Entames de février 2016 – 6

Entames de février 2016 – 6

Ouest donneur / Tous vulnérables / tournoi par paires

Ouest
  • V54
  • V73
  • 984
  • AV43
ONES
-1-1
-1♠-1SA
fin

Depuis le temps que vous lisez cette rubrique (sans oublier les entames d’Alain Lévy dans le Bridgeur), vous savez que l’on répugne à entamer sous un As seulement quatrième, a fortiori contre un seul Sans-Atout et encore plus en tournoi par paires.

Encore faut-il qu’il existe une entame alternative satisfaisante.

Quatre de nos experts pensent que ce n’est pas le cas. Les sept autres pensent que oui, mais se partagent entre Carreau (trois), Pique (trois) et Cœur (un).

Néanmoins, le 9 de Carreau récupère plus de points au total que le 3 de Trèfle, de même que l’ensemble des Piques, mais il y a divergence ici sur le choix de la carte.

Ecoutons les arguments des partisans de l’entame à Trèfle :

3 de ♣ : 5 – 9 de  : 4 – Valet de ♠ : 1 

Mon partenaire doit avoir du jeu (24 H maximum en NS) mais ce n’est pas suffisamment certain (9 H seulement possibles) pour déduire automatiquement une opposition à Carreau. Par ailleurs, classiquement, pour dire 1SA, le répondant n’est pas obligé de détenir le Roi de Trèfle ni même la moindre force dans la couleur (♠ Dx ADxxx xxx ♣ xxx par ex). Je n’entamerai jamais le Valet de Pique à la table (sauf faute de doigt) car si cela tombe bien (il y a bien sûr des cas), je risque de finir dans le goudron et les plumes.

NB : en fait, le problème est biaisé par au moins un paramètre annexe, à savoir le force du tournoi ; plus celui-ci sera faible (régularité ou plage), plus j’entamerai Trèfle pour rester dans le champ (j’estime que ma paire sera meilleure que les autres lors de la suite du flanc) et, inversement, si j’estime être inférieur aux concurrents de ma ligne (ou si je suppose qu’il me manque un chouïa pour emballer à quelques donnes de la fin), je ferai volontiers le faux tirage Carreau.

3 de ♣ : 7 – 9 de  : 3

Aucune couleur ne convient, et pourtant il faut bien en choisir une… Les entames majeures sont beaucoup trop dangereuses, et l’entame Carreau a plus de chances d’aider le déclarant que mon partenaire. Exceptionnellement donc, j’entame sous As-Valet 4ème (ce qui affiche presque mon jeu 4333 : mon partenaire et le déclarant n’auront pas trop de mal à refaire les mains !).

3 de ♣ : 6 – 9 de  : 4

J’entame ma longue par défaut. Aucune autre entame n’est attrayante.

3 de ♣ : 8 – 7 de  : 2

C’est un concours pour extralucides que tu nous proposes ?? A Trèfle, je peux tomber aussi bien dans RD10 chez le déclarant que 3 petits, Rien n’interdit donc d’entamer la 4° de ma seule longue. Le reste est une pure spéculation sans argument crédible.

Ceux qui votent pour Carreau :

9 de  : 6 – Valet de ♠ : 4

Le partenaire a les couleurs du mort, entamons « en tête de pont » afin de lui faciliter la vie.

9 de  : 6 – 3 de ♣ : 4 

Pas emballant, comme choix…

9 de  : 8 – 5 de ♠ : 2

Rien d’exaltant, le partenaire n’a pu ni intervenir ni réveiller ! Entamons dans la couleur du mort.

Ceux qui choisissent Pique :

5 de ♠ : 7 – 9 de ♦ : 3

Rien n’est évident mais entamer sous un As quatrième contre 1SA, je vais me faire tuer par Alain Lévy ! Cœur ne me plait pas : pour entamer dans la couleur du déclarant, il faut y être long et solide. Entre les deux couleurs du mort, je choisis celle où j’ai un honneur et qui ne peut pas être cinquième. La carte du milieu est classique avec un honneur troisième.

Valet de ♠ : 7 – 9 de  : 3

Cœur et Trèfles sont évidemment exclus. Carreau est très neutre, mais là quand même, c’est vraiment petit bras. Pique est un bon compromis et, bien entendu, le mort étant connu avec 4 cartes dans la couleur, il faut entamer du Valet, soit pour éviter de trouver une combinaison du genre R9xx en face de D8 soit pour que le déclarant se trompe (imaginez AR8x en face de Dxx : le partenaire fournit le 9 au deuxième tour de la couleur et a une bonne chance de scorer son 10 troisième).

Valet de ♠ : 7 – 9 de  : 3

Valet de Pique très agressif et hors champ, si j’ai besoin d’un top ou en milieu de tournoi. Cette entame fait croire au déclarant que l’on a le 10 ou faire un buffalo au 10 second au déclarant. En début de tournoi, j’entame le 9 de Carreau.

Je comprends vos arguments pour choisir le Valet, chers amis, mais avouez qu’on peut tromper aussi le partenaire… Un style pas assez reposant pour moi…

Et pour finir le spectre, le partisan de la quatrième couleur :

Valet de  : 6 – 3 de  : 3 – 9 de : 1

Une entame à la Zia car l’entame dans la couleur verte est à déconseiller avec cet As 4ème et cette fourchette.

Bon, c’est le deuxième qui se prend pour Zia Mahmood 🙂 Remarquez, ça nous change de Georges Clooney !

RESULTAT des VOTES

9 de ♦ : 41

3 de ♣ : 30

Valet de ♠ : 19

5 de ♠ : 9

Valet de : 6

3 ou 7 de : 5

AUTOPSIE :

Voici la donne réelle :

A1062
R8
RDV2
952
V54
V73
984
AV43
RD97
D1094
A107
106
83
A652
653
RD87

L’entame à Pique limitait directement à sept levées et il faut bien reconnaître que le choix du Valet de Pierre et Aymeric évitait tout problème métaphysique ultérieur au partenaire.

L’entame à Cœur de Paul-Henri tombait bien également.

L’entame à Carreau ne produisait pas de levée mais n’en coûtait pas non plus et laissait le temps à la défense de se rétablir, à condition d’attaquer les majeures sans toucher aux Trèfles.

Sur entame à Trèfle, il était possible aussi de limiter à juste fait, mais à condition qu’Est n’en rejoue pas.

Finissons enfin en disant qu’en changeant la place des 9 ou 10, on modifierait l’efficacité de tous les choix. Bref, une donne où il fallait surtout être bien inspiré.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.