Defense contre 2♦ Multi en Intervention sur 1SA

La défense contre le 2 multi en intervention sur 1SA

Votre partenaire ouvre de 1SA et l’adversaire intervient par 2 multi, décrivant donc un unicolore majeur, sans préciser s’il s’agit des Cœurs ou des Piques.

Dans un autre article (suivez ce lien), je vous ai dit le peu de bien que je pensais de cette convention mais, comme elle est très populaire, il importe de savoir s’en défendre. Alain Lévy a récemment publié un article à ce sujet dans BEbridge (ex Le Bridgeur) et je trouve sa proposition formidable. Mon partenaire et moi-même l’avons immédiatement adoptée et je me permets de vous la suggérer ici.

Les surenchères à 2 et 2♠

Elles sont évidemment naturelles et non forcing : au moins 5 cartes et de quoi se battre (maximum 8 H – minimum variable en fonction de la distribution, de la vulnérabilité, du type d’épreuve, etc.)

Ouest
  • 8
  • RV542
  • V854
  • 764
ONES
1SA2
2

En remerciant chaleureusement l’adversaire d’avoir dit 2 et pas 2♠, qui nous aurait contraint à passer.

Ouest
  • RV8542
  • 5
  • 742
  • 963
ONES
1SA2
2♠

Seulement 4 points mais six cartes à Pique et un singleton…

Ouest
  • RD854
  • 85
  • R42
  • 742
ONES
1SA2
2♠

Si Sud avait passé, on aurait fait un Stayman (suivi de 2♠ sur 2 ou 2 – ce qu’on appelle une “misère dorée” – suivez ce lien si vous ne saviez pas ça). Maintenant, ce n’est plus possible et il faut se contenter de 2♠.

Attitude de l’ouvreur

Il passe le plus souvent, mais il est autorisé à soutenir au palier de 3 s’il est fitté, soit en cas de surenchère adverse, soit s’il est maximum et peut envisager une manche en face d’une main maxi (7-8 H).

2SA et 3♣

Il s’agit de Texas, respectivement pour ♣ et, dans l’esprit du Rubensohl. Je vous invite à suivre ce lien pour les développements. Disons simplement ici que la rectification de l’ouvreur est obligatoire à 99 % (on peut faire ces Texas avec des jeux faibles dans un pur esprit compétitif) et que si on les fait suivre de 3 ou 3♠, on indique un singleton :

Ouest
  • 42
  • 85
  • RV8742
  • 632
ONES
1SA2
3♣

On veut juste jouer 3 et on n’a pas très envie que le partenaire nous bombarde 3SA (sauf s’il a l’As de Carreau quatrième et les trois autres As !)

Ouest
  • 8
  • R54
  • 742
  • AD9632
ONES
1SA2
2SA-3♣-
3♠

Annoncez les singletons “à l’envers” si ça vous amuse.

3 et 3

Là encore, on reste dans le cadre du Rubensohl. Il s’agit de Texas ( et ♠) forcing de manche et je vous invite à vous référer à l’article en question.

L’ouvreur rectifie le Texas soit s’il est fitté, soit s’il n’arrête pas l’autre majeure. S’il n’est pas fitté et arrête l’autre majeure, il dit 3SA.

Contre

C’est là que nous arrivons dans l’originalité de la convention d’Alain Lévy.

Le contre garantit une majeure exactement quatrième et au moins 8 points H.

Il va servir soit à retrouver un fit 4-4 dans l’autre majeure, soit à amorcer un processus punitif.

Ouest
  • RV54
  • 4
  • AD542
  • 742
ONES
1SA2
X--2
3

Naturel, forcing, avec 5 ou 6 Carreaux et, par inférence, quatre cartes à Pique.

Ouest
  • RV94
  • A4
  • V542
  • 742
ONES
1SA2
X--2♠
X

Boum ! Contre punitif, qu’il eût été impossible de placer si Sud était intervenu naturellement à 2♠.

Ouest
  • RV94
  • A4
  • V542
  • 742
ONES
1SA2
X--2
passe

Passe forcing qui garantit quatre cartes à Pique par inférence. Si le partenaire n’a pas quatre Piques, il pourra contrer punitif, insister à Sans-Atout (2 mini, 3 maxi) avec l’arrêt à Cœur, nommer une mineure à défaut, etc.

Ouest
  • RV94
  • 84
  • V542
  • A42
ONES
1SA2
X2--
3

L’ouvreur n’a pas pu contrer 2 (punitif, quatre cartes à Cœur), nous non plus. Cherchons maintenant un arrêt à Cœur chez lui en cue-biddant, tout en garantissant quatre cartes à Pique.

Passe puis Réveil

La quasi assurance de retrouver la parole permet au n°3 de passer dans un premier temps et de se manifester ensuite. C’est ce qu’il fera, par exemple, avec du jeu mais pas de majeure quatrième :

Ouest
  • 85
  • R84
  • AD85
  • V942
ONES
1SA2
-2-2♠
X

L’ouvreur avise mais il sait qu’on n’a ni quatre Cœurs, ni quatre Piques.

Mais pas que :

Ouest
  • 87
  • 5
  • DV854
  • R9632
ONES
1SA2
-2-2♠
2SA

Forcément un appel aux mineures. Remarquez qu’une intervention naturelle à 2♠ nous aurait cloué le bec !

Petite remarque : puisqu’on peut passer sur 2 avec du jeu, il vous arrivera de tomber sur un petit malin en Nord qui passera aussi (avec une longue à Carreau et un misfit caractérisé dans la majeure “devinée” de son partenaire). Dans ce cas, l’ouvreur devra réveiller systématiquement. Ce ne sera pas sans risque mais, rassurez-vous, la situation sera rarissime.

BILAN

Il est plus qu’enthousiaste : merci Alain !

Je vous confesse m’être déjà retrouvé dans des situations un peu potageuses sur cette intervention. Désormais, c’est fini !

Professeur agréé par la F.F.B, Marc Kerlero enseigne le bridge depuis 1980. Il est l'auteur de 15 ouvrages, dont plusieurs best-sellers et a été rédacteur en chef d'Objectif 13 puis de Bridgerama. Il a été champion d'Europe junior en 1984, vice-champion de France de division nationale I en 2004, champion de France de division nationale II par quatre en 2014 et vainqueur de la Coupe de France en 2019.