Division Nationale 3 par équipes 2018

Division Nationale 3 par équipes 2018

Cliquez ici pour accéder directement au troisième week-end (abonnés)

Tous les ans, pendant trois week-ends d’automne, les meilleures équipes françaises vont batailler ferme à l’occasion des divisions nationales, avec un système de montée/descente d’une année sur l’autre. Douze équipes en division 1 (les trois dernières descendent en DN2), seize en division 2 (trois montent en DN1, quatre descendent en DN3), vingt-deux en division 3 (quatre montent en DN2, six descendent en enfer).

Nos deux dernières prestations en DN3 n’ont pas été mirobolantes, c’est le moins qu’on puisse dire. Cette année, Luc Hirchwald a intégré l’équipe pour jouer en face de Dominique Hirtz et Jean-Marie Pallier et moi-même sommes toujours associés à Laurent Rigaud – Georges Iontzeff (vice-champion du monde senior). Une équipe d’amis où l’ambiance restera toujours détendue et chaleureuse quoi qu’il arrive.

Notre ambition est toujours la même : remonter en DN2. Après deux week-ends sur trois, c’est encore loin d’être chose faite. Nous sommes actuellement 7e sur 22, à 10 points des 4e.

Je vais vous poser maintenant quelques problèmes, d’enchère ou de carte.

Saurez-vous faire mieux que les premières séries nationales ou majeures qui ont été confrontés à ces problèmes ? En tout cas, c’est ce que je vous souhaite !

Donne 9. Nord / Est-Ouest 

Est
  • 62
  • D54
  • 87654
  • 742
ONES
--1
1♠1SA--
X-?
Pas gai, hein ?

En principe, le Contre de l’enchère de 1SA est punitif, mais comment votre partenaire, qui s’est contenté d’intervenir à 1♠, pourrait-il avoir de quoi faire chuter 1SA à lui tout seul ? Et ce n’est pas trop vous qui allez l’aider… D’un autre côté, débarquer à 2 pour jouer peut-être en 5-2 n’est guère affriolant. Vous risquez d’être contré et, comme vous êtes vulnérable, ça pourrait très mal tourner.

Finalement, vous posez le carton 2 sur la table en vous disant que c’est sûrement une bêtise : mieux vaut perdre 180 ou même 280 à 1SA contré que 800 ou 1100 à 2.

A votre grande surprise et soulagement, tout le monde passe sur 2. Sud entame de l’As de Cœur et le mort s’étale :

A10754
632
AR2
AR
62
D54
87654
742
Il est plutôt sympathique. Sud insiste du Roi de Cœur et donne une coupe à Nord, ce qui vous arrange puisque vous aviez trois Cœurs naturellement perdants et que la défense vient donc de gaspiller un atout. Vous prenez le retour à Trèfle au mort.
Il faudrait que vous arriviez à couper votre Trèfle avec le 2 d’atout, mais vous n’avez pas de reprise immédiate en main. Il faudrait arriver à revenir chez vous en coupant un Pique, mais sans donner à la défense l’occasion de dédoubler ses atouts ni de vous purger celui du mort.
Donnez un tour d’atout, pour éventuellement purger celui de Sud s’il n’en avait qu’un au départ, puis jouez Pique à blanc.

  • Si Sud prend et insiste à Cœur, coupez du 2 et défaussez votre Trèfle même si Nord surcoupe : ce sera forcément la dernière levée du flanc (alors que vous seriez en danger de surcoupe à Pique si vous aviez joué As de Pique et Pique et que la couleur était répartie 4-2).
  • Si la défense rejoue n’importe quoi d’autre, prenez au mort, encaissez le Roi de Carreau, débloquez les Trèfles et jouez Pique : plus une force au monde ne vous empêchera de revenir chez vous couper votre Trèfle. Vous gagnez ainsi votre contrat avec quatre atouts en Nord.

