La main d’en face – 40

La main d’en face – 40

Le fait d’avoir passé d’entrée modifie souvent la signification des réponses à l’ouverture…

ONES
--
1-1♠

Premier principe : après passe, et donc face à un partenaire qui a pu ouvrir faible en troisième ou en quatrième, les changements de couleur sans saut ne sont plus forcing. Or, une enchère non forcing ne peut, en aucun cas, camoufler un fit majeur.

Est montre donc toujours ici au moins 4 cartes à Pique et au moins 5-6 points H, comme d’habitude, mais il dénie formellement un fit à Cœur, même s’il a 5 ou 6 Piques. En revanche, il peut parfaitement posséder une mineure plus longue que les Piques.

Est
  • 8754
  • R4
  • DV8542
  • 6
Est
  • AD875
  • 632
  • V87
  • 63

Avec ce jeu, la réponse de 2 est prioritaire. Avec 3 points de plus, on ferait un Drury mais on ne répondrait toujours pas 1♠.

ONES
--
1-2

Même principe en ce qui concerne l’absence de fit à Cœur puisque l’enchère devient non forcing.
Il est également logique de considérer que l’enchère dénie 4 cartes à Pique. Sinon, on risquerait de manquer un fit 4-4, l’ouvreur n’ayant pas toujours les moyens de déclarer 2♠, enchère qui resterait un bicolore cher.
Plus méconnu est le fait que l’enchère n’est pas très forte (7-10 H) et qu’elle garantit impérativement 6 cartes à Carreau.

Est
  • 874
  • 6
  • AR10954
  • 632

Le SMIC, mais les Carreaux sont beaux. Sans passe d’entrée, on aurait évidemment été contraint de répondre 1SA « poubelle ».

ONES
--
1♠-2

C’est pareil, dites-vous ?
Oui et non, car la question vitale est : le répondant peut-il avoir quatre cartes à Cœur ?

NON. En effet, si l’ouvreur est faible, il doit pouvoir passer sur 2 sans angoisse de rater une manche, même s’il a 4 cartes à Cœur. Il faut donc convenir que 2 dénie 4 Cœurs (tout comme l’enchère déniait 4 Pique sur l’ouverture de 1).

Est
  • 87
  • 96
  • RV9875
  • AV9
Est
  • 87
  • AV96
  • RV9875
  • 5

Avec ce jeu, mieux vaut répondre 1SA, enchère sur laquelle l’ouvreur dira 2 même s’il est faible.

ONES
--
1♠-1SA

Rappelons ici que les critères d’ouverture faible de 1 et 1♠ en troisième position sont les mêmes que ceux qui régissent les interventions. Elles peuvent donc descendre assez bas, en cas de bonne couleur et de bonne distribution, jusqu’à parfois seulement 7 ou 8 H (♠ ADVxx x xxxx ♣ xxx représentant le cas extrême).
Il convient donc d’être prudent en face, surtout en cas de misfit. C’est pourquoi la réponse de 1SA peut monter jusqu’à 11 H.

Remarque : ceux qui jouent les 2/1 Forcing de Manche sur les ouvertures en première et deuxième position sont déjà habitués à cette zone 6-11 remplaçant la classique 6-10.

Est
  • 7
  • RV54
  • AD87
  • V963

Si l’ouvreur dit 2♣ ou 2, (ce qu’il ne fera normalement qu’avec une vraie ouverture – contrairement à 2 qui pourra être faible), on insistera à 2SA pour montrer les 11 H.

ONES
--
1-1SA

C’est pareil, dites-vous ? (bis)

Eh non ! Cette réponse de 1SA montant jusqu’à 11 ne concerne que les ouvertures majeures. Sur 1♣ et 1, on conserve la zone 6-10. Il y a trois raisons à cela : l’absence de Drury, un problème de redemande insoluble chez un ouvreur ayant 14 H (alors qu’après une ouverture majeure, il peut toujours dire 2♣ ou 2 dans 3 cartes) et le fait qu’on n’ouvre pas volontiers faible en mineure, et jamais aussi bas qu’en majeure. Quand on le fait, c’est avec 11 H et une bonne mineure cinquième, ce qui devrait laisser jouable le contrat de 2SA avec 11 en face.

Est
  • 874
  • 874
  • RV7
  • A964
Est
  • 874
  • 852
  • RV8
  • AR96

Avec ce jeu, il faut répondre 2SA, même sans arrêt en majeure. Remarquez que 2♣ ne convient pas du tout : devenue non forcing, l’enchère garantirait 6 cartes et 8-10 H, comme plus haut.

Remarque : d’ailleurs, même sans passe d’entrée, il faut répondre 2SA et pas 2♣, enchère qui nous contraint à en jouer 3 en face de 12 quand l’ouvreur dit 2SA (12-14 ou 18-19, rappelons-le).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Seulement 40 € par an !
Soit à peine plus de 3 € par mois.

Accédez à tous les contenus d'Amour du Bridge en illimité.

Renouvellement automatique et sécurisé !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a collaboré aussi à Jouer Bridge. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.