Entames de décembre 2015 – 4

Entames de décembre 2015 – 4

Est donneur / Nord-Sud vulnérables / tournoi par paires

Ouest
  • RV853
  • A92
  • 8754
  • 8
ONES
-2
-2♠-3♣
-3-3SA
-4♣-4
-6SAfin

2 : forcing de manche.
2♠ : un As, sans autre précision.

Nous avons déjà abordé le chapitre de l’entame contre un chelem dans ces colonnes.

On a coutume de dire qu’on entame agressif contre un petit chelem à la couleur et neutre contre 6SA ou un grand chelem.

Dans cette optique, il faudrait donc ici entamer à Carreau. Or, ce choix n’a été retenu que par un seul de nos experts, traumatisé par une expérience récente :

7 de : 10

Neutre … J’ai filé un chelem en ligue d’interclubs en entamant agressif contre 6SA, genre Pique ici.

Pourquoi les autres membres du jury « dérogent »-ils au principe habituel ?

Parce que nous ne sommes pas dans le cas habituel d’un chelem à Sans-Atout déclaré avec deux mains régulières, comme c’est le cas sur des séquences du type 1SA – 6SA ou 2SA 3♣ 3♠ 4SA 6SA, par exemple. Là, le déclarant dispose généralement de dix ou onze levées de tête et devra manœuvrer ses couleurs pour parvenir à douze : pas question de l’aider en entamant sous un honneur.

Dans la séquence qui nous occupe, ce n’est pas du tout le cas. Le plan du déclarant est basé sur l’exploitation de deux longues mineures : ses Trèfles et les Carreaux du mort. Si on le laisse tranquille, il va gagner sans coup férir. En match par quatre, je pense donc que l’entame agressive à Pique aurait été plébiscitée par l’ensemble du jury. Si le partenaire tient une des mineures, le coup chutera toujours et, sinon, le seul espoir est qu’il possède la Dame de Pique et que Sud, ne disposant que de dix levées mineures, soit obligé de passer par l’As de Cœur. On peut même songer à entamer du Roi de Pique, histoire d’être publié en première page dans toutes les revues de bridge du monde si le mort a la Dame sèche !

Le fait que nous jouions en tournoi par paires modifie les données du problème car il n’est pas impossible, certains diront même très probable, que Sud dispose de treize levées potentielles sans les Cœurs : six Trèfles de sa main, cinq Carreaux du mort et deux Piques (sur entame à Pique), voire sept Trèfles, cinq Carreaux et un Pique ou six Trèfles, six Carreaux et un Pique. Dans ce cas, il faut mettre l’As de Cœur au chaud pour limiter à juste fait.

La question suivante à se poser est : si je limite à juste fait alors que Sud pourrait faire treize levées si j’entame à Pique, quelle sera ma note ?

Dans un tournoi très fort, on peut estimer que 6SA sera le contrat du « champ » et que limiter à = amènera une note correcte, voire même au dessus de la moyenne.

Dans un tournoi banal, il y a gros à parier que 6SA ne sera pas beaucoup déclaré. Beaucoup de paires joueront 6♣, 6… sans parler de 3SA. Dans ces conditions, on marquera 0/10 à 6SA +1… mais guère plus à 6SA = (genre 1 ou 2/10). Pas grand chose à gagner dans ces conditions à entamer de l’As de Cœur : il faut essayer de battre et entamer à Pique, pour passer à 9.5/10 ou 10/10.

Bien entendu, comme je n’avais pas précisé le niveau du tournoi dans l’énoncé, notre jury est plutôt parti du principe qu’il jouait un tournoi fort :

As de : 9 – 3 de ♠ : 1

Avant que les petits cochons ne se fassent dévorer par le loup !

As de : 6 – Roi de ♠ : 4

J’ai l’impression qu’ils font faire 13 levées.

As de : 9 – 3 de ♠ : 1

Sept Trèfles + cinq Carreaux + un Pique font treize levées. Par ailleurs, les deux loustics sont allés au chelem sans souci apparent, comme un âne qui trotte et on peut espérer que le champ jouera le même contrat. Si on estime que le partenaire accroche les Trèfles ou les Carreaux, Pique a moins de chances de livrer la douzième que Trèfle (Valet quatrième en Est) ou Carreau (AV10xx au mort, Roi chez le déclarant, Dame en Est), mais l’As de Cœur a les mêmes caractéristiques, avec l’avantage de limiter à =.

