Entames de février 2016 – 4

Entames de février 2016 – 4

Sud donneur / Nord-Sud vulnérables / match par quatre

Ouest
  • 876
  • 1098
  • V42
  • R1053
ONES
1♠
-2-3
-3♠-4
-4SA-5♣
-6♠fin

Lorsque les adversaires déclarent un petit chelem à la couleur avec des jeux irréguliers, le plan de jeu du déclarant sera le plus souvent basé sur la défausse de ses perdantes.

L’entameur part alors le plus souvent du principe suivant : « la défense possède une levée légitime quelque part. Je vais essayer d’en affranchir une à l’entame, que l’on pourra encaisser lorsqu’on prendra la main à notre levée légitime ». Le principe de base est donc d’entamer agressif, sous un Roi ou sous une Dame d’une couleur non nommée par l’adversaire, en espérant toucher l’honneur complémentaire chez le partenaire et déloger ainsi l’As adverse. On entend par couleur non nommée une couleur non nommée en tant que longue, les enchères de contrôle ne comptant pas : lorsque l’adversaire joue un chelem, il est censé contrôler toutes les couleurs !

Ce principe nous amènerait donc ici à entamer sous le Roi de Trèfle et c’est le choix majoritaire :

5 de ♣ : 8 – 10 de : 2

Il faut être ici offensif et espérer faire un Trèfle et une autre levée.

5 de ♣ : 6 – 10 de  : 4

Vitesse d’exécution devant ce double fit chez le déclarant.

5 de ♣ : 8 – Roi de ♣ : 2

Marco, j’espère que les lecteurs assidus de ton site auront opté pour une entame agressive, car au vu de mes couleurs Pique et Carreau anémiques, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles pour le déclarant. J’attribue 2 points pour l’entame fauteuil du Roi de Trèfle, qui peut être la seule qui bat lorsque le déclarant a DVx et le mort un singleton. Mais je ne l’aurais pas produite à la table, je ne suis pas Zia…

NDLR : il s’en faut de si peu, mon Jérémie… 🙂

5 de ♣ : 10 

Entame agressive classique contre un petit chelem à la couleur.

5 de ♣ : 9 – 10 de  : 1

Nord contrôle les Trèfles et les Cœurs, NS ont certainement de quoi faire 12 levées rapidement avec les Piques et les Carreaux, il faut espérer que le partenaire arrête une des deux couleurs, et donc ouvrir rapidement une levée dans une des deux couleurs blanches. Il apparait peu probable d’encaisser 2 levées à Cœur à l’entame car Nord aurait cherché à jouer le coup à Carreau ou à Sans-Atout pour protéger un Roi de Cœur blanc. Espérons donc en Est la Dame de Trèfle plutôt que le Roi de Cœur.

5 de ♣ : 7 – 10 de  : 3

Peut-être ai-je mal entendu les enchères ?? Nord contrôle les deux couleurs restantes et le risque est qu’il puisse défausser sur un cinquième Carreau du déclarant. Statistiquement un Trèfle ???

5 de ♣ : 10

J’ai tendance à faire confiance aux adversaires qui déclarent un chelem. Si on les laisse tranquilles, ils gagnent plus souvent qu’ils ne chutent. Comme il faut que mon partenaire arrête soit les Piques, soit les Carreaux, j’ai plus de chances de trouver chez lui une Dame (de Trèfle) qu’un Roi (de Cœur).

Trois de nos jurés préfèrent néanmoins l’entame à Cœur :

10 de  : 7 5 de ♣ : 3

La tête de séquence me fait entamer Cœur. L’entame Trèfle me tente également vu que le déclarant semble dénier le contrôle et peut obliger le déclarant à choisir entre l’impasse et l’expasse, par exemple.

10 de  : 8 – 5 de ♣ : 2

Les enchères suggèrent que les Piques et les Carreaux sont maîtres et qu’il n’est donc pas utile de faire une entame agressive. De plus le déclarant a quatre Carreaux et donc peut-être qu’une seule défausse. Même si c’est peu probable, il n’y a qu’à Cœur qu’on peut espérer prendre deux levées immédiates. L’entame Trèfle peut être la bonne si, malgré tout, le partenaire détient le contrôle à l’atout.

8 de  : 8 – 5 de ♣ : 2

Techniquement, 3♠ est dans un premier temps une enchère qui ne montre pas nécessairement un fit, mais qui demande un arrêt à Cœur pour jouer 3SA (le fameux « problème des Carreaux »). Il est donc probable que Sud ne contrôle pas les Cœurs et l’entame dans cette couleur (AD chez mon partenaire ?) devient le meilleur choix.

Trèfle est beaucoup plus exigeant : la Dame chez mon partenaire accompagné de l’As de Cœur sans la Dame, et que le déclarant n’ait pas de défausse utile sur les Carreaux.

Un choix isolé, mais également argumenté (comme toujours avec Michel) :

7 de ♠ : 5 – 10 de  : 3 – 5 de ♣ : 2

J’eusse aimé consulter la feuille de conventions de mes adversaires : si le mort peut être plat avec quatre Carreaux seulement (s’ils ne jouent pas une sorte de 2SA fitté ou si, a contrario, ils jouent 3 rencontre illimitée sans avoir passé), la neutralité s’impose et atout est dans ce cas le meilleur choix ; s’ils jouent 2 FM et/ou 2SA fitté, il y a risque de défausse rapide d’un doubleton de Sud sur le 5ème Carreau du mort car le déclarant semble 5242. Les contrôles Trèfle et Cœur sont en tout cas au mort et, si je me convaincs de faire une entame agressive, Cœur pour toucher le Roi, voire As-Dame en face est plus probable que Trèfle qui n’a que la Dame comme bon cas.

RESULTAT des VOTES

5 de ♣ : 67

10 ou 8 de ♥ : 36

7 de ♠ : 5

Roi de ♣ : 2

AUTOPSIE :

Voici la donne réelle :

D104
RDV7
RD8
A42
876
1098
V42
R1053
93
A5432
103
DV87
ARV52
6
A9765
96

Comme vous pouvez le constater, l’entame à Trèfle est la seule à battre, en l’occurrence…

Mais avouons que les quatre jeux auraient aussi pu être :

D1094
RV4
RD1086
A
876
1098
V42
R1053
3
AD753
3
987642
ARV52
62
A975
DV

Et que, dans ce cas, seule l’entame à Cœur permettait de faire chuter.

Certes, comme l’a dit Jean-Marie, Nord aurait peut-être préféré jouer 6 mais, en l’occurrence, 6♠ est plutôt meilleur puisqu’on gagne dès que l’adversaire ne fait pas deux Cœurs à l’entame, alors qu’à 6, on est obligé de passer la bonne à Cœur (s’il y en a une), la coupe à Trèfle étant inefficace de la main longue.

Qu’est-ce que je vous disais à propos de la politique du résultat ?

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.