DV8
109
DV3
D10986
A10754
632
AR2
AR
62
D54
87654
742
R93
ARV87
109
V53
Même pas drôle, les atouts étaient 3-2. Vous faites +1, 110 et gagnez 5 imps. Dans l’autre salle, Ouest a contré 1 puis dit 2♠ ensuite, contrat final. En dépit d’un sympathique partage 3-3 des atouts, le déclarant n’a aucune chance de s’en sortir.

Quand vous hésitez entre un contre d’appel et une intervention à la couleur, privilégiez toujours cette dernière, quitte à contrer au tour suivant.

Donne 19. Sud / Est-Ouest

Ouest
  • AD2
  • V972
  • D9
  • AV97
ONES
-
1♣XXX-
?
Vous ne savez pas avec quoi votre partenaire a surcontré mais la vocation première d’un surcontre est la recherche d’un contre punitif. Sauf distribution très exotique, vous devez commencer par passer pour laisser votre partenaire s’exprimer. Ne vous inquiétez pas : Nord ne passera jamais sur 1♣ surcontré : les surlevées sont hors de prix !
ONES
-
1♣XXX-
-1X1♠
?
Il est punitif, comme toujours après un surcontre.
Avec le 10 ou le 9 de Pique en plus, vous pourriez contrer (toujours punitif), mais là, avec le Roi de Pique en Nord, vous n’avez qu’une seule levée d’atout et bien peu de chances d’encaisser 800 ou même 500 à 1♠ contré. Vous décidez d’abréger les souffrances de tout le monde en disant 3SA.

Tout le monde passe, Nord entame du 3 de Cœur et le mort s’étale :

AD2
V972
D9
AV97
93
R5
A8653
R1032
Sud fait la première levée avec la Dame de Cœur et rejoue le 6. Nord prend de l’As.
Nord a visiblement l’As quatrième et Sud probablement D64.
Les enchères de Sud s’expliquent mieux avec quatre cartes à Pique que cinq (dans ce cas, il montre une nette préférence pour les Piques en disant 1♠ sur le surcontre, même avec un jeu nul). Comme il a dit 1 puis montré quatre cartes à Cœur, Nord devrait donc être 4-4-4-1.

A la troisième levée, Nord rejoue le 4 de Cœur pour le 10 de Sud et votre Valet, pendant que vous jetez un Carreau du mort.

A843 en Nord, D106 en Sud. Ce dernier a bien joué en repartant du 6 car son 10 aurait joué si Nord avait eu A943.

Vous encaissez le 9 de Cœur en défaussant un deuxième Carreau, Sud lâchant un Pique.

Trèfle pour le Roi et 10 de Trèfle laissé courir, confiant.

Patatras, Nord fait sa Dame !

Mauvaise nouvelle… La bonne, c’est qu’il est en main et n’a plus que du Carreau et du Pique.

Après réflexion, Nord joue… le Roi de Carreau, que vous prenez de l’As.

Nord, à 100%. A défaut, il n’avait qu’à jouer tranquillement Pique.

Vous encaissez vos Trèfles.

Il a visiblement gardé le Roi de Pique sec ou second. Jouez As de Pique et Pique, réclamant le reste.
Pareil : Nord était visiblement 3-4-4-2 et il lui reste le Roi de Pique second.
RV108
A843
R102
D6
AD2
V972
D9
AV97
93
R5
A8653
R1032
7654
D106
V74
854
Quelle drôle d’enchère que ce 1 dans trois cartes !!!

Heureusement pour vous, Nord a défaussé deux Piques et vous avez gagné, mais vous auriez chuté s’il avait gardé RV10 à Pique. Certes, vous pouviez toujours gagner en encaissant la Dame de Carreau avant de rejouer petit Pique, mais comment deviner que Nord a fait une enchère aussi extravagante ? Il vous expliquera ensuite qu’il voulait surcontrer SOS le contre punitif à 1 pour laisser Sud choisir entre les deux majeures, mais ça n’a aucun sens et pourrait gravement tromper un partenaire 3-3-4-3 avec quatre Carreaux.

Dans l’autre salle, on se contentera de jouer 2 en Est-Ouest, 110. Vous gagnez donc 10 imps, mais vous avez eu chaud !

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.