Quatre mains – 7 – VIP

Quatre mains, une séquence – 7

Pour chaque séquence d’enchères, indiquez laquelle (ou lesquelles) des quatre mains de Sud peut correspondre.

ONES
1SA-2♣
-2-3♠

main n° 1

Sud
  • R9854
  • AD52
  • 5
  • A65

main n° 2

Sud
  • R964
  • RDV64
  • 432
  • 5

main n° 3

Sud
  • R964
  • RDV642
  • A2
  • 5

main n° 4

Sud
  • R964
  • RDV642
  • 72
  • 5

Vous avez reconnu le « chassé-croisé ». Sud montre ici de quoi jouer au moins la manche avec cinq cartes à Cœur (l’autre majeure) et, par inférence du Stayman, quatre cartes à Pique. Les mains 2 et 3 correspondent. Avec la 1, il faut faire un chassé-croisé à 3. Avec la 4, il faut conclure à 4 sur 2 : pas de chassé-croisé au palier de 4.

ONES
1SA-2♣
-2-2♠

main n° 1

Sud
  • R9854
  • 5
  • A963
  • 432

main n° 2

Sud
  • D9654
  • RDV6
  • 432
  • 5

main n° 3

Sud
  • D965
  • RDV64
  • 432
  • 5

main n° 4

Sud
  • DV654
  • D654
  • 4
  • 642

Il n’y a pas de chassé croisé au palier de 2. L’enchère de 2♠ promet cinq cartes à Pique, un espoir de manche (8 points banals, 7 beaux) mais pas forcément quatre Cœurs. Elle est encourageante mais non forcing. On l’appelle une misère dorée. Nos mains 1 et 2 correspondent. Il faut dire 2 sur 2 avec la 3 et la 4 est trop faible pour un Stayman : il faut répondre 2 Texas Pique sur 1SA : tant pis si l’ouvreur a quatre Cœurs et deux Piques.

ONES
1SA
-2♣-2
-2♠-2SA

main n° 1

Sud
  • 542
  • RV42
  • AD10
  • AV6

main n° 2

Sud
  • 52
  • RV96
  • AD10
  • AV96

main n° 3

Sud
  • 52
  • RV96
  • AD10
  • AD96

main n° 4

Sud
  • A2
  • RV96
  • 1042
  • ARD6

Quand on est minimum, on passe sur une misère dorée, qu’on soit fitté ou non (mains 1 et 2). L’enchère de 2SA décrit donc une main misfittée et maximum, sans garantir un arrêt dans toutes les couleurs. Il ne faut pas bondir à 3SA car le répondant peut être assez faible en points H (7, voire 6) si sa distribution le laisser espérer trouver une manche en cas fit, mais uniquement dans ce cas. S’il fait maintenant une enchère au palier de 3, elle sera naturelle et non forcing.

ONES
1SA
-2♣-2
-3♠-4

main n° 1

Sud
  • 542
  • RV2
  • AD10
  • RD62

main n° 2

Sud
  • R2
  • RD2
  • AD10
  • V9762

main n° 3

Sud
  • R2
  • RD2
  • DV10
  • A9762

main n° 4

Sud
  • R2
  • RD2
  • A754
  • A976

Lorsque le répondant dit 3♠, il décrit cinq Cœurs et quatre Piques, mais l’ouvreur ignore s’il cherche la meilleure manche ou un chelem. Lorsqu’il n’est pas fitté, il dit 3SA mais, lorsqu’il est fitté, il doit a priori annoncer son premier contrôle (avec fit à Cœur implicite) : 4♣ avec la 3 et la 4, 4 avec la 2. Par inférence, 4 décrit une main médiocre, comportant de nombreux mauvais honneurs en mineures, peu utiles donc en face d’un bicolore majeur : main 1.

