Check back et compagnie

Check-back et compagnie

Mise au point préalable

Classiquement, les séquences :

ONES
1♣/1-1-
2SA

dénient quatre cartes à Cœur, bien sûr, mais aussi quatre cartes à Pique, couleur que l’on pourrait annoncer au palier de 1.
Néanmoins, les séquences :

ONES
1♣/1-1-
1♠

posent parfois de sérieux problèmes de développement, en particulier dans la recherche du fit à Cœur 5-3, puisque les soutiens retardés à 2 ou 3 décrivent des mains irrégulières (de type 4-3-5-1), des zones 15/17- et 17+/18 H.

Avec les jeux réguliers 18-19, on est alors obligé d’utiliser une enchère artificielle (2 dans l’autre mineure), qui s’utilise aussi avec les mains de type 4-3-5-1 ou 4-3-1-5 de zone 1 :

Ouest
  • RD54
  • A54
  • 2
  • A9632
ONES
1♣-1-
1♠-1SA-
2
Ouest
  • RD54
  • A54
  • AD2
  • A96
ONES
1♣-1-
1♠-1SA-
2

Outre que cette convention n’est pas très facile à maîtriser ni très connue, elle est très facile à oublier !

De plus, il est souvent préférable que les Sans-Atout soient annoncés par la main régulière forte :

Ouest
  • AD54
  • R62
  • AD108
  • R2
Est
  • RV2
  • A753
  • V74
  • 854
ONES
1-1-
1♠-1SA-
2♣-2-
3SAfin
ONES
1-1-
2SA-3SAfin

Non seulement la première séquence est plus longue et plus compliquée mais, surtout, elle nous entraîne à jouer 3SA de la mauvaise main.
Vous comprendrez donc pourquoi beaucoup d’experts ont décidé d’autoriser la redemande à 2SA en jump avec toutes les distributions régulières sans fit quatrième, mais sans que ce soit systématique. Avec une main riche en levées de tête et ne désirant pas spécialement recevoir l’entame, les redemandes à 1♠ ou à 1 restent préférables :

Ouest
  • AR85
  • A2
  • 642
  • AR93
ONES
1♣-1-
1♠

Occuper les Sans-Atout avec ce jeu qui n’a envie de recevoir l’entame nulle part (et en particulier à Carreau) serait une insulte au plus élémentaire bon sens. Laissons à Est l’opportunité de nommer les Sans-Atout en premier.

Ouest
  • A2
  • AR85
  • 642
  • AR93
ONES
1♣-1♠-
2SA

Attention, l’enchère de 2 ne convient pas : n’oubliez pas que dans «bicolore cher», il y a «cher», mais aussi «bicolore».

Bien entendu, il faut prévoir un système de développement sur la redemande à 2SA en jump, afin de retrouver tous les fits majeurs.

La plupart des gens utilisent un relais systématique à 3♣, mais sans en avoir réellement compris toutes les inférences. De plus, comme nous l’avons vu dans un autre article de type “la bonne enchère” (suivez ce lien), ils se trouvent fort démunis lorsque la main suivante leur échoit :

Vous voulez essayer un simultané différent ? 

En donnes réellement aléatoires ?

Testez le simultané  Promobridge

Cliquez sur le logo pour plus de renseignements

Vous aimeriez organiser un stage dans votre club ? 

Contactez  Marc Kerlero.

Cliquez sur la photo pour plus de renseignements

Ouest
  • R1085
  • 8
  • DV6
  • R10842
ONES
1♣-
1♠-2SA-
?

Si 3♣ est un relais pour les majeures, comment traiter cette main ?

Conclure à 3SA et prier pour que le partenaire n’aie pas :

R1085
8
DV6
R10842
A2
V75
AR2
AD963

On chute 3SA avec 6♣ sur table !

C’est pourquoi le système “standard” préconise de relayer pour les majeures dans “l’autre mineure” (3♣ si l’ouverture était 1, mais 3 si c’était 1♣), laissant le soutien de la mineure d’ouverture naturel, déniant cinq cartes dans la majeure de réponse (ou quatre cartes dans l’autre) et sous-entendant un singleton (ou une main de chelem), d’après la “théorie du singleton”.

Cette façon de procéder à l’immense mérite de la simplicité (ce qui n’est pas rien), mais les développements ultérieurs ne sont pas toujours très simples, en particulier pour clairement fixer l’atout et/ou quand l’ouvreur possède à la fois trois cartes dans la majeure de réponse et quatre cartes dans l’autre si le relais est à 3.

Prenons un exemple :

ONES
1♣-1-
2SA-3-
3♠-4♣

L’enchère est-elle un fit naturel à Trèfle (avec cinq cartes à Cœur) ou un contrôle avec un fit à Pique implicite ?

ONES
1♣-1-
2SA-3-
3-3SA

L’enchère provient-elle d’une main comportant 4 Cœurs et 4 Piques ou d’un jeu 5-3-3-2 avec de mauvais Cœurs et des honneurs répartis, qui aimerait donc proposer de jouer le contrat de 3SA en dépit du fit 5-3 ?

Bref, ce système de base est très bien pour deux partenaires occasionnels, mais il devient un peu trop léger pour une paire pratiquant régulièrement la compétition.

Il existe plusieurs possibilités, de complexité (et donc d’efficacité) plus ou moins grande. J’ai choisi de vous proposer ici une voie intermédiaire, permettant de résoudre convenablement la grande majorité des problèmes, mais sans trop surcharger votre mémoire.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.