les autres membres du jury partagent donc l’analyse de l’un ou de l’autre, mais de façon moins tranchée. Commençons par les prudents :

5 de : 8 – 10 de ♣ : 2

Dans cette séquence les deux joueurs ont une force limitée, la manche risque d’être tendue. J’entame donc le plus passivement possible.

5 de : 8 – 3 de ♠ : 2

Je préfère une entame neutre car l’entame à Trèfle me parait trop risquée. L’entame à Cœur pourrait coûter une levée car fausser le moindre choix.

(NDLR : si Sud joue manœuvre à l’atout quelque chose comme Rxx pour A109xx, il va encaisser le Roi et, si un honneur tombe à sa gauche, sans doute faire l’impasse à l’honneur restant, d’après la théorie du moindre choix. L’entame à l’atout pourrait le faire changer d’avis et l’inciter à tirer en tête).

5 de : 4 – Dame de : 3 – 10 de ♣ : 2 – 3 de ♠ : 1

Le Roi de Pique troisième ne me dit rien qui vaille, mais je trouve mon Roi de Trèfle trop long pour que l’entame dans la couleur soit efficace, surtout après l’enchère de 2SA de Sud. J’entame donc plutôt à Carreau en espérant le Roi en Est derrière l’As du mort, un retour à Trèfle à travers Sud et peut-être réaliser ainsi une levée dans chaque couleur…

J’ai pensé à entamer du 3 de Pique pour faire croire à un singleton… mais comme je n’y ai pas pensé assez vite, il est trop tard !

5 de : 8 – 10 de ♣ : 2

L’entame d’un doubleton sans honneur est souvent excellente car elle permet parfois de créer des levées qui n’existent pas a priori (coupe). L’entame sous un Roi sixième est plus aventureuse.

5 de : 6 – 10 de ♣ : 4

Je n’ai guère d’opposition dans les majeures mais je trouve que j’ai trop de Trèfles. Essayons de trouver quelque chose chez le partenaire à Carreau, en espérant faire le Roi de Trèfle plus tard.

Le groupe des agressifs :

10 de ♣ : 8 – 5 de : 2

Essayons de faire des levées avant que les Piques ne se libèrent.

10 de ♣ : 8 – 5 de : 2

Pas d’opposition dans les majeures, il est urgent de se montrer offensif.

10 de ♣ : 7 – 5 de : 3

Le choix se limite à et ♣. Le Roi de ♠ semble mal placé, peut être une couleur de Sud. L’entame à ♣ peut permettre de prendre deux levées ou d’en promouvoir une.

10 de ♣ : 8 – 5 de : 2

Les entames majeures sont à proscrire. Mon style quand tout semble rouler dans leurs couleurs est d’attaquer, au pire on file une levée qui ne sert à rien. Mais avec six cartes à ♣, il y a peu de chances d’en passer beaucoup. Alors, Carreau peut toucher un jackpot qui nécessite une grosse force à Carreau chez le partenaire, alors que l’As de Trèfle, voire la Dame suffirait.

10 de ♣ : 6 – Dame de : 3 – 3 de ♠ : 1

Le 10 de ♣ est une entame agressive mais elle présente l’intérêt d’éviter les défausses en cas d’affranchissement des ♠. L’entame atout évite un jeu de coupe mais Nord peut être 5332 dans la séquence avec aucun jeu de coupe apparent. J’ai une sympathie pour l’entame ♠ foulée afin de faire croire à Sud que l’on est singleton ♠ mais cette entame peut s’avérer dramatique.

RESULTAT des VOTES

10 de ♣ : 57

5 de : 53

Dame de : 6

3 de ♠ : 4

AUTOPSIE :

Voici la donne réelle :

AV854
A94
D76
DV
R63
DV
53
R109864
D97
652
RV42
752
102
R10873
A1098
A3

Comme  vous pouvez le constater, l’entame à Trèfle permettait à Sud de ne plus avoir besoin d’affranchir les Piques. L’entame à Carreau ne donnait guère un résultat plus brillant, résolvant tout problème de maniement de la couleur (les partisans de cette entame diront que le bon maniement étant de partir de la Dame, l’entame ne change rien, ce qui est juste) et incitant probablement Sud à tirer les atouts en tête par peur de subir une coupe à Carreau, un argument que les partisans de l’entame à Trèfle auraient pu invoquer.

Chaque camp repart donc dos à dos sans avoir pu se départager mais je profiterai honteusement de ma position de « dernier parlant » pour faire remarquer qu’il suffirait de mettre en Est ♠ D97 652 DV42 ♣ D75 pour que l’entame à Trèfle soit la seule à nous donner une chance de battre.

Mes adversaires du jour et néanmoins amis rétorqueraient, s’ils le pouvaient, qu’eux aussi pourraient facilement trouver une main d’Est en face de laquelle seule l’entame à Carreau ferait chuter. C’est juste, mais ils n’ont plus la parole, hi hi hi …

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.