As de : 8 – Roi de ♠ : 2

Pour limiter à douze levées. J’ai trop peur de voir Sud en faire treize. Le Roi de Pique pour la Dame sèche du mort et seulement dix levées mineures en Sud ? Quel beau rêve…

As de : 8 – 3 de ♠ : 2

J’entame de mon As pour le faire, éventuellement pour faire chuter si le déclarant n’a pas le Roi. L’entame à ♠ ne se justifie que si le partenaire a la Dame et que le déclarant n’a pas 12 levées, ce que je ne crois pas.

As de : 8 – 7 de : 2

Là, c’est délicat. Les adversaires ont assez certainement 11 levées de tête (6♣ + 4 + 1♠ ) dans la mesure où l’enchère de 3 semble bien naturelle. Ca sera 12 si Sud a 7♣ (rare quand même) ou si Nord a 5 (plus fréquent). A l’inverse, si mon partenaire accroche une mineure, je devrais pouvoir entamer n’importe quoi.
Comme ♠ peut donner la 13ème aisément, j’encaisse une levée avec l’As de Cœur en paires. Par quatre, je serais encore en train de réfléchir.
Je m’attends au pire quand on me montrera les 4 jeux réels. 🙂

As de : 10

A moins qu’Est n’accroche à Trèfle ou à Carreau, j’ai grand peur de voir le déclarant tabler rapidement avec 6 levées dans chaque mineure plus l’As de Pique. Même si Nord n’a que 5 cartes à Carreau, je risque d’être squeezé dans les majeures sur le défilé des Carreaux puis des Trèfles. Je tente donc de sauver ma levée à l’entame.

As de : 6 – 7 de : 4

Je sens que ces deux-là vont faire sept Trèfles, cinq Carreaux et un Pique. Je vais sauver mon As de Cœur, vu que mon partenaire a 0 point.

Seuls deux membres du jury mettent Pique en premier choix :

3 de ♠ : 8 – 2 de : 2

Quelle angoisse en tournoi par paires ! On a l’impression qu’ils sont allés au chelem « par défaut ». Il y a de la place pour la Dame de ♠ en E. Mais je rêve peut-être ??
Entamer est pleutre et ♣ trop dangereux. Il faut entamer en majeure.

3 de ♠ : 5 – 7 de : 3 – As de : 2

En division nationale par paires, j’entame de l’As de Cœur.

Dans un tournoi normal, je pense que cela revient à assurer un très mauvais coup. Dès lors que 6SA gagne alors que mes adversaires ont des mains irrégulières, je suis dans le zéro et 1470 ne sera guère pire que 1440. Je préfère donc prendre ma chance de faire chuter en entamant à Pique.

L’entame à Carreau peut être bonne si Sud n’a que six levées à Trèfle, quatre à Carreau et l’As de Pique, avec le Roi de Cœur en Sud sans la Dame…

En revanche, Trèfle est exclu : si par hasard le partenaire a le Valet quatrième, il aura envie de tuer Ouest… et sera sûrement acquitté si le juge joue au bridge !

RESULTAT des VOTES

As de : 66

7 de : 19

3 de ♠ (pair-impair contre 6SA) : 17

Roi de ♠ : 6

2 de : 2

AUTOPSIE :

Voici la donne réelle :

A10
1086
RV1096
V93
RV853
A92
8754
8
9762
V7543
32
104
D4
RD
AD
ARD7652

Treize levées sur toute autre entame que l’As de Cœur : sept Trèfles, cinq Carreaux et un Pique.

Reste à savoir la note obtenue par Est-Ouest à 6SA = et 6SA +1.

Impossible de dire ce qu’il serait advenu dans un championnat du monde (ou même de France de division Nationale), mais dans un tournoi simultané hexagonal (Promo-Bridge de décembre), la note obtenue par Est-Ouest à 6SA +1 était de 3%… contre 8% en limitant à 6SA =. L’entame de l’As de Cœur ne sauvait donc que quelques clopinettes.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.