Entames de juin 2017 – 1

Entames de juin 2017 – 1

Est donneur / Nord-Sud vulnérables / tournoi par paires

Ouest
  • D97
  • 3
  • ARD108
  • D975
ONES
--
1-1♠2
X455
--Xfin

Contre sur 2 : garantit trois cartes à Pique dans une « bonne » main à tendance irrégulière (tolérance pour un bon 5332 de 14) ou régulière 18-19.

Voilà une séquence d’enchères extrêmement surprenante : Sud a passé d’entrée et, rouge contre vert, il surenchérit au palier de 5 ! Comme on va partir du principe que c’est un joueur sérieux et pas un kamikaze, il doit avoir une sacrée distribution, très probablement un bicolore de onze ou douze cartes… mais avec des Trèfles ou des Piques ?

Bien entendu, il est toujours délicat de décider de ne pas entamer dans une couleur commandée par As-Roi-Dame et, d’ailleurs, l’As de Carreau termine premier ex-aequo, bien que n’ayant été sélectionné comme premier choix que par deux experts sur douze. Notre jury est très dispersé, ce qui montre la difficulté du problème. Deux jurés privilégient l’entame à Pique, trois celle à Trèfle et les cinq derniers partent à l’atout !

Ecoutons les arguments de chaque groupe, en commençant par les partisans de l’entame à Trèfle :

7 de ♣ : 8 – As de : 2

Je visualise Est avec quatre Piques, au moins cinq Carreaux, une courte à Trèfle et un contrôle à l’atout. Peut-être pourrais-je reprendre la main à Carreau pour lui donner une coupe ?

7 de ♣ : 7 – As de : 3

Mon partenaire est probablement court à Trèfle,  peut-être même chicane !

7 de ♣ : 7 – As de  : 2 – 7 de ♠ : 1

NS déclarent 5 rouge contre vert, donc probablement en attaque, et mon partenaire contre… Curieux ! Si je ne veux pas me singulariser, j’entame de l’As de Carreau, mais j’ai peur d’être coupé, que le déclarant ait une seconde couleur à Pique et que les Trèfles du mort se fassent la malle sur les Piques du déclarant. Donc, j’entame à Trèfle !!

Pour un tranquille As de Carreau :

As de  : 8 – 7 de ♠ : 2

Je n’ai pas assez d’imagination pour entamer d’autre chose.

As de  : 10

Peut-être pas malin, mais pour voir !

Pour l’entame dans la couleur de réponse du partenaire :

7 de ♠ : 6 – As de : 4

Le risque de l’entame à Carreau est que le déclarant soit chicane et qu’on perde un temps pour ouvrir les levées de Pique.

7 de ♠ : 8 – Dame de  : 2

Les Carreaux ne doivent pas produire beaucoup de levées. Il va bien falloir bonifier les Piques, donc à l’attaque.

Terminons par le groupe le plus nombreux qui préfère l’entame à l’atout :

3 de  : 10

Ma cotation ne signifie pas que les autres entames me semblent idiotes. Il y a évidemment des mains où entamer Carreau ou Pique serait indispensable, mais il me semble que Cœur est la seule entame statistiquement réaliste pour enlever une ou deux coupes au mort, Sud détenant, à l’évidence, une couleur annexe à ses Cœurs, avec des perdantes.

3 de  : 8 – As de  : 2

Nous sommes majoritaires en points et l’adversaire devrait faire des coupes pour limiter ses chutes, donc atout.

3 de : 7 – 7 de ♣ : 3

Sud a passé d’entrée et débarque à 5, rouge contre vert : il n’est pas fou et est très distribué, sans doute chicane Carreau. J’ai quelques valeurs noires, et mon partenaire également d’après son Contre. Il faut donc jouer atout et en rejouer ensuite pour enlever deux coupes au mort. L’entame Trèfle est également possible, si l’on considère que le Contre d’Est demande une entame anormale, ce qui n’est, je pense, que partiellement vrai.

3 de  : 8 – As de  : 2

Sud est certainement bicolore avec une couleur noire et, quelle qu’elle soit, notre camp l’accroche. Il va donc essayer de réaliser des coupes au mort et il me semble urgent d’en limiter le nombre.

3 de  : 6 – As de : 4

Deux thématiques s’affrontent, l’entame atout lorsqu’on est majoritaire en points à haut palier et la célèbre devise de Belladonna, qui préconise l’entame quasi automatique dans un As-Roi ; je préfère ici légèrement la première : d’une part, Sud qui défend rouge contre vert en TPP doit détenir une distribution particulièrement érotique et je parierais volontiers, compte-tenu de son silence initial (pas d’ouverture violente à Cœur) pour un énorme bicolore majeur, par exemple 5 Piques et 7 Cœurs (certes, si c’est le cas, en pariant sur un fit 4ème et un singleton Pique au mort, je risque le coup d’épée dans l’eau car mon partenaire ne pourra donner un deuxième tour d’atout quand il prendra la main mais, primo ce tour initial peut déjà rapporter gros, ensuite la configuration 1426 des Cœurs n’est pas exclue) ; d’autre part, la chicane Carreau en Sud est plus que probable et, si par hasard il s’agit d’un singleton, il a peu de chances de disparaître (chicane Trèfle et As de Trèfle en Nord avec une reprise immédiate ou encore, variante, double singleton mineur en Sud avec As-Roi de Trèfle à tirer, avec aussi cette contrainte d’une reprise rapide en Nord car celui-ci qui n’a pas aiguillé l’entame sur un possible contrat à Pique vu de chez lui en disant 4♣ plutôt que 4 n’a certainement pas les deux honneurs, l’un d’eux sec en Sud paraissant relativement plus logique).

N.D.L.R : Michel a été le dernier à m’envoyer sa prose, mais on comprend pourquoi ! Merci, mon cher ami, de nous consacrer tout ce temps et ces neurones ! 🙂

RESULTAT des VOTES

3 de : 39

As ou Dame de  : 39

7 de ♣ : 25

7 de ♠ : 17

AUTOPSIE :

Voici la donne réelle :

V
R96
9643
AR1043
D97
3
ARD108
D975
R643
A87
V752
86
A10852
DV10542
-
V2

Je répète ici mes précautions d’usage : pas question de faire la politique du résultat.

En l’occurrence, l’entame à l’atout est la seule à faire chuter. Sur l’entame de l’As de Carreau, par exemple, Sud coupe et joue As de Pique, Pique coupé, As-Roi de Trèfle, Carreau coupé, Pique coupé, Carreau coupé, Pique coupé du Roi. Il mène 9 à 0 et il lui reste DV10 à l’atout.

Sur entame à Cœur, Est prend de l’As et en rejoue. Si Sud prend de sa main pour jouer le Valet de Trèfle, Ouest couvre de la Dame. Sud pourra affranchir le cinquième Trèfle mais il aura besoin du Roi de Cœur pour rejoindre le mort tout en purgeant le dernier atout et fera cinq atouts de sa main, quatre levées de Trèfle (il lui faudra en couper un) et l’As de Pique. S’il coupe un Pique, il ne peut pas bénéficier du cinquième Trèfle et réalise cette fois cinq atouts de sa main, trois Trèfles, un Pique et une coupe au mort.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.