ONES
1SA-2♣
-2♠-3♣

main n° 1

Sud
  • AV54
  • 5
  • A54
  • RD542

main n° 2

Sud
  • D5
  • AV54
  • A4
  • RD542

main n° 3

Sud
  • 52
  • AV54
  • 52
  • RD542

main n° 4

Sud
  • 542
  • AV54
  • 2
  • RD542

Cette séquence est naturelle (au moins cinq cartes à Trèfle), forcing de manche et dénie formellement un fit à Pique (exit la 1, donc). Elle cache forcément quatre cartes à Cœur, par inférence du Stayman. D’après la théorie du singleton, elle garantit également un singleton quelque part (à Carreau ou, moins souvent, à Pique – puisque, connaissant quatre cartes chez l’ouvreur, on peut alors souvent dire 3SA) et/ou un espoir de chelem. La 2 et la 4 correspondent mais il faut dire 3SA avec la 3.

ONES
1SA-2♣
-2♠-4♣

main n° 1

Sud
  • AV54
  • 52
  • A5
  • RV542

main n° 2

Sud
  • AV54
  • A654
  • RV52
  • 5

main n° 3

Sud
  • AV54
  • 52
  • AD4
  • RD54

main n° 4

Sud
  • 5
  • ADV2
  • 7
  • AR85432

Seule chose certaine : le saut à 4♣ garantit un fit à Pique et un espoir de chelem, mais attention, il ne s’agit pas d’une enchère de contrôle. D’ailleurs, un jump n’est jamais une enchère de contrôle. Il s’agit soit d’un Splinter (main 2), soit d’un jump-fit (enchère de rencontre – main 1). Bien entendu, on ne peut pas dire 4♣ avec les deux mains ! Il faut se mettre d’accord avec le partenaire pour choisir une des deux versions, les deux ayant leurs avantages respectifs.

Avec la main 4, il faut se contenter de 3♣, avec la ferme intention d’insister à 4♣ au tour suivant pour imposer l’atout. On fera suivre d’un Blackwood (à Trèfle).

ONES
1SA-2♣
-2♠-3

main n° 1

Sud
  • AV54
  • 52
  • A5
  • RV542

main n° 2

Sud
  • AV54
  • A654
  • RV52
  • 5

main n° 3

Sud
  • AV54
  • 52
  • AD4
  • RD54

main n° 4

Sud
  • 8542
  • ADV743
  • 5
  • D3

Cette séquence est conventionnelle et promet un fit à Pique dans une main de chelem, qui ne correspond pas à une enchère de 4♣, 4 ou 4. Tout dépend donc si vous jouez ces enchères Splinters ou jump-fits. Dans le premier cas, vous direz 3 avec la 1 et la 3. Dans le deuxième, avec la 2 et la 3.

Avec la 4, soyez logique : si vous ne vouliez pas jouer à l’atout Pique, il ne fallait pas faire de Stayman et imposer l’atout Cœur (4 direct sur 1SA ou 2 suivi de 4).

ONES
1SA-2♣
-2SA-3♣

main n° 1

Sud
  • R2
  • AV54
  • 542
  • 9632

main n° 2

Sud
  • AV52
  • 4
  • V42
  • AR632

main n° 3

Sud
  • 85
  • AV52
  • AR63
  • RV5

main n° 4

Sud
  • V102
  • DV65
  • 109852
  • 3

Cette enchère est un Sous-Texas pour les Cœurs (et 3 serait un Sous-Texas pour les Piques), mais tout le monde n’est pas d’accord sur la zone dans laquelle on l’emploie.

Pour certains, l’enchère s’utilise en espoir de manche (environ 8 H, main 1) : l’ouvreur dit alors 3 mini ou 4 maxi. Par inférence, le fit à 3 devient forcing et montre des ambitions de chelem.

Cette façon de procéder me semble très peu réfléchie. Il est bien plus utile d’employer les Sous-Texas au palier de 3 a priori en zone de chelem (main 3) car on obtient des développements beaucoup plus précis : l’ouvreur dit systématiquement 3, mini ou maxi. D’une part, parce qu’il est primordial de faire jouer les chelems par la main de l’ouvreur car ceux-ci se jouent souvent à l’entame, alors que c’est beaucoup moins important au niveau de la manche. D’autre part, le répondant peut alors soit nommer un singleton : 3♠, 4♣ ou 4 (ou, si vous jouez les jump-fits, une bonne longueur annexe – voir quand l’ouvreur répond 2 ou 2♠ au Stayman), soit déclencher les enchères de contrôle (3SA), soit faire une simple proposition quantitative (4). Enfin, on peut utiliser ce procédé avec la main 4 : on a fait un Stayman avec l’intention de passer sur les réponses de 2, 2 et 2♠. Sur 2SA, il faut absolument pouvoir s’arrêter à 3 ! C’est possible si l’ouvreur doit systématiquement dire 3 sur 3♣, pas s’il est autorisé à jumper à 4.

