Entames de janvier 2015 – 4

Entames de janvier 2015 – 4

Ouest donneur / Nord-Sud vulnérables / match par quatre

Ouest
  • A9743
  • 103
  • A32
  • A108
ONES
1♠2-3SA
fin

Si les adversaires avaient enchéri 1SA – 3SA, l’entame du 4 de Pique emporterait 100% des voix, sans deuxième choix.

Sur notre séquence, c’est beaucoup moins net : le partenaire n’a pas grand-chose, le mort a promis six cartes à Carreau, Est y est sans doute fitté pour bondir à 3SA et la couleur va donc probablement fournir cinq levées rapides. Si l’on ajoute au moins une levée à Pique et probablement deux ou plutôt trois à Cœur, on peut considérer que l’As de Trèfle n’est pas une reprise (Sud n’aura sans doute pas besoin d’en jouer pour totaliser neuf levées), il y a donc le feu à la maison et il faut alors tenter le tout pour le tout à Trèfle. Dans ce cas, on peut légitimement hésiter entre l’As et le 10 de Trèfle. Le 10 permettra plus souvent de maintenir une communication vers le partenaire (Sud ne pouvant pas toujours laisser passer avec un Roi qui n’est pas maître), l’As permet éventuellement de changer d’avis à la vue du mort.

Une moitié du jury ne pense pourtant pas ainsi et préfère entamer à Pique. Tous sauf un ont choisi une petite carte (3 ou 4, selon les conventions, beaucoup de joueurs préférant entamer en pair-impair dans leur propre couleur, dès lors que les enchères ont montré qu’elle était au moins cinquième).

Ecoutons-les :

4 de : 10

Pour affranchir ma couleur.

4 de ♠ : 7As de ♣ : 2 – 10 de ♣ : 1

Il y a 50 ans, j’aurais peut-être attribué la meilleure note au troisième choix, mais c’était il y a 50 ans !!!!!
Je ne me consolerais pas d’avoir filé en entamant d’autre chose que ma couleur cinquième avec deux reprises de main.

4 de : 10

Avec 2 as extérieur, j’entame à ♠ tous les jours. Toutes les autres entames me choqueraient.

4 de : 8 – 10 de ♣ : 2

Pique, quand même (le partenaire pourrait avoir trois cartes avec un honneur), ma meilleure chance de bonifier des levées. J’ai un peu de respect pour l’entame à Trèfle mais je ne crois pas que le partenaire y soit si long, il a plutôt des Cœurs.

4 de : 6 – As de : 4

Pique, c’est sûr. Peut-être faudrait-il choisir l’As pour éventuellement contre-attaquer ailleurs à la vue du mort…

4 de : 5 – As de : 4 – un dé à 10 faces : 1

Je n’aime pas ça, je vais encore me faire planter et, si par hasard il y a une entame qui bat, je vais la louper ; j’entame comme papa la quatrième de ma longue mais j’ai des velléités pour l’As de Pique qui permet de voir le mort et de le tuer s’il n’a qu’une seule remontée pour ses Carreaux.
NB : le dé à 10 faces sert pour les cartes qui restent si on enlève les deux ci-dessus et l’As de Carreau.

NDLR : le dé est refusé ! Je coterai donc 6 points pour le 4 de Pique.

Jérémie TIGNEL est le seul à carrément préférer l’As de Pique, même si l’As de Trèfle est son deuxième choix. Son analyse est très intéressante :

As de : 5 – As de ♣ : 3 – 3 de ♠ : 2

Entamer du 3 de Pique revient à mettre tous ses œufs dans le même panier, avec comme arme une couleur anémique. Avec l’As de Carreau en reprise, par lequel le déclarant devra passer, je préfère donc entamer d’un As noir pour décider de la couleur à affranchir (avec le bon cas supplémentaire de trouver le Roi ou la Dame de Pique sec(he) au mort et V10 chez le partenaire).

L’autre moitié du jury préfère l’entame à Trèfle, sans trop se mettre d’accord sur le choix de la carte. Ceux qui préfèrent le 10 :

10 de : 6 – 3 de ♠ : 4

J’ai peur de ne pas avoir le temps d’affranchir les Piques et il y a urgence, donc je cherche quelquechose du genre D9xxx à ♣ en Est.

10 de : 10

Je ne crois pas aux Piques sur cette séquence où Sud a montré un bon arrêt dans la couleur. J’entame à Trèfle en espérant toucher la couleur du partenaire. A108 serait alors un bon complément.

10 de : 7 – As de ♣ : 2 – 8 de ♣ : 1

Il faut entamer à Trèfle, la seule couleur où il y a des espoirs légitimes d’affranchir la chute avant que l’As de Carreau n’ait sauté. Il faut entamer du 10 de ♣, les autres cartes, c’est pour remplir les cases !

10 de : 7 – 3 de ♠ : 3

Avec cet As de Carreau troisième qui semble être le seul arrêt de la défense, il me semble qu’il faut entamer dans la couleur que Sud ne tient qu’une fois et, sur la séquence, on imagine plutôt que c’est Trèfle. Par paires, ce genre de facétie serait à prohiber car les chances de filer du mieux semblent plus grandes que celles de faire chuter. Là, l’entame à Pique s’imposerait, à mon avis.

Et ceux qui préfèrent l’As :

As de : 5 – 10 de ♣ : 3 – 8 de ♣ : 1 – 4 de ♠ : 1

Là, je prends mes responsabilités. Le partenaire est probablement court à Pique et à Carreau. Je joue ma chance qu’il ait cinq cartes à Trèfle, par exemple par le Roi. Du coup, je préfère l’As au 10 à l’entame, pour éviter les coupures de communications ou pour débusquer un honneur sec au mort. Mauvais cas : quand mon partenaire a une bonne tenue à Cœur et que le déclarant ne peut développer que 2 Piques, 5 Carreaux et 1 Cœur. Trop spécifique.

As de : 7 – As de ♠ : 3

Décidément, j’entame souvent d’un As dans cet rubrique, sûrement mon côté prudent (car, au moins, je fais mes As, moi ! lol)

RESULTATS des VOTES

3 ou 4 de : 61

10 de ♣ : 41

As de ♣ : 22

As de ♠ : 14

8 de ♣ : 2

AUTOPSIE :

Dans la donne réelle, Nord possédait le Roi de Trèfle second, Est la Dame cinquième et Sud le Valet troisième. Sur l’entame de l’As de Trèfle, le coup chutait facilement, ainsi que sur celle de l’As de Pique, à condition de rejouer Trèfle. Sur l’entame du 10 de Trèfle, il fallait être plus vigilant car Est devait fournir un petit sur un petit du mort (et surtout pas monter de la Dame).

Sur l’entame d’un petit Pique, Sud gagnait facilement… mais, là encore, méfions-nous de la politique du résultat ! Si ce choix est arrivé en tête ici, ce n’est pas sans raisons.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.