Dans la tête d’un champion – 11-d

Sud joue 4♠ sur l’entame de la Dame de Trèfle, pour un petit, le 7 et le Roi, dans l’ordre.

V5
D7
RDV96
A842
3
RV64
A873
DV106
7
R
ONES
1-1♠
-2♣-2
-2SA-3♠
-4♠fin

A la deuxième levée, Sud joue un petit Pique de sa main, pour le Valet du mort et l’As d’Est, qui rejoue le 8 de Cœur, pour le 3 de Sud et le Roi de Mr Onemoretrick.

Mr Onemoretrick : si Sud avait possédé un singleton à Carreau et le Roi de Trèfle troisième, il aurait évidemment joué Carreau à la deuxième levée, afin de se créer rapidement de quoi défausser son Trèfle perdant (et au moins un Cœur). D’un autre côté, si mon partenaire possède bien un singleton à Carreau, pourquoi ne l’a-t-il pas joué quand il a pris la main à Pique ?

Tout simplement parce qu’il a (brillamment) vu qu’encaisser immédiatement la coupe ne faisait pas chuter et qu’il était vital de m’affranchir mon Roi de Cœur avant de prendre la coupe à Carreau.

Vérifions tout ceci à la vue des quatre jeux :

V5
D7
RDV96
A842
3
RV64
A873
DV106
A876
9852
2
9753
RD10942
A103
1054
R

Si Est joue Carreau après l’As de Pique, on prend la coupe immédiatement, mais Sud réclame le reste : il plonge de l’As sur le retour à Cœur, purge les atouts et ferme, puisqu’il lui reste un Carreau en main pour rejoindre le mort.

Remarquez bien que sur l’habile retour du 8 de Cœur d’Est, Sud est condamné :

S’il fournit petit (ce qu’il a fait), Ouest fait chuter en jouant As de Carreau et Carreau.

S’il plonge sur l’As de Cœur, il peut certes purger les atouts et éviter la coupe, mais Ouest pourra encaisser deux levées de Cœur lorsqu’il prendra la main à Carreau (il lui restera Roi-Valet de Cœur, pour la Dame sèche au mort et le 10 second en Sud).

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il collabore aujourd'hui aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.