Donc, dans le système que je préconise, on dit 3 non forcing avec la 1 (l’ouvreur passe ou dit 4– on joue le coup de la main du répondant, ce qui n’est pas grave à ces paliers), 3 Sous-Texas Pique avec la 2, suivi de 4 ou de 4♣ selon que vous jouez d’habitude les Splinters ou les rencontres), 3♣ suivi de 3SA demande de contrôles avec la 3 et 3♣ suivi de passe sur 3 avec la 4.

Après 3♣ Sous-Texas Cœur et la rectification obligatoire à 3, vous pouvez inverser 3♠ et 3SA : 3♠ devient demande de contrôles (avec écho de l’ouvreur à 3SA pour montrer le contrôle à Pique) et 3SA montre le singleton à Pique (ou la longueur si vous jouez les rencontres).

Si vraiment vous ne supportez pas de jouer le coup de la main du répondant, vous devez adopter le Stayman 5 réponses : 2SA = les 2 majeures mini et 3♣ = les 2 majeures maxi. Les sous-Texas restent alors à 3♣ et 3 sur 2SA avec rectification obligatoire à 3 et 3♠ et, sur la réponse de 3♣, on utilise des Texas simples à 3 (pour 3) et à 3 (pour 3♠). Ca marche bien aussi.

ONES
1SA-2♣
-2SA-4♣

main n° 1

Sud
  • R984
  • AR5
  • A9763
  • 2

main n° 2

Sud
  • 53
  • RV54
  • AR85
  • 632

main n° 3

Sud
  • 85
  • RV54
  • RV2
  • D1042

main n° 4

Sud
  • D2
  • RV54
  • A842
  • AR2

Là, tout le monde est d’accord, 4♣ est un Sous-Texas pour 4 avec rectification obligatoire.

Vous allez l’employer avec la main 2. Vous pourriez l’employer aussi avec la 4, avec l’intention de poser le Blackwood sur 4, mais vous pouvez aussi passer par le Sous-Texas de chelem à 3♣. En revanche, ce serait maladroit avec la main 3 : dites 4 sur 2SA car c’est à vous de recevoir les entames mineures, pas à l’ouvreur.

Avec la main 1, n’oubliez pas de fixer l’atout Pique (3) avant de faire votre Splinter à 4♣ (ou, comme toujours, votre enchère de rencontre à 4 si vous avez choisi cette option).

ONES
1SA-2♣
-2-4SA

main n° 1

Sud
  • R5
  • ADV5
  • RDV642
  • 2

main n° 2

Sud
  • RD54
  • A2
  • RV32
  • DV3

main n° 3

Sud
  • RD54
  • 2
  • DV96
  • ARV6

main n° 4

Sud
  • RD54
  • R2
  • AR632
  • V4

Pas de fit EXPRIME, pas de Blackwood quand l’enchère de 4SA se fait avec un saut.

Ce 4SA est donc quantitatif et correspond à la main 2. On peut envisager de l’employer aussi avec la 3, faute d’alternative satisfaisante, 3♣ garantissant théoriquement cinq cartes.

Avec la 4, mieux vaut commencer par dire 3, naturel forcing (avec un singleton ou un espoir de chelem, comme ici).

La main 1 est trop forte pour un Splinter à 4♣ (ou une rencontre à 4) : tout ce que vous voulez, c’est poser le Blackwood. Il faut donc commencer par fixer l’atout Cœur en disant 3♠ conventionnel que vous ferez suivre de 4SA Blackwood.

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 14 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004 et champion de France de division nationale II par quatre en 2014.